Premiers tours de roue sur la piste cyclable de la rue de Rivoli

Le premier tronçon de la piste cyclable a ouvert le 15 mars entre la rue Pavée et la rue des Archives (4e). Cet aménagement est protégé et à double-sens. A terme, la piste reliera la place de la Concorde à la place de la Bastille. 

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Un axe majeur pour les cyclistes

C’est l’une des actions majeures du Plan Vélo de Paris. L’aménagement d’une large piste cyclable achève sa première étape rue de Rivoli (4e) :  depuis le 15 mars, les cyclistes empruntent le premier tronçon achevé entre la rue Pavée et la rue des Archives.

La piste est l’une des pièces maîtresses du Réseau express vélo qui traversera la capitale sur deux grands axes (nord-sud et est-ouest). Protégée par un séparateur et à double-sens, elle reliera à terme la place de la Concorde à la place de la Bastille.

Plus de sécurité

Cet aménagement permet aux cyclistes, qui cohabitent d'ordinaire avec les bus dans une voie spécifique, de rouler en toute sécurité.

« Les vélos sont surtout victimes d’accidents sur des grands axes, et très rarement dans de petites rues », rappelle Alain Boulanger, chef du bureau Mobilité durable à la Direction de la voirie et des déplacements de la Ville.

Autre avantage de cette piste bidirectionnelle équipée de séparateurs : un effet dissuasif pour les véhicules motorisés qui voudraient y stationner illégalement.

Comment s’organise la piste cyclable ?

Piste cyclable rue de Rivoli

La piste bidirectionnelle est aménagée sur le côté gauche (côté impair) de la rue de Rivoli, et est protégée par un séparateur. La largeur de la piste (environ 4 mètres) permettra également d’accueillir les vélos-cargos et autres triporteurs, de plus en nombreux dans la capitale. Le couloir de bus restera aussi accessible aux cyclistes. La dimension des places de livraison (2 mètres de largeur) évitera les débordements sur la piste cyclable.

Comment expliquer la durée du chantier ?

Cet aménagement est un chantier de longue durée, car il nécessite, avant la construction de la piste, des travaux préparatoires importants, souvent très techniques : déplacement de bouches d’égouts, déviation de conduites d’assainissement ou encore l’adaptation des feux tricolores.

Le calendrier des travaux

D’août 2017 au 15 mars 2018 : aménagement de la rue de Rivoli entre la rue des Archives et la rue Pavée

De mars à septembre 2018 : aménagement de la rue Saint-Antoine (de la place de la Bastille à la rue Pavée)

D’avril 2018 à l’été 2019 : aménagement de la rue de Rivoli entre la rue des Archives et la place de la Concorde  

Un meilleur partage de la voirie

«Nous voulons lui redonner toute son attractivité, en faire un axe sur lequel on a plaisir à se promener, à flâner, à faire du shopping», disait Anne Hidalgo lors de ses vœux de janvier 2017. Dans ce contexte, la Ville de Paris crée une piste cyclable protégée à double-sens, La circulation automobile sera divisée par deux, ce qui permettra un meilleur partage de la voirie au profit de tous les usages.


Rue de Rivoli – 3 km

  • Création d’une piste cyclable bidirectionnelle de 4m de large en section courante de Bastille à Concorde dans le cadre du Réseau express vélo.
  • Couloir de bus avec circulation vélo possible.
  • Séparateur granit dépassant de 5 à 7 cm, mis en place entre la piste cyclable et la circulation générale sur demande de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Saint-Antoine – 500 m

  • Création d’une piste cyclable bidirectionnelle de 4m de large en section courante de Bastille à Concorde dans le cadre du Réseau Express Vélo.
  • Création de places de livraisons dimensionnées à 2m de largeur, pour éviter les débordements sur la piste cyclable. Circulation automobile bidirectionnelle.

La part belle aux mobilités douces dans Paris

Paris a choisi de faire la part belle aux mobilités douces dans la capitale. L’impératif de santé publique nécessite des restrictions de circulation et de vraies alternatives. Anne Hidalgo en a fait une priorité. C'est pour cela que la Ville de Paris améliore son réseau cyclable.

Cette création permettra une manière simple, écologique et sécurisée de traverser la capitale.

Christophe Najdovski,
Adjoint à la Maire, chargé des transports et de l'espace public

En 2017, l’aménagement de nouvelles pistes cyclables a débuté, ainsi que le lancement de travaux boulevard Arago, rue Buffon, avenue de la Grande-Armée, rue Turbigo, etc. L’aménagement d’une large piste cyclable rue de Rivoli-rue Saint-Antoine constitue l’une des pièces maîtresses du Réseau Express Vélo (REVe). Cette artère commerçante, qui relie la place de la Concorde à la place de la Bastille, subit de plein fouet les effets de la circulation automobile : bruyante, polluée, avec des traversées piétonnes inconfortables, en particulier pour les enfants et les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Au total, le Plan Vélo 2015-2020 de la Ville de Paris prévoit de doubler le linéaire de pistes cyclables à Paris.

Dernière mise à jour le vendredi 13 avril 2018
Crédit photo : Mairie de Paris/Guillaume Bontemps

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.