Paris International

Capitale au rayonnement international, Paris s’implique dans les grands enjeux mondiaux par des actions de solidarité, des projets de coopération et d’échanges culturels, un soutien à la politique européenne, aux luttes contre les pandémies et contre le dérèglement climatique...

Dans tous ces domaines, la Délégation générale aux Relations internationales de la Ville de Paris innove, consolide, enrichit les échanges de la capitale française avec le reste du monde. Avec plus de 6,5 M€ par an, Paris est la première collectivité en matière d’aide publique au développement dans le monde.

Les grands rendez-vous internationaux

>> Actualités internationales

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Paris, ville-monde

Ville de création et d’échanges, Paris s’est construite grâce aux apports de cultures, de langues et de nationalités venues du monde entier, qui l’ont nourrie et lui confèrent une diversité, une richesse et une force uniques.

Face aux défis majeurs d’un développement durable et d’une croissance inclusive, les échanges de bonnes pratiques entre villes permettent d’enrichir les savoir-faire de chacun et de construire des solutions efficaces au bénéfice des habitants et du territoire. Dans cet objectif, la Ville de Paris et son partenaire La Tribune ont organisé la 2e édition de Cities for life en novembre 2016 à l'Hôtel de Ville. Maires du monde entier, dirigeants locaux, experts, ONG, entreprises, associations et grand public se sont réunis dans l’objectif de réinventer la « Ville pour tous ».

Pactes d'amitié et de coopération

Plus de 70 pactes de coopération ont été signés à ce jour avec des villes du monde entier pour élaborer ensemble les réponses aux grands défis partagés.

Buenos Aires, Madrid, Barcelone, Abidjan, Rangoun, Pékin (2016); Brazzaville, Tokyo (2015) ; Kinshasa, Rome, Séoul, Mexico (2014) ; Montevideo, Amsterdam (2013) ; Erevan, Dakar, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Ramallah (2011) ; Doha, Tel - Aviv Jaffa (2010) ; Istanbul, Québec, San Francisco, Rio de Janeiro, Québec, Jéricho, Istanbul (2009) ; Phnom Penh (2007) ; Montréal, Le Caire, Beyrouth (2006) ; Copenhague (2005) ; Tunis, Sao Paulo, Rabat, Casablanca (2004) ; Saint-Pétersbourg, Québec, Alger (2003) ; Genève (2002) ; Porto Alegre (2001-2002) ; Londres (2001) ; Madrid, Athènes, Washington (2000) ; Varsovie, OVA (Organisation des Villes Arabes), Mexico, Buenos Aires, Amman (1999) ; Sydney, Sofia, Lisbonne, Erevan (1998) ; Tbilissi, Santiago du Chili, Saint-Pétersbourg, Riyad, Prague, Pékin (1997) ; San Francisco, Québec, Chicago (1996) ; Jakarta (1995) ; Beyrouth (1993) ; Moscou (1992) ; Séoul (1991) ; Sanaa, Berlin, Amman (1987) ; Le Caire (1985) ; Tokyo (1982) ; Kyoto (1958) ; Rome (Jumelage Exclusif 1956) 

Paris et l’Europe

Grâce à son soutien à la Maison de l’Europe, à son implication dans l’action des associations de villes européennes, Paris veut rendre l’Europe plus concrète, plus simple et plus proche et sensibiliser la jeunesse autour des enjeux européens. C’est le sens des Journées de l’Europe, organisées chaque année en mai sur le parvis de l’Hôtel de Ville, et du Label Paris Europe, appel à projets qui permet chaque année de financer des projets européens concrets.

Retour sur la Fête de l'Europe, Parvis de l'Hôtel de Ville, 7 mai 2016

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

L’Europe au service des Parisiens 

Le saviez-vous? Paris et l’Union Européenne s’engagent pour rendre la ville toujours plus solidaire, dynamique et agréable à vivre et mettent leurs moyens en commun pour soutenir de nombreux projets concrets et utiles aux Parisiens. 

Via sa stratégie « Europe 2020 », l’Union Européenne vise une croissance plus intelligente, durable et inclusive d’ici 2020. Ses fonds structurels et d’investissement, ses divers programmes permettent de répondre aux besoins locaux.

