Ville de Paris

Lieu

Bois de Boulogne

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 30/10/2022 au 28/02/2023
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 24/24 h 
Mardi
  • 24/24 h 
Mercredi
  • 24/24 h 
Jeudi
  • 24/24 h 
Vendredi
  • 24/24 h 
Samedi
  • 24/24 h 
Sur place
Équipement
  • Agrés
  • Aire de jeux
  • Boulodrome
  • Points d'eau potable
  • Tables de pique nique
Services
  • Promenade à poney
  • Restaurant, cafétéria ou salon de thé
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : oui Les chiens doivent être tenus en laisse.
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d'histoire

Il y a plus de vingt siècles s'étendait déjà en ces lieux une forêt gigantesque qui absorbait les actuelles forêts de Montmorency, de Saint-Germain-en-Laye, le bois de Chaville et le bois de Meudon. Dagobert, roi des Francs (629-639), venait y chasser l'ours, le cerf et tout sorte de gibier parmi les chênes qui peuplaient alors la forêt. Il s'agissait de chênes rouvre, une variété plus petite que les chênes communs, qui donna son nom au bois : la forêt de Rouvray. Vers 1315 , Philippe Le Bel (1268-1314) y édifia une petite chapelle, après un pèlerinage à Boulogne-Sur-Mer, et le bois prit tout naturellement son nom. Terrain de chasse coutumier des rois de France, le bois de Boulogne devint également une promenade à la mode, lorsqu'en 1727, Mademoiselle Le Maure, chanteuse d'opéra célèbre à l'époque, se retira à l'abbaye de Longchamp. Elle occupait l'emplacement de l'actuel hippodrome. Les bousculades qu'occasionnèrent les récitals de la cantatrice pendant la semaine sainte, qui n'avaient plus rien à voir avec de la dévotion, inquiétèrent l'Archevêque de Paris, qui décida la fermeture de l'abbaye au public. Le bois de Boulogne resta néanmoins une promenade en vogue, qui donna lieu à toutes les extravagances. Le bois était alors encore en partie clos, afin de permettre à Louis XVI d'y organiser ses parties de chasse, mais il finit par l'ouvrir entièrement au public. En 1848, le bois tomba dans les mains de l'Etat, qui le céda à la Ville de Paris en 1852. A cette époque, Napoléon III avait décidé de remodeler entièrement la capitale et de doter d'un jardin chacun des points cardinaux de Paris. Il jeta son dévolu sur le bois de Boulogne, qui avait été presque entièrement détruit après la Révolution et la campagne de France, pendant laquelle le bois fut occupé et saccagé (1814) par près de 40 000 soldats anglais et russes. Napoléon III confia cette vaste tâche au paysagiste Varé, qui fut rapidement remplacé par l'ingénieur Alphand et le paysagiste Barillet-Deschamps, deux anciens collaborateurs bordelais du baron Haussmann, qui dirigeait les travaux. Les éléments architecturaux, chalets, pavillons, kiosques, restaurants, ainsi que le jardin d'acclimatation, furent réalisés par Gabriel Davioud (1823-1881). Il est également l'auteur de la Fontaine Saint-Michel, des deux théâtres de la place du Châtelet et du Palais du Trocadéro. S'inspirant des parcs paysagers anglais qu'il avait découvert pendant son exil à Londres, pas moins de quatre cent mille arbres furent plantés, des lacs et des rivières creusés, une cascade de 10m de large et de 14m de haut aménagée. L'eau était acheminée du puits artésien de Passy, qui fut creusé dans ce seul but (voir square Lamartine). Des allées cavalières et 95km d'allées sinueuses vinrent s'ajouter à ces aménagements titanesques. Il pouvait redevenir alors un lieu de promenade privilégié où Marcel Proust enfant venait se promener ; c'est en revenant d'une promenade au bois de Boulogne que ce grand allergique subit à 9 ans sa première crise d'asthme !

Se promener

Vous pourrez continuer à admirer, malgré la tempête du 26 décembre 1999, de nombreux arbres, pour la plupart des chênes qui couvrent plus de 50% de la surface du bois, perpétuant ainsi la mémoire de l'ancienne forêt de Rouvray. Ils cohabitent avec de nombreux autres arbres : des cèdres, des platanes, des ginkgos bilobas. D'agréables allées piétonnières, 28 km de pistes cavalières, mais aussi 15 kilomètres d'itinéraires cyclo-touristique s'offriront aux plus courageux. La piste cyclo-touristique s'étend sur 9,2km, mais vous pourrez aussi rouler sur la piste cycliste, une boucle ininterrompue de 3,6km qui entoure l'hippodrome de Longchamp. Les plus placides préfèreront sans doute le canotage sur le lac Inférieur ou la pêche (autorisées après accord de l'AAPPMA 92 Paris-Ouest) sur les eaux tranquilles des lacs ou des étangs. Les enfants ne sont ici pas oubliés. Au Jardin d'Acclimatation, ils découvriront de nombreuses animations. Des aires de jeux plus traditionnelles sont disséminées dans le bois. Une piste à patins est située dans l'aire de jeu de Longchamp, à environ 400 mètres de la Porte Dauphine. Les amateurs de rollers peuvent, quant à eux, profiter tout simplement des routes fermées du bois pour parcourir des kilomètres en toute tranquillité. Un théâtre de verdure vous permet de découvrir les œuvres de Shakespeare dans un espace unique, pour finir, le soir, au Pré-Catelan ou dans les jardins de Bagatelle, dans leurs  restaurants de prestige.

En savoir plus

  • 17 km de voies fermées à la circulation, très praticables
  • 28 km de pistes cavalières 
  • 6 km de du chemin de Grande Randonnée (GR1) de la Porte Maillot à la passerelle de l’Avre pour traverser le bois et plus d’une douzaine de km de sentiers de petites randonnées pour le parcourir plus en détail
  • 14 km de pistes cyclables

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations