Ouvrir la recherche
Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 02/06/2020, il est possible que son contenu soit obsolète.
Appel à projets

Appel à projets : « Le mois d’août de la culture »

Mise à jour le 12/06/2020
Afin de favoriser la reprise de la vie artistique et de soutenir les professionnels, un appel à projets, voté au Conseil de Paris du 18 mai dernier, va être lancé afin de leur permettre de programmer des activités artistiques dès cet été.
Le mois d’août de la culture favorisera la rencontre de tous les publics avec des œuvres de qualité, représentatives de la pluralité des formes, des esthétiques et des écritures, dans l’espace public et dans des espaces à redécouvrir à cette occasion, dans un strict respect des mesures sanitaires qui seront en vigueur.
La programmation des événements qui pourront être soutenus devra avoir lieu entre le 25 juillet et le 15 septembre à Paris.

Quels sont les bénéficiaires ?

Les équipes artistiques professionnelles franciliennes qui souhaitent présenter un événement dans cette période estivale pourront bénéficier de soutiens de la Ville.
Les bénéficiaires de l’aide dans le cadre de cet appel à projets sont des équipes artistiques professionnelles émergentes ou confirmées :
  • organisées sous la forme d’une association ou autre forme de personne morale déclarée sur le territoire français, domiciliée en Île-de-France ;
  • disposant d’une licence d’entrepreneur de spectacles à jour ;
  • proposant des projets adaptés aux contraintes sanitaires.
Pour cela, elles sont invitées à déposer leur demande d’aide et leur projet avant le 17 juin sur la plateforme PARIS ASSOS.

Nature des projets

Toutes les disciplines artistiques du spectacle vivant sont éligibles : théâtre, marionnette, cirque, arts de la rue, danse, musique, lecture, performance, spectacle pluridisciplinaire.
Cet appel à projets vise à soutenir en priorité les initiatives singulières, laissées à l’appréciation des candidats, sous une forme légère et agile prioritairement dans des espaces publics : parcs et jardins, squares, places, parvis, arènes, cours, etc.
Les projets proposés dans les parcs et jardins municipaux devront se conformer aux horaires d’ouverture et de fermeture de ces derniers. Des aménagements de voirie sont possibles, sous réserve d’autorisations spécifiques (documents disponibles en bas de page).
Dans l’hypothèse où serait sollicitée une fermeture de voie à la circulation dans le cadre d’un projet statique, il convient de prendre connaissance de l'ensemble des pièces afin de dimensionner au mieux votre projet. La validation de cette demande de fermeture de voie n’est pas automatique. En cas de validation par la Ville de Paris, la fermeture de voie relève de la responsabilité opérationnelle de l’organisateur.
Les lieux habituels de diffusion (salles, édifices cultuels, auditoriums…) sont éligibles mais peuvent être soumis à des mesures sanitaires contraignantes qu’il est difficile à appréhender dans le cadre du présent appel à projets. Toutefois, une attention particulière sera portée pour les projets proposés dans les cours d’écoles et d’immeubles, Ehpad et établissements de santé, centres d’hébergement d’urgence… dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur.
Tous les projets seront proposés gratuitement au public.
Ils pourront être de durée variable, présentés une seule fois ou à quelques reprises.
Ces formes légères et réinventées de diffusion devront être adaptées aux lieux envisagés en terme de logistique. Elles devront prendre en compte le respect du voisinage et ne procurer aucune gêne disproportionnée (lumière, fumigènes, nuisances sonores, etc.).
La démarche écoresponsable des porteurs de projets sera déterminante dans l’appréciation des projets.
Des actions de médiation autour du projet ou l’intervention de conférencier·ière·s dans le cas d’une diffusion dans un lieu présentant un intérêt patrimonial pourront être proposées par le bénéficiaire.

Modalités d’intervention de la Ville

  • Une aide financière sous la forme de subvention ;
  • Un relais en communication notamment sur le site Que faire à Paris, sur ses réseaux sociaux afin de leur donner de la visibilité et une labellisation « Le mois d’août de la culture » sur les outils numériques  ;
  • Le cas échéant, la mise à disposition gratuite d’un espace public de diffusion sur le territoire parisien identifié par le bénéficiaire, en lien avec la ville ou un partenaire : parcs et jardins, esplanades, arènes, places, cours etc.
Il est précisé que :
  • l’aide financière de la Ville de Paris sera une subvention d’un montant ne devant pas excéder 80 % du budget total du projet, permettant en premier lieu de contribuer à la rémunération des artistes et techniciens intermittents. Les droits d’auteurs devront figurer au budget. Ces projets devront donc être assurés par d’autres financements ou apports de la structure (hors billetterie, les événements devant être gratuits) ; la structure peut notamment valoriser une quote-part des charges de fonctionnement et coordination générale.
  • le montant de l’aide sera compris entre 2 000 € et 20 000 € par projet. Si l’ampleur du projet le justifie, une aide complémentaire pourra être accordée ;
  • l’organisation des projets reposera entièrement sur l’autonomie des organisateurs. La Ville de Paris ne pourra garantir de prestation de logistique, de régie (son, lumière, etc.) ni des moyens humains (personnel d’accueil, gardiennage, etc.) ni la fourniture de fluides. Les organisateurs devront anticiper les besoins nécessaires au bon déroulement de leur projet ;
  • l’organisation de ces événements reposera sur l’entière responsabilité des organisateurs qui devront prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer un bon déroulement de leurs projets : demandes d’autorisations relatives à l’organisation d’événement en espace public, conventions avec les lieux accueillant les représentations, matériels techniques et logistiques, accueil et sécurité du public, sécurité civile.
Il est rappelé le principe suivant :
  • les projets de diffusion sur l’espace public municipal nécessitent la délivrance d’une autorisation de la préfecture de police et de la Ville de Paris (voir la fiche en annexe avec les deux contacts mentionnées). Il est conseillé de faire la demande d’autorisation le plus tôt possible, en amont de la décision de financement du projet par la Ville à l’adresse suivante : rirarzragf@cnevf.se[evenements puis paris.fr après le signe @]. IMPORTANT : il est demandé de rappeler le numéro de demande de subvention obtenu sur PARIS ASSOS dans la demande d’autorisation d’occupation du domaine public afin d’en faciliter le traitement (numéro apparaissant sous le format suivant : «  2020_12345 ») ;