  • Grâce au soutien du Fonds Social Européen, Paris finance des actions d’insertion professionnelle en faveur des Parisien(ne)s les plus fragiles ou éloignés de l'emploi. Au total, ce sont plus de 25 M€ qui seront déployés dans le cadre du Programme Opérationnel National FSE pour l’Emploi et l’Inclusion en métropole 2014-2020. 
  • Vers les quartier prioritaires des 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris, un dispositif de développement urbain, « Investissement Territorial Intégré (ITI) », doté de 10 M€ (du Programme Opérationnel Régional FEDER-FSE 2014-2020 d’Ile-de-France) financera d’ici 2020 de nombreux projets locaux de création d’entreprises, de formation, de technologies et d’usages numériques et améliorera de l’environnement urbain.

A travers ces deux dispositifs, Paris facilite et encourage l’accès des acteurs parisiens aux fonds européens et les accompagne dans le montage et le suivi de leur projet.

Paris, ville engagée pour le climat

Carrefour des préoccupations citoyennes, nationales et internationales, consciente des enjeux environnementaux, Paris s’est très tôt engagée dans la lutte contre les changements climatiques. Dès 2007, la Ville de Paris s’est dotée d’un ambitieux Plan Climat, décliné en un vaste plan d’actions dans de multiples domaines : déplacements, habitat, urbanisme, gestion des ressources et des déchets, alimentation… Au niveau international, après avoir organisé le Sommet des élus locaux pour le Climat durant la COP 21 en 2015, elle agit aujourd’hui quotidiennement à la tête du C40.

Une action internationale renforcée avec le C40

Le «Cities Climate Leadership Group» (C40) est un réseau de villes engagées pour le Climat créé en 2005. Il regroupe aujourd’hui 90 des plus grandes villes du monde représentant 650 millions d’habitants et un quart de la richesse mondiale. Un an après la COP21 à Paris et quelques semaines après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, le C40 a élu Anne Hidalgo à la tête du réseau en décembre 2016 à Mexico. Succédant à Ken Livingstone, Maire de Londres, David Miller, Maire de Toronto, Michael Bloomberg, Maire de New York et Eduardo Paes, Maire de Rio, la Maire de Paris est la première femme à devenir présidente du C40.

Parmi les priorités de sa présidence du C40, figurent deux programmes qui sont directement inspirés d’initiatives parisiennes : Reinventing cities, un appel à projets d'urbanisme innovants à l'échelle des villes du C40 et Data City, un projet qui permettra aux meilleures start-up des villes du C40 d’utiliser des données (« datas ») pour améliorer la qualité de vie en ville.

Anne Hidalgo souhaite également mettre en avant les femmes leaders dans la lutte contre les changements climatiques via le programme Women4climate.

Les villes du C40 ont également pour objectif de mettre en œuvre l’Accord de Paris adopté lors de la COP21 et de limiter l’élévation de la température mondiale à 1,5°C.

90 villes composent aujourd’hui le C40, dont : Amman, Athènes, Bombay, Buenos Aires, Dakar, Djakarta, Hong Kong, Kuala Lumpur, Le Caire, Le Cap, Londres, Melbourne, Milan, Montréal, Moscou, New York, Pékin, Rome, San Francisco, São Paulo, Séoul, Vancouver, etc. Liste complète des villes du C40.

Le Paris de la solidarité et de la coopération

La solidarité envers les populations les plus démunies est l’une des priorités de l’action internationale de la Ville de Paris, qui y consacre plus de 6,5 M€ par an. 

Les actions de Paris à l'international en cours

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Cette solidarité se traduit notamment dans les domaines de la santé et de la lutte contre les grandes pandémies. 

La lutte contre le VIH/Sida : près de 26 millions d’euros engagés depuis 2001

Parce qu’elles sont une dépense pour la vie, ces sommes destinées à des projets d’ONG et d’associations sont les plus importantes au sein du budget dédié à la solidarité internationale. Les projets retenus depuis 2008 couvrent l’ensemble des champs de la lutte contre l’épidémie du VIH/Sida, à l’exclusion de la recherche, de la production et de la fourniture de médicaments. 1,8 millions d'euros sont dédiés à cette grande cause en 2016, répartis dans 28 projets/21 pays différents, et au profit de 500 000 personnes dans le monde. 

Huit axes d’intervention sont identifiés et soutenus depuis ces dernières années.

