Ouvrir la recherche
Actualité

19 lauréats récompensés par le Label Paris-Europe 2021

Mise à jour le 20/09/2021
Chaque année depuis 2002, la Ville de Paris soutient des projets montés par des associations, universités ou établissements scolaires parisiens promouvant l’Europe, ses institutions et sa pluralité culturelle dans la capitale, par l’attribution d’une subvention pouvant aller de 1000€ à 10000€ » (enveloppe totale : 80 000€ / an) dans la limite de 50% du budget global du projet. Le Label Paris-Europe récompense les actions ayant une complémentarité avérée avec les politiques menées par la Ville de Paris, qu’elles soient de nature sociale, culturelle, éducative, citoyenne ou environnementale. 231 projets ont déjà été labellisés pour un total de près 1, 4 millions d’€ de subventions.
Le LABEL PARIS-EUROPE est dédié aux porteurs de projets développant la richesse et la diversité culturelle, linguistique et citoyenne de l’Europe et de ses institution. Les projets financés impliquent un ou plusieurs partenaire.s issus des pays de l’Union européenne et les pays suivants : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Islande, Kosovo, Macédoine du Nord, Monténégro, Norvège, Serbie et Suisse. Ils peuvent durer jusqu’à 24 mois et favorisent une meilleure compréhension du projet européen et ses valeurs à travers : la participation citoyenne et l’engagement collectif, la pluralité culturelle et linguistique, la lutte contre les discriminations, l’économie sociale et solidaire, les échanges éducatifs et le numérique…

Édition 2021

Président du jury : Hermano Sanches-Ruivo, adjoint en charge de l’Europe de la ville de Paris.
Membres du jury : Commission européenne ; Parlement européen ; Maison de l’Europe ; José-Manuel Lamarque (grand-reporter / France-Inter) ; Geneviève Garrigos (conseillère de Paris, représentante le groupe Paris en Commun) ; Aminata Niakaté (conseillère de Paris, représentante le groupe Écologiste de Paris) ; Raphaëlle Primet (conseillère de Paris, représentante le groupe Communiste et citoyen) ; Marie-Caroline Douceré (conseillère de Paris, représentante le groupe Changer Paris) ; Maud Lelièvre (conseillère de Paris, représentante le groupe Modem, Démocrates et Écologistes) ; Alexis Govciyan (conseiller de Paris, représentant le groupe Indépendants et progressistes).

En 2021, 19 projets renforçant la citoyenneté et la solidarité en Europe ont reçu le Label Paris Europe.