  • les projets de diffusion dans des lieux clos nécessitent l’accord de ces lieux. Les structures devront donc prendre directement leur attache pour convenir des conditions de mise à disposition.
La demande de subvention sur la plateforme PARIS ASSOS ne suffit pas pour la réalisation du projet de diffusion proposé : les autorisations de la Ville de Paris et/ou de la Préfecture ou du lieu d’accueil sont nécessaires.

Modalités de dépôt des dossiers

Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plateforme PARIS ASSOS avant le 17 juin 2020 à minuit.
Le formulaire de demande doit être rempli selon le modèle fourni avec la mention impérative du numéro d'appel à projets AOUT2020. En plus des documents habituellement requis pour les demandes de subvention, la demande doit comprendre le FORMULAIRE ARTISTIQUE ET TECHNIQUE et le tableau BUDGET PREVISIONNEL SIMPLIFIE téléchargeables au bas de cette page.
Les dossiers incomplets ou déposés après les dates limite de dépôt sur PARIS ASSOS ne pourront pas faire l’objet d’une instruction. Les structures devront prendre leur disposition pour pouvoir déposer dans les temps leur demande sur PARIS ASSOS.
En cas de première demande de subvention à la Ville de Paris, il est nécessaire que la structure s’enregistre dans un premier temps sur la plateforme bien en amont de la date limite de dépôt des dossiers. Pour les structures non associatives, il est a priori nécessaire de se rapprocher du Service Associations de la Ville avant de pouvoir se référencer.
Une fois la demande de subvention complétée, il ne faut pas oublier de l'envoyer pour finaliser la procédure.
Nous vous recommandons également de consulter la FAQ mise en place pour répondre aux questions, disponible à la fin de cet article.

Critères d’appréciation des demandes de subventions

  • La qualité artistique (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques, etc.) ;
  • Le format du projet (technique et logistique légères privilégiées);
  • La cohérence du projet avec le choix des lieux et partenaires en terme artistique, logistique et de respect des règles sanitaires, qu’il s’agisse de partenariats avec des lieux culturels ou hors du champ culturel ;
  • La faisabilité financière du projet (cohérence du budget, rémunération des artistes, techniciens et auteurs) ;
  • L’attention portée aux territoires et aux publics pour ce qui concerne la diffusion mais également la localisation des actions culturelles qui peuvent accompagner la création et la diffusion, l’accessibilité pour des malvoyants, malentendants ou personnes à mobilité réduite ;
  • L’attention portée aux jeunes publics, aux familles ou aux seniors ;
  • L’attention portée aux personnes en situation de handicap ;
  • La capacité de faire état de l’innovation dans le secteur culturel et de ses capacités à prendre en compte l’imprévisibilité du monde actuel et de répondre aux enjeux de la société ;
  • L’autonomie et la capacité d’organisation du porteur de projet. Les charges logistiques et d’ordre sanitaires prévues par le bénéficiaire peuvent être intégrées dans le budget et seront examinées par la Ville de Paris pour faire partie de l’assiette éligible ;
  • La prise en compte d’une démarche écoresponsable (sobriété énergétique, gestion des déchets, réduction des nuisances, etc.). Les candidats devront a minima préciser leurs engagements conformément à la charte des événements écoresponsables de la Ville de Paris ;
  • Les liens et synergies avec les communes de Paris Métropole seront un élément d’appréciation positif des projets. Ainsi, les collaborations entre lieux, la circulation des artistes et des publics seront des éléments du dossier accueillis favorablement.

Modalités d’attribution des aides

La Ville décidera de l’attribution des subventions, sous réserve de la délivrance des autorisations à occuper le domaine public. La subvention sera versée en une fois, sur le compte du bénéficiaire de l’aide, après la décision officielle du financement et sous réserve que les conditions sanitaires en vigueur à Paris permettent le déroulement du projet proposé.

Documents de candidature et annexes consultables

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.