La place Gambetta réinventée

L’aménagement de la place Gambetta a démarré fin janvier et se poursuivra jusqu’en novembre 2019. À l’issue des travaux, les Parisien·ne·s profiterons d'une place avec plus d'espaces piétons et cyclables.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

    Les objectifs

    La place Gambetta est principalement dédiée au trafic automobile. Lors des échanges entre la Ville, les collectifs et les riverains, le sentiment général était qu’il fallait limiter la circulation des voitures pour rendre l’endroit plus agréable pour les piétons.

    Les nuisances sonores liées au trafic routier sont jugées trop importantes et empêchent de profiter pleinement de l’espace de la place. La question de la qualité de l’air a été également soulevée par de très nombreux riverains.

    Outre la fonction de pôle de bus pour la RATP, les habitants indiquaient que de nombreux cars de tourisme stationnaient à proximité du cimetière, ce qui bride les usages qui pourraient se développer à ses abords.

    L’ambition est donc de libérer et agrandir les terre-pleins au profit des piétons, de relocaliser les arrêts et terminaux de bus à l’arrière de la Mairie, de valoriser le lien entre la place et le square Édouard Vaillant ainsi que la liaison avec le cimetière du Père Lachaise, et d’apaiser et végétaliser les voies périphériques.

    La nouvelle place Gambetta en 5 points clés

    Passez votre curseur sur les + colorés pour voir le détail des aménagements.

    Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

    accepter

    1. De vastes espaces piétons

    • Les contre-allées qui bordent la place, élargies de 8 mètres, sont désormais dévolues aux piétons et accueillent une bande cyclable.
    • Le parvis dallé de la mairie du 20e arrondissement est agrandi de 160 m2.
    • Les passages piétons de la place sont élargis.
    • Avenue Gambetta, les trottoirs situés entre la place et la rue des Gâtines sont plus vastes.
    • L’aménagement de l’avenue du Père-Lachaise et de l’entrée du cimetière permet, quant à lui, la création d’une zone de rencontre s’étendant de la place Gambetta à l’entrée du cimetière du Père Lachaise (aménagements sont réalisés dans le cadre du Budget participatif et du budget Paris Piéton). Sur cette avenue, un passage piéton surélevé est aménagé, les trottoirs sont élargis et la zone de stationnement des taxis est réduite.
    • L’entrée du cimetière est mise en valeur grâce à la pose de pavés sciés qui reprennent le motif originel des lieux.
    • Enfin, une voie piétonne est créée rue du Cambodge entre l’avenue Gambetta et la rue des Gâtines : des barrières seront installées afin de fermer la circulation sur cette portion de voie.

    2. Une nouvelle desserte de bus

    • Les circulations des bus sont totalement réorganisées. Les terminus des bus 60, 69 et 102 sont déplacés rue du Japon et celui de la Traverse de Charonne est désormais situé rue du Cher. De nouveaux arrêts sont créés pour compléter la desserte de la place.
    • Avenue Gambetta, un nouvel arrêt est créé dans chaque sens pour les bus 61 et 69.

    3. Une place plus végétale à vocations multiples

    • Sur la place, la couronne d’arbres sur l’hexagone est complétée grâce à la plantation de 13 arbres à grand développement. Les îlots piétons sont protégés par du mobilier qui délimite les parties circulées des parties piétonnes. Les assises, les plateaux et les nouveaux kiosques repositionnés aux extrémités des îlots sont propices à la détente, à la lecture, au jeu…
    • Deux jardinières d’arbustes et de vivaces sont installées rue Belgrand et la façade de la mairie du 20e est végétalisée. La rue des Gâtines accueille également 5 jardinières et 6 grands arbustes, tandis qu’un arbre prend également place rue du Japon.
    • Avenue du Père-Lachaise, des pieds d’arbres sont végétalisés avec des plantes vivaces et 10 jardinières sont installées.

    4. Une place accessible aux personnes en situation de handicap

    • Un fil d’Ariane guide les personnes malvoyantes pour qu’elles puissent se déplacer plus facilement. Pour le confort des personnes à mobilité réduite, le sol des contre-allées est ponctuellement repris en pente douce.