Cette année, 19 structures ont été labellisées.
· L’association Alter Ego (X) pour son projet « Across sexualities » qui propose de faire entendre la voix des citoyens européens LGBTQI+ par le biais de projets de théâtre participatif.
· L’association Alter Natives pour son projet « Breathe » qui propose à des jeunes et leurs éducateurs des ateliers et des outils afin de mieux appréhender l’histoire européenne de la colonisation en interrogeant notamment les mécanismes d’appropriation culturelle.
· L’association Casa Regional Valenciana de Paris pour son projet « Paris-Valencia » qui permettra de rassembler les cultures française et espagnole et de promouvoir le lien entre Paris et Valence par le biais d’activités culturelles, gastronomiques, sportives etc.
· L’association Défense de la démocratie en Pologne pour son projet « Café Polska» qui organisera des débats et des rencontres entre les Parisiens et des personnalités issues d’Europe centrale sur des thèmes liés à la démocratie.
· L’association FETART pour son projet « Ma petite expo » qui fait rayonner la photographie européenne émergente auprès du jeune public avec des installations et des contenus ludiques et créatifs.
· L’association Formatova pour son projet « Face à l’art » qui propose à des artistes européens de faire des performances et des expositions éphémères dans des espaces parisiens vacants.
· L’association Groupe SOS Pulse pour son projet « Tempo European Network for Refugee Entreprenurs » qui propose un parcours pilote d’accompagnement des entrepreneurs réfugiés en mêlant interculturalité, tutorat et formation.
· L’association Horizon karaté Club pour son projet « Le sport comme éducation » qui prévoit d’offrir notamment une rencontre européenne à Venise aux enfants du club sous la forme d’un voyage sportif contribuant à les sensibiliser à la citoyenneté et à la défense du climat.
· L’association L'Autre cercle pour son projet « Odyssey for equality », qui propose de concevoir un document de référence pour favoriser l’inclusion professionnelle des personnes LGBTI+.
· L’association La Girafe lyrique pour son projet « Venite cantemus, concert sing-in européen à Paris » qui prévoit d’organiser deux concerts avec 800 choristes amateurs pour célébrer l’Europe au théâtre du Châtelet et à la Madeleine.
· L’association La Transplanisphère pour son projet «European Integrity Games» qui vise à sensibiliser les jeunes aux enjeux de la lutte contre la corruption grâce à une expérience ludique basée sur des Escape Games et des applications mobiles.
· L’association Les Ateliers Varan pour son projet « Atelier de réalisation à Belgrade» qui prévoit de former 10 apprentis cinéastes à la réalisation de films documentaires pendant 7 semaines.
. L'association Jeunes Européens - Étudiants de Paris pour son projet « Europe, tes droits à domicile » qui organise la circulation d’une caravane dans plusieurs arrondissements de Paris afin d’informer les Parisiens sur leurs droits en tant que citoyen européen. Ce projet se poursuivra par un événement lors des universités d’été des Jeunes Européens fin août.
· L’association Les Petits Frères des Pauvres pour son projet « Mobilisation citoyenne européenne contre l’isolement des plus âgés » qui prévoit d’organiser une rencontre avec quatre associations homologues de différents pays dans le but de promouvoir l’engagement bénévole pour lutter contre le phénomène d’exclusion des ainés.
· L’association Latitudes pour son projet « Tech for Good Enthusiasts » qui propose de créer un réseau européen par le biais de formation pour un numérique durable et inclusif.
· L’association Par le monde pour son projet « Un village entre écoliers » qui prévoit la mise en place d’un réseau éducatif d’échanges vidéo entre deux classes française et polonaise dans le but de tisser des liens culturels sur une année scolaire.
· L’association SINGA pour son projet « L’innovation via les migrations » qui favorise le développement d’entreprises sociales créées par des entrepreneurs migrants et réfugiés au sein d’un réseau d’incubateurs.
· L’association We Love Green pour son projet « Green Europe experience GEX » qui prévoit de fédérer 5 partenaires afin de construire une charte écologique des festivals européens.
· L’association Together for Earth pour son projet « Up for Europe » qui prévoit un tour d’Europe réalisé par des jeunes pour sensibiliser et mobiliser la jeunesse autour des enjeux environnementaux.

Édition 2020

En 2020, 13 projets renforçant la citoyenneté et la solidarité en Europe ont reçu le Label Paris Europe.

Pour cette édition, 13 structures ont été labellisées, pour une enveloppe globale de 80 000€. Les subventions varient de 1 000€ à 10 000€.
· L’association La 20ème chaise pour son projet « Échanges parentaux entre Paris Barcelone » qui a pour but de mettre en relation des familles de centres sociaux pour des échanges et des séjours.
· L’association Fonds Européens de développement de l’enseignement scientifique et technique pour son projet « Mise en place d’une plateforme européenne » qui prévoit de rassembler un maximum de données autour de la résilience urbaine, et d’appliquer l’intelligence artificielle à la prévention des événements à risques.
· L’association Associazioni dei Lavoratori Italiani (ACLI France) pour son projet « Un livre pour le futur » qui permettra d’échanger des ouvrages d’occasion contre des déchets plastiques à réutiliser dans des ateliers créatifs.
· L’association Collectif pour un service civique européen pour son projet « Expérimentation pour un service civique européen» qui organisera six mois de service civique supplémentaires dans des pays d’Europe, à la suite des services nationaux classiques.
· L’association Ensemble contre la peine de mort pour son projet « Mobilisation des jeunes européens contre la peine de mort » qui sensibilise les citoyens et les jeunes aux valeurs fondamentales de l’abolition de la peine de mort à travers divers projets dont un concours de dessin.
· L’association Eurocité pour son projet « Portraits européens », un ensemble de vidéos pour aller à la rencontre de personnalités européennes issues de divers milieux sur des grand sujets d’actualité tels que le climat, la numérisation, l’éducation à la citoyenneté.
· L’association Good Chance Theater pour son projet « La Marche de l’Hospitalité » qui permettra de programmer en itinérance une pièce de théâtre participative en valorisant auprès des publics la trajectoires et les expériences des réfugiés et en rassemblant des acteurs des milieux artistiques et socio-éducatifs.
· L’association Habitat Cité pour son projet « Food for inclusion » qui prévoit l’accueil de 20 migrants dans plusieurs pays européens avec un programme complet d’intégration organisé autour de l’apprentissage de la langue, la formation professionnelle, des ateliers de cuisine et la connaissance des institutions européennes.
· L’association La Fabrique des Impossibles pour son projet « La Fabrique des communs », un mini festival culturel et artistique dans le quartier de la Chapelle rassemblant différents artistes européens et ouvert aux habitants du quartier avec notamment des temps d’atelier, des échanges avec le public et des performances.
· L’association Parabole pour son projet « Para’dio Polocast » qui assurera la réalisation de podcasts, portraits et témoignages, autour du travail de mémoire lié à l’immigration polonaise et de l’importance l’appartenance à ‘l’Europe.
· L’association Radioactivité pour son projet « Une caravane radiophonique!» qui vise à créer des programmes de radio autour de l’imaginaire de la mobilité et sur un mode artisanal pendant un parcours itinérant qui intègrera le public au fil des étapes et des réalisations radiophoniques.
· L’association Social Good Accelerator pour son projet « Tech for Good » qui travaille à créer une cartographie des acteurs de l’innovation sociale et des bonnes pratiques d’économie participative entre les villes européennes.
· L’association Élan Interculturel pour son projet « Drawn your lines of safety » qui cherche à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes à travers la lutte contre les violences sexistes et sexuelles grâce à l’éducation à la sexualité et des médiations artistiques et pédagogiques.

Édition 2019

· L’association AGIS, NOTE et INNOVE (14e arrondissement) pour son projet « Tous en campagne contre les discriminations » qui a pour but de sensibiliser les jeunes français et britanniques.
· L’association Compagnie Héliotropion (15e arrondissement) pour son projet « SPAZI, ESPACES, SPACES » qui prévoit la mise en place de différentes actions telles que des performances dans l'espace urbain ou créations participatives mêlant public et artistes.
· L’association Défense de la démocratie en Pologne (2e arrondissement) pour son projet « Café Polska Europa » qui permettra de contribuer au débat démocratique concernant l’avenir et les valeurs de l’Europe à travers l’organisation d’événements.
· L’association Démocratie locale participative du 15e pour son projet « UE’Lib » qui organise des échanges de livres d’auteurs européens.
· L’association Food Sweet Food (6e arrondissement) pour son projet « Refugee Food Festival » qui permettra à des chefs réfugiés de se voir confier les cuisines d’un restaurant.

· L’institut culturel Instituto Camoes (15e arrondissement) pour son projet de « Valise européenne », outil pédagogique qui permettra aux enfants de découvrir la culture européenne sous forme de jeux.
· L’association International Exchange Erasmus Student Network France (15e arrondissement) pour son projet « Art'Mobility : en route pour l'Europe », outil pédagogique qui permettra de s’adresser aux jeunes éloignés de la mobilité internationale issus des quartiers prioritaires.
· L’association Italia in rete (4e arrondissement) pour son projet « Polifemmes » qui permettra de co-construire un patrimoine culturel commun pour des femmes européennes vivant à l’étranger afin de faire émerger une culture commune.
· L’association Kino Visegrad (94, Val de Marne) pour son projet « Kino Visegrad » qui prévoit la projection de films venant du groupe Višegrad regroupant la Pologne, la Hongrie, la Rép Tchèque et la Slovaquie afin de promouvoir la culture.
· L’association La Girafe Lyrique (8e arrondissement) pour son projet « VENITE CANTEMUS », évènement musical qui regroupera près de 500 chanteurs amateurs afin de lever des fonds pour la recherche sur l’autisme et les troubles psychiatriques.
Représentation les 16 et 17 Novembre 2019 à l’Opéra-Comique.
· Le lycée d’Alembert (19e arrondissement) pour son projet « Comprendre le passé pour agir sur le présent ». Celle-ci permettra à des élèves de faire un échange avec un lycée de Strasbourg afin de les sensibiliser aux questions européennes notamment à travers les migrations et les institutions.