Paris solidaire pour l’accès à l’eau et à l'assainissement 

Peu de Parisiens le savent, mais en tournant leur robinet d’eau potable, ils permettent aux populations défavorisées du monde entier d’avoir accès à l’eau et à l’assainissement.

Promouvoir l’accès à l’eau et l’assainissement dans les pays qui en sont le plus privés est en effet l’un des axes prioritaires de l’action internationale de la Ville de Paris. Paris est l’une des premières collectivités françaises à avoir appliqué la loi Oudin-Santini, en créant, dès novembre 2005, un dispositif de solidarité internationale "Solidarité Eau et Assainissement". 

Le budget voté par le Conseil de Paris pour le dispositif est plafonné à 1 M€/an. Ainsi, grâce à la contribution des parisiens sur leur facture d’eau (environ 60 cts d’€ d’euro/an pour une famille de quatre personnes), 

Paris a soutenu près de 70 projets dans 30 pays au profit de plus d’1,2 de bénéficiaires et pour un montant global de 7M€. 

La Ville de Paris participe ainsi à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement adoptés par l’O.N.U.

Lutte contre les déchets : Paris, 1ère collectivité à mettre en œuvre le « 1% déchets »

Reverser une partie des recettes de la collecte des déchets pour la solidarité internationale : tel est le récent engagement de la Mairie de Paris pour permettre aux collectivités du sud de bénéficier d’un environnement urbain plus sain. En 2025, près de 70% de la population mondiale habitera en ville, générant chaque année plus de 2 milliards de tonnes de déchets solides, aux effets néfastes sur la santé des personnes et sur l’environnement. Pour répondre à ce défi primordial, et suite au bilan positif de la mise en œuvre du dispositif « solidarité Eau », Paris a décidé de lancer un nouveau dispositif similaire qui permet à la ville d’allouer une partie des recettes liées à la collecte des déchets au financement d’opérations de solidarité internationale. Un appel à projets a ainsi été lancé en 2016 : SOLIDAE.

Les aides d’urgence

Paris exprime régulièrement la solidarité internationale des Parisiens, à travers des actions de développement en faveur des pays du Sud, apportant aussi souvent que possible son aide financière, son expertise et ses moyens logistiques aux pays qui connaissent des situations d’urgence et de détresse.
Cette solidarité se manifeste également par un soutien financier à des opérations d’aide d’urgence aux victimes de conflits et de catastrophes naturelles.
Depuis 2001, ce sont environ 6.3 millions d’euros qui ont été versés aux Organisations Non Gouvernementales intervenant dans les zones de crise.

La coopération technique urbaine

La coopération technique entre Paris et d’autres villes s’appuie sur l’intervention d’experts issus des services et agences de la Ville de Paris et de ses partenaires. Elle mobilise des architectes, des spécialistes de la voirie et des transports, du logement, du patrimoine, des espaces verts, de la propreté ou encore de la santé, des affaires scolaires… Paris réalise ces projets avec l’aide de partenaires institutionnels, techniques et financiers comme le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international et d’autres bailleurs comme la Commission européenne ou l’Agence Française de Développement (AFD). Depuis plusieurs années, Paris accompagne des projets d’envergure dans des domaines variés : transports, assainissement, santé, propreté, espaces verts… Véritables laboratoires d’expérimentation, ces coopérations ont vocation à se diversifier dans les années à venir pour couvrir le large spectre des thématiques prioritaires pour Paris parmi lesquelles l’aménagement du territoire, le développement durable, l’économie et les services numériques, la transition énergétique….

Le Label Paris Co-Développement Sud

La Ville de Paris favorise l’accès à ses financements aux associations de migrants domiciliées et agissant sur le territoire parisien. Elle soutient les actions de Co-développement et s’associe avec les populations immigrées œuvrant pour le développement durable des pays du Sud.

Paris, capitale internationale de l'innovation

Paris est l’une des grandes capitales mondiales de l’innovation et propose une offre culturelle unique. Le tourisme, la mode et le luxe, la gastronomie, la culture, et l’éducation, la santé, le développement durable ou encore de la science sont autant de secteurs dans lesquels les échanges internationaux ne sont pas une exception mais une réalité au quotidien.

Parc Rives de Seine

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Paris, première métropole mondiale de l'innovation

Avec 36 incubateurs et plus de 3 000 startups qui parsèment le territoire parisien, Paris remporte la palme mondiale de l’innovation et du capital intellectuel dans le classement 2014 de PricewaterhouseCoopers. Parmi eux Le Cargo, la plus grande plateforme d'innovation européenne, ou encore le Tremplin, plateforme inédite dédiée au sport. Né de la volonté de Paris de créer des emplois et d’encourager l’émergence d’une véritable filière du sport à Paris, il offre un pôle d’incubation, de formation, d’expérimentation et de veille, la plateforme d’innovation sportive et a l’ambition d’inventer le sport de demain, tout en attirant des entreprises internationales. Autre création : le Welcome City Lab, premier incubateur parisien dédié au tourisme et aux loisirs qui témoigne de notre ambition à faire de Paris une terre d'innovation dans le tourisme. 

Paris, capitale du monde francophone et de la culture

Ville vivante, ville de dialogue et d’échange, de paix et d’histoire, Paris partage avec sa langue, le français, un destin commun. Au sein de la communauté francophone, formée de 274 millions de locuteurs répartis sur les cinq continents, Paris rayonne et attire les écrivains, artistes, mais aussi la jeunesse, les acteurs économiques, politiques, sans compter les nombreux visiteurs et touristes. Paris diffuse aussi les œuvres du monde francophone, que ce soit dans ses 70 bibliothèques et nombreuses librairies, ses théâtres, salles de concerts, diffuse ses créations, fait résonner ses enjeux et débats. Par son soutien au Tarmac, aux Trois baudets, à la Maison de la poésie, aux librairies parisiennes, par ses partenariats avec l’Institut français et l’Alliance française, Paris participe à la promotion de la langue française sous toutes ses formes, dans tous les secteurs….
Paris se place aussi au centre du réseau des villes francophones, notamment avec l’AIMF, qui rassemble sous la présidence d’Anne Hidalgo 221 villes dans le monde.

Paris, capitale culturelle ouverte sur le monde

Capitale culturelle ouverte, Paris rayonne par une offre culturelle unique au monde, créative, ambitieuse, exigeante et innovante. L’importance et la qualité de ses institutions, la richesse des propositions artistiques, la variété de ses acteurs sont un puissant attrait international.

Le socle de notre action culturelle internationale repose sur un dialogue réaffirmé des cultures, dans un souci d’ouverture à tous les publics et sur une exigence artistique renouvelée au service de la diversité culturelle. Paris mène de nombreux programmes culturels avec plus de quarante capitales et grandes villes étrangères. Deux priorités d’action: permettre à la scène artistique parisienne de s’exporter à l’étranger et accueillir les artistes et intellectuels du monde entier.

Pour mettre en œuvre ses ambitions, Paris dispose de plusieurs outils parmi lesquels des résidences d’artistes, une convention avec l’Institut français et avec l’Alliance française, des dispositifs de soutien aux acteurs culturels parisiens, la participation active dans certains réseaux comme la Commission Culture de CGLU et le réseau ICORN des villes-refuges pour artistes exilés…

Paris défend les valeurs universelles

La Ville de Paris incarne sur toute la planète les droits de l’Homme, les libertés individuelles et la liberté de la presse. Un privilège, mais aussi une responsabilité : celle de promouvoir ces valeurs partout où elles sont bafouées. La ville, à l’heure de la mondialisation, est l’un des rares territoires pertinents de démocratie active. C’est pourquoi Paris est particulièrement sensible aux initiatives visant à l’épanouissement des libertés et au renforcement des droits fondamentaux. L’engagement de Paris prend des formes variées : soutien aux associations parisiennes de défense des droits de l'Homme dans le monde comme Reporters sans frontières, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme et la Maison des Journalistes, participation au réseau des villes contre la peine de mort « Cities for Life, Cities against death penalty », soutien au prix photographique Lucas Dolega, mis en place par l’association Lucas Dolega, créée par la famille et les amis de ce photojournaliste tué en Tunisie en janvier 2011 alors qu’il couvrait la Révolution du Jasmin.

Les Citoyens d’Honneur de la Ville de Paris

Cette distinction extrêmement élevée, très peu attribuée, est réservée aux défenseurs les plus emblématiques des droits de l'homme de par le monde. Elle a récompensé d'immenses résistants à la dictature et à la barbarie. Dix-sept personnalités (six femmes, dix hommes, une personne morale) qui se battent en faveur de la démocratie, du respect des Droits de l’Homme et de la liberté, et dernièrement la Biodiversité, ont été élevées à la dignité de Citoyens d’Honneur par le vote du Conseil de Paris depuis 2001.

« Etre Citoyen d’Honneur, c’est incarner les valeurs de Paris, les valeurs de liberté et de tolérance. Par ce geste fort, je souhaite témoigner de la solidarité de Paris envers les nombreuses femmes à travers le monde, de toutes confessions, victimes de l’obscurantisme religieux et de l’extrémisme politique », a souligné la Maire de Paris en mars 2015.

Paris, ville-refuge

Au-delà de la force des symboles, Paris veut être une ville-refuge pour ceux et celles que le simple exercice de leur métier met en danger. La Ville de Paris soutient la Maison des journalistes pour la mise en place d’une structure d’accueil provisoire en faveur de journalistes étrangers réfugiés ou demandeurs d’asile en France, qui ont fui leur pays pour avoir voulu exercer leur métier d'informer au péril de leur vie ou de leur liberté. La Maison des Journalistes héberge chaque année 30 journalistes étrangers pour une durée de six mois et a accueilli depuis son ouverture 273 journalistes de 60 pays différents. Le 3 mai 2011, journée mondiale de la liberté de la presse, l’association a exposé des dessins de presse sur le thème de l’exil.

Forte des valeurs qu’elle défend comme la liberté d’expression, les droits de l’Homme, la paix et la solidarité entre les peuples, la Paris a également rejoint le réseau ICORN, « International Cities of Refuge Network » en 2011 aux côtés d’une vingtaine d’autres métropoles comme Mexico, Oslo, Stockholm ou encore Barcelone pour renforcer ce réseau international pour les écrivains en exil. Najati Tayara, écrivain syrien engagé, est actuellement accueilli à la Cité internationale des Arts à Paris comme avant lui Mana Neyestani, dessinateur satirique iranien ayant participé à la contestation des élections iraniennes de 2009.

L'égalité Hommes-Femmes

L’égalité femmes / hommes et la place des femmes dans la société constituent des critères de premier ordre dans nos projets. Cette approche transversale s’inscrit dans la continuité du travail engagé à Paris depuis 2013 à travers la Commission « femmes » du réseau mondial CGLU, présidée par la Maire de Paris. Au-delà des projets qui touchent directement les droits des femmes, leur sécurité, leur éducation, leur santé ou les opportunités économiques qui s’offrent à elles, ce travail implique une activité constante de mobilisation et de plaidoyer à l’international pour donner plus de place et de reconnaissance aux femmes. 

Classes Duo : programmes d’échanges scolaires internationaux via le numérique

Classes Duo

Classes Duo est un programme international d’échanges scolaires via les outils numériques et internet, mis en place par la Mairie de Paris dans les écoles élémentaires sur le temps périscolaire.

L’objectif de ce programme est avant tout culturel : il vise à éveiller la curiosité des plus jeunes aux cultures étrangères, à leur donner l’envie de découvrir d’autres pays, de dialoguer avec les enfants qui y vivent ou d’apprendre des langues étrangères.

Les échanges entre les deux écoles se font par mails, visioconférences, ou à travers un blog alimenté par des contenus (vidéos, photos, textes…) produits par les enfants. L’utilisation de l’image, des vidéos, ou des dessins permet de contourner la barrière linguistique quand elle existe. Le projet pédagogique et les outils sont définis au préalable par les deux équipes éducatives.

Des intervenants bilingues animent ces échanges qui peuvent venir compléter des cours de langues dispensés sur le temps scolaire. Des Classes Duo se mettent également en place avec d’autres pays francophones.

Professionnels

La Ville de Paris lance chaque année plusieurs appels à projets internationaux. Retrouvez-les dans la rubrique dédiée sur Paris.fr.

Contact

Mairie de Paris – Délégation générale aux Relations internationales

9, place de l'Hôtel de Ville 75196 Paris RP

sg-relationsinternationales@paris.fr






Dernière mise à jour le mardi 18 avril 2017
Crédit photo : DR

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris