Paris se mobilise pour la petite enfance

Construire une stratégie parisienne pour l’enfance et «Faire le Paris des enfants» est une priorité pour la municipalité. L’ouverture, cet automne, de la 3 000e place de crèche de l’actuelle mandature renforcera les capacités de Paris à satisfaire les demandes des parents, un plan de soutien à l’accueil individuel par les assistant.e.s maternel.le.s et l’ouverture prochaine de deux Maisons d’assistant.e.s montrent la volonté de la municipalité de construire la ville pour et avec les familles.

L’accueil de la petite enfance : le premier pas du parcours éducatif de l'enfant

Famille enfants crèche

Les nouveautés de la rentrée

  • L'ouverture de la 3 000e place de crèche de la mandature à l’automne 2018. Ce sont au total, 5 000 places de crèche qui auront été ouvertes entre 2014 et 2020 à Paris en étroite collaboration avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Paris et les partenaires associatifs.
  • La création des 2 premières Maisons d’assistant.e.s maternel.le.s dans les 8e et 11e arrondissements.

Pour favoriser l’accès aux assistant.e.s maternel.le.s, la Ville de Paris a notamment adopté à l’unanimité du Conseil de Paris un plan de soutien de l’accueil individuel. 25 engagements y sont inscrits, notamment une meilleure information des familles et l'accompagnement des professionnel.le.s dans la relation à l’employeur, l'ouverture de nouvelles formations pour les professionnel.le.s, la création de nouveaux espaces pour accueillir les enfants et les professionnel.le.s.


L'accueil de la petite enfance à Paris : une offre riche et ambitieuse qui s'adapte aux besoins des familles

Depuis 2001, la Ville de Paris a construit une offre qualitative et quantitative sans équivalent en France, pour répondre aux attentes et besoins des familles parisiennes.

Paris est attachée à la liberté de choix et favorise pour cela la complémentarité des modes d’accueil, afin de s’adapter toujours davantage aux besoins des familles et à la spécificité de chaque enfant.

Souplesse et diversité caractérisent cette offre :

  • 3 037 assistant.e.s maternel.le.s
  • 413 crèches collectives
  • 171 multi-accueils
  • 105 haltes-garderies
  • 35 jardins d’enfants 
  • 28 crèches familiales 
  • 33 crèches parentales et 5 jardins maternels

Pour offrir un maximum de souplesse et afin de répondre aux rythmes de vie des familles parisiennes, la Ville développe les établissements dits « multi-accueil » offrant la possibilité d’accueillir les enfants à temps plein, à temps partiel ou occasionnellement.

L'accueil collectif

S’agissant de l’accueil collectif, près de 35 500 places d’accueil sont aujourd’hui proposées au sein des établissements parisiens. Avec plus d’un enfant sur deux accueilli dans un établissement collectif financé par la Ville, Paris se situe largement au-dessus de la moyenne nationale, inférieure à 18%. En France, Paris concentre ainsi 8% des établissements de la petite enfance.

Renforcer l'accueil individuel 

Les assistant.e.s maternel.le.s proposent aujourd’hui plus de 6 000 places d’accueil pour les jeunes enfants qui ne sont pas toutes sollicitées par les familles parisiennes. 

C’est pourquoi, la Ville de Paris a lancé un plan inédit de soutien à l’accueil individuel réalisé par les assistant.e.s maternel.le.s. 25 engagements nouveaux permettront de mieux informer les familles sur cette offre d’accueil, renforcer la qualité de l’accueil offerte aux enfants et favoriser les rencontres entre familles et professionnel.le.s.

D’ici la fin de l’année, deux maisons d’assistant.e.s maternel.le.s ouvriront leurs portes à Paris dans les 11e et 8e arrondissements. Dans ces structures, 4 assistant.e.s maternel.le.s pourront accueillir jusqu’à 16 enfants parisiens. La municipalité accompagne ces professionnel.le.s dans ce nouveau dispositif :

  • aide à la recherche de locaux,
  • aide administrative,
  • accompagnement lors de l’installation et dans les pratiques professionnelles.

L'attribution des places en crèche : le choix de la transparence 

Pour renforcer la transparence de l’attribution des places en crèche dont la compétence exclusive relève des maires d’arrondissement, Paris s’est également dotée de la charte « Priorité Transparence » dès 2015. Onze maires d’arrondissement se sont engagés dans cette démarche pour améliorer la compréhension des parents sur la procédure d’attribution des places en crèche et simplifier leurs démarches.