· L’association Jeunes Européens-France (2e arrondissement) qui organisera un rassemblement des jeunes engagés pour l'éducation civique européenne.

· Le Mouvement Européen (2e arrondissement) pour son projet «Parisiens, prenez votre Europe en main !» qui vise à cibler les arrondissements où la présence de l’association est faible afin d’y organiser une série d’actions pédagogiques et débats.

· L’association Osez le féminisme (14e arrondissement) qui travaille sur des stratégies de prévention contre l’organisation de la prostitution.
· L’association Parcourir le monde IDF (19e arrondissement) pour son projet «Oser l'Europe ! Pourquoi pas moi ?». L’objectif est de promouvoir le fonctionnement du programme ERASMUS aux jeunes en difficulté d’insertion sociale.

· L’association Parlement Européen des Jeunes (4e arrondissement) pour son projet «LAB’Europe» qui a pour objectif de mettre en place des simulations de sessions parlementaires auprès des jeunes afin de les sensibiliser.

· L’association Peuple & Culture (11e arrondissement) qui souhaite mettre en place des échange entre des jeunes allemands et français afin d’organiser avec eux une rencontre sur le modèle du Conseil des Ministres.

Édition 2018

Pour cette édition, et à l’occasion de l’Année européenne du patrimoine, était à l’honneur le thème de la Culture . 13 structures ont été labellisées pour une enveloppe globale de 80 000€ issues de 11 arrondissements de Paris. Les subventions varient de 5 000€ à 10 000€.
. L’association Babel International (2e arrondissement) pour son projet « Tales of the Afterwar », exposition de photographies itinérante entre Paris, Rome, Berlin et Madrid sur le thème de la paix en Europe suite aux conflits en Irlande du Nord, en Géorgie et dans les Balkans. Le projet se déroule sur un an, de janvier à décembre 2018.

. Le collège Jean-Baptiste Clément (20e arrondissement) pour son projet éducatif « Découverte des valeurs de l’Olympisme », permettra à des élèves d’organiser des évènements sportifs et d’assister aux Jeux Méditerranéens de Tarragone. Le projet se déroule de janvier à juillet au Collège Jean-Baptiste Clément puis du 19 au 24 juin 2018 à Tarragone.
• L’association Culture et Liberté (10e arrondissement), pour son projet « Rencontre franco-allemande-hongroise, Un regard vers le passé et l’avenir », rencontre internationale de jeunes (découverte interculturelle et linguistique) et réflexion commune sur les perspectives passées et à venir de l’Europe. Le projet se déroule de mai 2018 à novembre 2019.
• L’association Élan Interculturel (14e arrondissement), pour son projet « Festival Artivisme » qui promeut un dialogue social, politique et écologique à travers la création artistique par l’organisation de festivals à Paris et à Budapest. Le projet se déroule de mai à août 2018.
• L’association Électeurs en Herbe (11e arrondissement), pour son projet « Parcours élections européennes 2019 », programme d’éducation à la citoyenneté ancré dans le réel destiné aux 11-18 ans. Le projet se déroule de février 2018 à juin 2019.
• L’association Ensemble contre la peine de mort (13e arrondissement), pour son projet « Éducation des valeurs fondamentales des droits de l’Homme et de l’abolition de la peine de mort » visant à sensibiliser les jeunes européens aux valeurs fondamentales des droits de l’homme et de l’abolition de la peine de mort telles que véhiculées par l’Europe. Le projet se déroule de mai 2018 à mai 2019.
• L’association EuroCité (14e arrondissement), pour son projet « EuroCiné », des ciné-débats gratuits, organisés depuis 2016, pour stimuler les échanges sur la citoyenneté européenne entre publics jeunes et curieux. Le projet se déroule de septembre 2018 à juin 2019.
• L’association European Prison Litigation Network (12e arrondissement), pour son projet « Intégrer les personnes détenues à la société numérique », doter les personnes détenues des ressources digitales nécessaires à l’exercice de leurs droits de citoyens et leur implication dans la vie de la Cité. Le projet se déroule du 1er septembre 2018 au 31 août 2019.
• Le centre culturel espagnol Instituto Cervantes (8e arrondissement), appartenant au réseau EUNIC, pour son projet « Parle-moi d’Europe », visant à promouvoir le multilinguisme européen auprès des enfants en organisant des échanges entre la France, l'Allemagne, l'Espagne, la Hongrie, l'Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et la Turquie. Le projet se déroule de septembre 2018 à janvier 2019.
• L’association Kidilangues (15e arrondissement), pour son projet « Le Rallye de l’Europe », grande fête qui accueille enfants et familles pour les faire entrer dans l’Europe par la porte du jeu. Le projet se déroule en mai 2018 à l’occasion du Joli mois de l’Europe et le 26 septembre 2018 dans le cadre de la Journée européenne des langues.
• L’association La Fabrique des Impossibles (18e arrondissement), pour son projet artistique « Titre Provisoire », spectacle vivant qui vise à explorer autrement la question migratoire en Europe. Le projet se déroule de mars à octobre 2018.
• L’association Le Retour de Zalumée (19e arrondissement), pour son projet « Globe Reporters, Élections européennes 2019 », correspondance entre des jeunes de Paris, Bruxelles et Bucarest et des journalistes en reportage dans ces trois pays pour documenter la préparation et les enjeux des élections européennes. Le projet se déroule entre septembre 2018 et juin 2019.
• L’association Théâtre de l’Atalante (18e arrondissement), pour son projet « Pyka Puppet (F)Estival » , mise en lumière de la vitalité de la création du théâtre de marionnette en Europe. Le projet se déroule du 4 au 22 décembre 2018.

