Moins de véhicules et moins de pollution depuis la piétonnisation de la rive droite

Airparif vient de finaliser un rapport sur la qualité de l’air, qui démontre que les niveaux de pollution ont baissé jusqu’à -25% sur les quais de la rive droite depuis la piétonnisation de la partie basse. Cette étude repose sur des mesures effectuées cet hiver, période de l'année où le trafic automobile est le plus dense.

Depuis le 21 octobre 2016, date de publication d’un arrêté par la Maire de Paris, les quais bas de la rive droite de la Seine sont réservés aux piétons et aux circulations douces. Cet aménagement dans le centre de Paris vise à améliorer la qualité de l’air et à créer un nouvel espace de promenade et de respiration en bord de fleuve, dont peuvent profiter tous les Parisiens et visiteurs.

Un bilan d'étape a été effectué presque six mois après la fermeture des quais à la circulation. Ce dernier a constitué un comité de suivi, associant toutes les parties prenantes, qui a pour mission d’étudier de manière objective l’impact de cette mesure. Les données étudiées sont diverses: le nombre de véhicules sur les axes de report, les temps de trajets aux différentes heures de la journée, ou encore les niveaux de pollution et de bruits relevés en situation réelle par des capteurs placés sur l’espace public.

Évaporation: 28,8% de véhicules en moins 

Depuis l’ouverture aux piétons et aux circulations douces des quais bas de la rive droite de la Seine, la Ville de Paris fournit chaque mois au Préfet de Police les chiffres de trafic sur les axes de report. Près de six mois après l’entrée en vigueur de la mesure, ces données permettent de dégager une tendance claire : la baisse d’une partie du trafic automobile dans le centre de Paris est un fait avéré.

Sur la période allant de septembre 2016 à février 2017, la baisse dans le centre de Paris atteint en moyenne 28,8% par rapport à l’année précédente, en heures de pointe. Pour la calculer, la Ville de Paris a additionné le trafic automobile sur les deux principaux axes de report que sont les quais hauts de la rive droite et le boulevard Saint-Germain, à celui sur les quais bas, avant et après l’entrée en vigueur de la piétonnisation. De légers reports de trafic‎ ont également été mesurés sur quelques axes de circulation secondaires, mais ils sont trop diffus pour être pris en compte dans ce calcul.

Ces chiffres sont très positifs, car ils démontrent un phénomène progressif d’évaporation du trafic

Christophe Najdovski,
Adjoint de la maire de Paris chargé des questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l'espace public

Ainsi, en février 2016, 5.262 véhicules circulaient sur ces trois axes aux heures de pointe du matin. Ils n’étaient plus que 3.913 en février 2017, soit une baisse de 25,7% du trafic automobile depuis la piétonnisation des quais bas. Même phénomène aux heures de pointe du soir, où l’on passe de 5.756 véhicules en février 2016 à seulement 4.072 véhicules en février 2017, soit une baisse de 29,3%. Malgré les difficultés ponctuelles encore observées aux heures de pointe sur les deux principaux axes de report‎, le trafic s'est donc globalement réduit dans le centre de Paris et la situation s'améliore.

Pollution de l'air en baisse de 25%

Le rapport d'Airparif démontre que les niveaux de pollution sur les quais de la rive droite, partie basse et partie haute cumulées, ont baissé jusqu’à -25% pendant l’hiver 2016 par rapport à l’hiver 2015. Les baisses les plus importantes ont été constatées sur les quais des Tuileries, du Louvre et de la Mégisserie. Le rapport constate en revanche que les niveaux de pollution sont parfois en hausse de 5 à 10% à certains carrefours des quais Henri-IV, des Célestins et de Bercy, ainsi que sur la rive gauche quai Anatole- France, à l’entrée du boulevard St-Germain. 

«À partir de 2018, les quais hauts seront réaménagés pour accueillir un bus électrique à haut niveau de service et en double-sens. Il réduira considérablement les émissions polluantes et le bruit sur cet axe», explique Anne Hidalgo, Maire de Paris, en citant les prochaines mesures à l'étude en faveur des quais hauts.

La Ville de Paris souhaite également améliorer la fluidité de certaines intersections, en lien avec la Préfecture de Police. Le Conseil régional d’Ile-de-France propose dès à présent de financer l'installation de feux intelligents.

Une nouvelle campagne de mesures sera réalisée par Airparif au printemps 2017 avec des résultats en septembre, qui permettra de consolider l’analyse réalisée pendant l’hiver.

Parc Rives de Seine

Le dimanche 2 avril était inauguré officiellement le « Parc Rives de Seine », réunissant les quais bas de la rive droite et de la rive gauche. Ce site classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, d’une superficie de 8 hectares, constitue un espace inédit de promenade, de loisirs et de respiration en bord de fleuve.

Dernière mise à jour le mardi 4 avril 2017
Crédit photo : Taillefer Prod

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.