Ville de Paris

Appel à projets

Paris s’emballe pour le réemploi

Mise à jour le 01/07/2022
Paris s'emballe pour le réemploi est un appel à projets qui vise à accélérer la transition du jetable vers le réutilisable dans le secteur de la restauration hors domicile. Si vous partagez cette ambition et êtes un opérateur du réemploi ou un commerçant, vous pouvez répondre à cet appel à projets jusqu'au 31 juillet minuit.
En lançant le présent appel à projets, Paris souhaite accélérer la transition du jetable vers le réutilisable dans le secteur de la restauration hors domicile et faciliter l’adoption par les commerçants (restaurants, bars, brasseries, traiteurs, etc.) de solutions d’emballages sans plastique à usage unique.
Le but est de réduire les déchets produits par les ménages (DMA) et les déchets des activités économiques (DAE) directement attribuables à la consommation des ménages.
Les structures candidates – opérateurs d’alternatives aux emballages à usage unique ou commerçants – pourront solliciter des financements pour mettre en œuvre des boucles de réemploi d’emballages réutilisables dans leur activité ou chez leurs clients.

Modalités de candidature

L’ensemble des structures souhaitant répondre à cet appel sont invitées à le faire en remplissant le questionnaire, disponible avant le 31 juillet 2022 à minuit, après avoir pris connaissance du règlement et avoir mis en valeur dans leur réponse les critères de sélection qui y sont détaillés.

Les services de la Ville de Paris peuvent répondre aux questions éventuelles des candidats à l’adresse mail suivante : [dae-besc puis paris.fr après le signe @]qnr-orfp@cnevf.se[dae-besc puis paris.fr après le signe @].

Dépenses éligibles

Les projets relevant des deux axes ci-dessous seront soutenus :
  1. Renforcer les alternatives au plastique à usage unique : l'objectif de cet axe est de consolider le développement des acteurs économiques en proposant des alternatives aux emballages à usage unique aux commerçants parisiens, en particulier de la restauration hors domicile, et en participant au financement d’investissements nécessaires à leur développement.
  2. Faciliter la transition du jetable au réutilisable : l’objectif de cet axe est de faciliter le passage de l’utilisation de contenants à usage unique à des contenants réutilisables pour les commerçants parisiens, et notamment les acteurs de la restauration hors domicile.
Cet axe est divisé en deux sous-axes :
  • Sous-axe 2.1 :Financer les investissements nécessaires à la transition du jetable au réutilisable. Ce sous-axe est ouvert aux commerçants parisiens. Il s’agit de lever les freins à cette transition en participant au financement des investissements nécessaire. Vous pouvez consulter les investissements finançables dans le catalogue téléchargeable ci-dessous.
  • Sous-axe 2.2 : Financer des trimestres gratuits d’essai des alternatives aux emballages à usage unique. Ce sous- axe est ouvert aux acteurs économiques proposant des alternatives aux emballages à usage unique aux commerçants parisiens. L’objectif est de co-financer des trimestres d’essai de leur solution à un nombre défini de bénéficiaires (commerçants, restaurants, consommateurs, etc.)

Contexte et objectif

En adoptant son plan climat air énergie et son plan « économie circulaire », la Ville de Paris s’est engagée dans une démarche de prévention et de réduction à la source de tous ses déchets d’emballages, notamment plastiques. Cette ambition est en particulier catalysée par l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, pour laquelle la Ville affiche l’objectif d’offrir un parcours sans plastique à usage unique aux visiteurs des Jeux. En 75 ans, la poubelle des ménages parisiens a doublé de volume, passant de 239 kg par habitant en 1940 à 485 kg en 2015. Pourtant, 75 % du contenu de cette poubelle pourrait être détourné de l’enfouissement et de l’incinération par des actions de réduction, de réemploi et de valorisation. Ce constat induit nécessairement un changement de modèle conduisant à la fin du « tout jetable », à la réduction des déchets et à la valorisation du déchet en ressource. En amont et en complément de ces actions, la prévention des déchets permet de réduire quantitativement les flux de déchets et d’en limiter la nocivité pour l’environnement et les êtres humains. Se situant avant l’apparition du déchet ou de sa prise en charge par la collectivité, elle vise à influer sur les conception, production et distribution des produits, ainsi que sur la consommation des ménages.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations