Vélib’ : où en est le plan de sortie de crise ?

L'opérateur Smovengo s'est engagé sur un plan précis après les demandes de la maire de Paris, du président de la Métropole du Grand Paris et de la présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole. Voici le point sur la situation.

Les indicateurs clés à suivre

Au 9 octobre , 893 stations étaient ouvertes et près de 52 000 trajets ont été réalisés.

Nombre de courses effectuées par jour


Le nombre de courses effectuées est en hausse, en raison du plus grand nombre de vélos remis en circulation ces dernières semaines. En parallèle, le service poursuit le retrait des vélos bloqués en station, qui effectuent un passage en atelier. Enfin, les  équipes techniques sont renforcées avec pour objectif d’accélérer les révisions et les remises à disposition des vélos.


L'électrification des stations

A ce jour, 99 % des stations sont électrifiées. Le service Vélib' Métropole poursuit le déploiement et l’électrification des stations.


Les trois étapes du plan d'action

Les représentants de Smovengo ont présenté en mai dernier les solutions pour redémarrer le service et finaliser le déploiement. Ils ont réaffirmé «leur totale détermination» à résoudre cette crise et à respecter les modalités du contrat. 

Le service Vélib' Métropole a donc mis en place un plan d’action en trois étapes pour :

  • augmenter régulièrement le nombre de Vélib' 
  • résoudre les dysfonctionnements mécaniques, informatiques et électroniques du service
  • finaliser le déploiement sur toute la Métropole.

Etape 1

Les objectifs de la première étape, initiée le 3 mai dernier, ont été atteints :

  • plus de 3 000 vélos bloqués en station ont été retirés,
  • plus de 3 000 nouveaux vélos ont été remis en station,
  • l’électrification des stations a été accélérée.


Etape 2

L’étape 2, ou plan de redémarrage, lancé depuis le 11 mai, consistait à relancer le service Vélib’ de manière simplifiée et maîtrisée. Objectif : consacrer tous leurs efforts d’ici fin juin à la résolution des dysfonctionnements identifiés et à la stabilisation du service. Le système Park+ et l’utilisation des Vélib’ électriques sont ainsi temporairement suspendus dans l’attente de l’électrification d’un plus grand nombre de stations.

Etape 3

La troisième phase de ce plan d’action, qui vise à stabiliser et fiabiliser le système, avant d’en poursuivre le déploiement, a débuté . Cette dernière étape consiste à la mise en place des 1.400 stations prévues ainsi que toutes les fonctionnalités. Smovengo mettra en place un plan de redéploiement défini avec le SAVM, la mairie de Paris, et la Métropole une fois le fonctionnement du service stabilisé.

Les élus locaux ont demandé des engagements concrets

Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, Anne Hidalgo, maire de Paris, et Catherine Baratti-Elbaz, présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont convoqué le 2 mai les dirigeants de Smovengo à l’Hôtel de Ville de Paris. Objectif : les rappeler à leurs responsabilités et obtenir de leur part des engagements concrets en vue d’une sortie de crise.

«Le nouveau Vélib’, c’est soixante-huit communes de la Métropole du Grand Paris qui se sont réunies autour d’une même ambition de développement de la pratique du vélo. Nous sommes profondément insatisfaits du résultat actuel. Nous attendons de l’opérateur qu’il prenne des engagements concrets et publics. Et ces engagements devront être respectés», a expliqué Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris.

Nous devons avoir un service qui fonctionne au plus vite, afin de retrouver la confiance des usagers

Anne Hidalgo,
maire de Paris

«Ne nions pas la réalité: la transition vers le nouveau Vélib’ se passe mal. Nous sommes confrontés depuis le début de l’année à une série de déconvenues inacceptables. Les Parisiens, très attachés à ces vélos en libre-service considèrent que le système qu’ils aimaient a été abîmé. Nous devons avoir un service qui fonctionne au plus vite, afin de retrouver la confiance des usagers», a souligné Anne Hidalgo, maire de Paris.

Mobilisation et transparence auprès des usagers

«Nous sommes tenus de réussir ensemble. Depuis quelques semaines, une nouvelle méthode de travail a été mise en place et les nombreuses entreprises concernées sont enfin toutes mobilisées et coordonnées. Il faut à présent que cette méthode conduise à des résultats. Cela implique de communiquer en toute transparence auprès des usagers», a rappellé Catherine Baratti-Elbaz, présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole’.

Dernière mise à jour le mercredi 10 octobre 2018
Crédit photo : © Guillaume Bontemps / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.