Les chiffres clés de la rentrée 2018

  • 35 432 places de crèches publiques répartis au sein de plus de 790 établissements. 1 enfant sur 2 est accueilli dans un établissement financé par la Ville de Paris, premier département de France en matière d’accueil collectif.
  • 6 096 places d'accueil sont également proposées par les assistant.e.s maternel.le.s parisien.ne.s.
  • 5 000 nouvelles places auront été créées entre 2014 et 2020. A l’automne 2018, la 3 000e place de la mandature sera inaugurée.
  • 70% d'alimentation durable et bio sera proposée dans l’assiette.
  • 9 000 agent.e.s. pour assurer le bon fonctionnement des établissements d’accueil de la petite enfance et pour accompagner les familles parisiennes.

Accueillir tous les enfants à tous les âges pour garantir la réussite de tous 

Les nouveautés de la rentrée

Depuis de nombreuses années, la Ville de Paris a exprimé sa volonté d’offrir à tous ses habitants les mêmes chances, les mêmes opportunités et la même qualité de service et ce dès le plus jeune âge. Ainsi, la Ville poursuit son engagement en direction des enfants en situation de handicap pour leur accueil dans les établissements de droit commun.

Pour ce qui concerne la petite enfance, 900 agent.e.s d’accueil ont été formé.e.s dans ce domaine. En complément de cet accueil universel, la Ville soutient 11 établissements de la petite enfance avec des projets d’accueil spécifique.

Première rentrée pour les enfants de la crèche de la Croix Rouge

La crèche de la Croix Rouge située au 14-16, rue Yvart, de 70 places a ouvert en mai 2018 pour accueillir les enfants parisiens dont 20% d’enfants en situation de handicap.

L'engagement de la ville en faveur de politiques éducatives de qualité

Les nouveautés de la rentrée

Les établissements d’accueil de la petite enfance rejoignent la démarche qualité « QualiParis ».

Paris renforce la qualité de l'accueil de ses structures de la petite enfance avec QualiParis 

Constituant le premier temps d’éveil et de socialisation de l’enfant, l’offre d’accueil de la petite enfance est le premier levier mobilisable pour prévenir les inégalités sociales et scolaires qui se jouent dès le plus jeune âge.

Les professionnel.le.s de la petite enfance jouent ainsi un rôle fondamental dans le bon développement de l’enfant et les outils sont nombreux pour faire vivre cette qualité de l’accueil : par l’accès à la formation des professionnel.le.s, la mise en place d’activités d’éveil éducatif et pédagogique, l’instauration d’une charte de la qualité de l’accueil, ou encore la création de réseaux d’échanges professionnels qui participent à construire un environnement bienveillant et favorisant l’épanouissement des enfants.

Les établissements d’accueil de la petite enfance rejoignent la démarche qualité «QualiParis». Ce label QualiParis, a été créé en 2008 en lien avec l’AFNOR, organisme d’audit indépendant pour attester de la qualité du service rendu aux usagers. Cette démarche permettra de prendre de nouveaux engagements pour renforcer la qualité du service auprès des usagers parisiens. Les crèches viendront rejoindre les 600 services ou établissements déjà labellisés « QualiParis ».

Un nouveau marché a été pensé pour une meilleure adaptation de l’offre aux attentes des enfants et des familles

La Ville poursuit sa démarche d’amélioration du dispositif. Ainsi, afin de mieux prendre en compte la spécificité de la maternelle, un nouveau marché a été pensé pour une meilleure adaptation de l’offre aux attentes des enfants et des familles. Les ateliers ludiques proposés aux enfants d’âge maternel garantissent le libre-choix et la libre circulation des enfants, et l’alternance entre phases de production en atelier et phases de détente plus libres.

Les activités proposées prennent en compte l’âge des enfants ainsi que l’évolution de leur maturité et de leur autonomie au cours de l’année scolaire. Un quart des ateliers de l’appel à projets de la direction des affaires scolaires concerne les écoles maternelles pour l’année 2018/2019.