Édition 2017

En 2017, 16 structures ont été labellisées pour une enveloppe globale de 80 000€ issues de 11 arrondissements de Paris. Les subventions varient de 1 500€ à 10 000€.
  • L’association Union Peuple et Culture pour son projet « Trois pays, six langues, un projet : le triangle de Weimar en spectacle », rencontres interculturelles franco-germano-polonaises sur le traitement du handicap en Europe avec présentation d’un spectacle final
  • L’association Food Sweet Food pour son projet « Refugee Food Festival », un festival itinérant en Europe qui vise à l’accueil de chefs réfugiés dans les restaurants des villes participantes (Paris, du 16 au 23 juin)
  • L’association Les Jardins Numériques pour son projet « Femmes migrantes, entre intégration perçue et citoyenneté active », des interviews filmées de femmes migrantes diffusées via les outils numériques
  • L’association Théâtre de l’Opprimé pour son projet « Création d’une application mobile "City Telling" », une application qui permettra d’écouter histoires et anecdotes des habitants des différents quartiers de villes européennes
  • L’association Mémoire Vive/Memoria Viva pour son projet « Refuser la guerre coloniale », une exposition qui présentera au public l'exil parisien des 200 000 Portugais ayant fui la guerre coloniale menée en Afrique de 1961 à 1975
  • L’association Européens Sans Frontières pour son projet « Paris – Ixelles – Bruxelles », pour la production d'un court-métrage d'animation associant les compétences d'animation des écoles de Paris et Ixelles-Bruxelles
  • L’association Italia in Rete pour son projet « Jeunes en mobilité – Accueil des primo-arrivants européens », qui vise au développement de la plateforme "Vivre et travailler en France" proposant cours de français et rencontres avec des résidents de longue durée
  • L’Association des Diplômés Portugais en France pour son projet « JAZZ´aqui- Un voyage de jazz entre le Portugal et Paris », des festivals de jazz à Paris et au Portugal (concerts, conférences sur l'actualité du jazz portugais, résidences artistiques)
  • L’association des Petits Débrouillards Île-de-France pour son projet « Être Humain – Vivre Ensemble », un projet de coopération transnationale pour la dissémination en Europe de bonnes pratiques pédagogiques en matière de sensibilisation au vivre ensemble, à la citoyenneté et au dialogue interculturel

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations