Voici la plus grande toiture photovoltaïque d’Île-de-France

La maire de Paris a inauguré le 16 décembre la plus vaste toiture photovoltaïque francilienne. Près de 12.000 m² de panneaux solaires sont installés sur un réservoir d’eau potable à l’Haÿ-les-Roses (Val-Marne).

C'est une application concrète de la stratégie de développement durable de la Ville de Paris : 11.800 m² de panneaux solaires ont été installés sur un réservoir d’eau potable à l’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), géré par Eau de Paris, l’entreprise publique de l'eau parisienne. Cette toiture photovoltaïque, inaugurée le 16 décembre par Anne Hidalgo, est la plus vaste du genre en Île-de-France. Cette réalisation s'inscrit dans le cadre du nouveau Plan climat air énergie, qui vise à faire de Paris une ville neutre en carbone et 100% énergies renouvelables en 2050 : un engagement dans la lignée de l’Accord de Paris de 2015.

Pourquoi des panneaux photovoltaïques sur un réservoir?

Le site de l’Haÿ-les-Roses est propice à ce type d'installation. Bâti en 1971, le bâtiment de l’Haÿ-les-Roses est l’un des cinq principaux réservoirs d’eau potable alimentant la Ville de Paris. A l'occasion d'importants travaux d'étanchéité, une idée a germé :  y implanter une centrale photovoltaïque. Avec 20.000 m² de toiture disponibles et environ 1.780 heures d’ensoleillement par an, ce réservoir était un candidat idéal pour ce type d'installation.

Garantir l'étanchéité

Avant la pose des panneaux, l’étanchéité du toit végétalisé devait être refaite. Objectif : assurer la parfaite protection sanitaire des 240 000 m3 d’eau potable contenus dans 4 compartiments. Alimenté par l’usine d’Orly et l’aqueduc de la Vanne, le réservoir fournit de l'eau au sud-ouest de Paris (16e, parties sud des 14e et 13e arrondissements).

La mise en place d’une centrale a aussi entraîné une modification de la gestion des eaux pluviales de la toiture du réservoir (création de 28 entrées d’eau pluviale en toiture-terrasse, construction de 2 nouveaux bassins en sous-sol du réservoir...). 

L'installation en chiffres

- 11 800 m2  de panneaux solaires photovoltaïques, soit la surface de plus de 9 piscines olympiques

6 578 panneaux photovoltaïques 

- 1 600 MWh/an directement réinjectés dans le réseau local, soit la consommation électrique annuelle de 500 foyers (hors chauffage et eau chaude sanitaire) dès 2018

- Budget : 5 millions d'euros. 2,5 millions d’euros pour la réfection de l’étanchéité de la toiture du réservoir, avec une subvention de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie à hauteur de 50 %. et 2,5 millions d’euros pour les panneaux photovoltaïques. Ce coût sera entièrement amorti par la revente de l’électricité à Enedis. 

Dernière mise à jour le mardi 19 décembre 2017
Crédit photo : © StudioVU

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.