    5. Place au vélo

    • Un itinéraire vélo sécurisé à double sens est créé autour de la place.
    • Les franchissements de voies se font par des espaces dédiés aux cyclistes au niveau des nouveaux passages piétons. La place accueille également de nouveaux stationnements pour les vélos.
    EN CHIFFRES

    7 mois de travaux

    14 nouveaux arbres

    + 58 % d’espace piéton supplémentaire

    + 500 m2 de jardinières

    Déroulé des travaux

    L’aménagement de la place Gambetta a démarré fin janvier et se poursuivra jusqu’en novembre 2019.

    Les travaux avancent à grands pas : l’agrandissement du parvis dallé de la mairie du 20e arrondissement est en voie d'achèvement et le kiosque Lulu dans ma rue s’y réinstallera très prochainement. Les 13 nouveaux arbres de la place ont été plantés, les premiers trottoirs ont été abaissés pour une place plus confortable et plus accessible aux personnes à mobilité réduite…

    Pour la seconde phase de travaux, qui s'est achevée en juin, l’aménagement a continué sur la place, avenue du Père-Lachaise, avenue Gambetta et rue Belgrand.

    Impact des travaux

    Côté bus

    Dans le cadre de la restructuration du réseau bus parisien qui intervient le 20 avril 2019, la ligne 64 est prolongée jusqu’à la porte des Lilas (plus d’informations sur nouveaureseaubusparisien.fr). L’arrêt situé face au 239 rue des Pyrénées sera toujours desservi par cette ligne, mais il ne s’agira plus de son terminus.

    Côté piétons et cyclistes

    Les cheminements, maintenus et sécurisés en permanence, sont modifiés aux abords des emprises de chantier.

    Côté automobilistes

    L’aménagement des traversées piétonnes entraînera une réduction de la circulation.

    Pour réduire les nuisances, certains travaux pourront être réalisés de nuit. Durant toute la durée du chantier, l’accès aux véhicules de secours sera maintenu.

    Une démarche participative innovante

    En 2015 et 2016, une vaste concertation a fortement associé les Parisien.ne.s et les usagers de la place à la définition du projet. Elle a permis d’établir avec eux un diagnostic partagé, d’identifier les attentes du plus grand nombre et, enfin, de définir les grands objectifs du futur réaménagement. La participation des Parisien.ne.s s’est poursuivie grâce à la démarche novatrice des collectifs dès 2017.

    Avec les usagers, de nouveaux espaces de convivialité et de partage ont été imaginés. Pour la place Gambetta, plus de 400 personnes ont participé à une trentaine d’actions organisées par le collectif Di-Do !Les permanences ont permis d’informer les Parisien•ne•s sur le devenir du quartier et de visualiser les futures ambiances de la place Gambetta et ses alentours.

    Des transformations qui s’inscrivent dans l’Histoire

    Créée par décret impérial en 1862, l’actuelle place Gambetta est symptomatique de la manière dont Haussmann a su articuler la modernisation de l’ensemble du réseau viaire parisien et les anciens faubourgs. L’aménagement d’un « cœur de place » a marqué l’achèvement de la place Gambetta. Imaginé dès 1865, il n’avait pas été réalisé sans doute pour ne pas gêner la circulation déjà dense.

    Paradoxalement, sa mise en oeuvre dans la seconde moitié du XXe siècle correspond à l’apogée de la circulation automobile, privée et collective (les terminaux de quatre lignes de bus y sont recensés en 1989).

    En conséquence, les îlots en forme de trapèze cintrés de la Place haussmannienne d’origine – similaires à ceux de la place de la Nation – ont été rabotés ou supprimés et quasiment totalement dévégétalisés. Aujourd’hui, les contre-allées ne forment qu’une circulation périphérique continue.

    Les nouveaux aménagements répondent à une aspiration populaire très forte en rééquilibrant les modes de déplacements, en redonnant de la place aux piétons et désencombrant les trottoirs. En offrant enfin, grâce aux espaces destinés à la végétation, un nouveau « poumon » au quartier et à ses habitants.

    Dernière mise à jour le vendredi 5 juillet 2019

    Votre avis nous intéresse

    Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

    Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

    Restez connecté

    La newsletter

    Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

    Je m'abonne

    Paris j'écoute sur twitter

    Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.