Cette année, l’appel à projets intègre également des projets portant sur l’accom-pagnement au changement du quartier ou sur la participation des enfants à ces évolutions, dans les quartiers couverts par le Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Quelques ateliers innovants illustrent particulièrement la qualité des activités menées dans le cadre des temps d'activités périscolaires (TAP) :

  • « Ma place en chantier », découvrir le réaménagement des places (Bastille et Nation) par le CAUE : les enfants sont accompagnés dans la découverte des projets de réaménagement des grandes places parisiennes de la Ville.
  • « Jeux Olympiques, arrêt sur image » par La Ligue de l’enseignement : les enfants peuvent réfléchir sur les Jeux Olympiques, les valeurs du sport, et travail sur l’image autour du thème des Jeux Olympiques.
  • « Atelier impression 3D et modélisation », par Fabstored : les enfants s’initient aux tablettes et impressions 3D, peuvent réaliser des objets et des sculptures. 
  • « Jardin d’éveil numérique », par Mixage Fou pour les enfants de maternelle : découverte de paysages sonores avec des peluches rondes commandées par tablette.
Le marché TAP (temps d'activités périscolaires)

Pour 2017-2018, le marché TAP a réuni 202 prestataires différents pour l’animation de 2 524 ateliers. L’appel à projet a mobilisé 93 prestataires différents pour 266 ateliersLe marché Ateliers bleus : 87 prestataires différents pour 566 ateliers.

Changement climatique et alimentation plus saine : Paris participe à la construction du monde de demain

Les nouveautés de la rentrée

Une exigence accrue sur la qualité de l'alimentation servie dans les crèches fin 2018, le bio et le durable représenteront 70 % de l’alimentation des enfants dans les établissements municipaux de la petite enfanceCes produits cuisinés proviennent de filières bio et locales. La priorité est donnée au « fait maison » et aux fruits et légumes de saison. Les repas sont préparés chaque jour sur place par les agent.e.s techniques de la petite enfance conformément aux besoins nutritionnels des jeunes enfants et les menus sont élaborés avec un.e diététicien.ne.

Cette qualité alimentaire sera récompensée à l’automne 2018 par l’obtention par la Ville de Paris du label « Ecocert », décerné par l’organisme éponyme indépendant de contrôle et de certification.

Reportage à la crèche des Amiraux (18e)

Paris dispose de plus de 36 000 places d’accueil collectif pour les tout-petits, des crèches aux haltes-garderies, en passant par les jardins d’enfants. Reportage.

Ellis, 2 ans et demi, monte à l’étage des grands. Il est tout juste 8 h 30 quand il accroche sa photo sur le petit train des Amiraux dessiné à l’entrée. Présent ! À la porte, un écriteau invite à patienter.

« Ici, on accueille un parent à la fois, de manière à ce que les transmissions se fassent plus dans l’intimité », explique Céline Chazot, directrice adjointe de la crèche. Une fois l’auxiliaire de puériculture disponible et le passage de relais fait avec sa maman ou son papa, Ellis ferme lui-même la porte de sa section. « Les plus grands se sentent acteurs, ça les aide à la séparation du matin », note Vénus Niel, la directrice. Une séparation d’autant mieux vécue qu’ici on veille à la qualité de l’accueil de l’enfant comme du parent, « pour qu’il se sente en confiance ».

Un lieu d’éveil

À l’intérieur, après s’être dit bonjour en chanson, tous les enfants sont déjà bien occupés. Sur la grande terrasse, ils jouent avec les cerceaux ou font du tricycle. Dans une salle, un petit groupe est accueilli par Claire Néollier, musicienne. Depuis deux ans, des ateliers d’éveil musical sont proposés en partenariat avec la Philharmonie de Paris. « Attention musiciens, j’ai les mains serrées, il n’y a plus de bruit. » Avec peu de mots et beaucoup de bienveillance, Claire Néollier concentre toute l’attention des petits habitués : marche au rythme d’un tam-tam, manipulation de bâtons de pluie ou de grenouilles guiro, et même emploi libre d’un violon et de son archet… « C’est un travail sur l’écoute. La relation avec l’instrument permet d’expérimenter, de toucher et de gagner en confiance », précise-t-elle.

Outre l’intervenante musicale, deux compagnies de théâtre viennent partager créations, contes et comptines. Une bibliothèque est également ouverte aux familles pour que petits et grands se retrouvent autour de la lecture. « Offrir dès le plus jeune âge l’accès à la culture favorise l’éveil des enfants au niveau du langage et de l’imaginaire », témoigne la directrice.

Du bio dans les assiettes

Mais les activités, ça creuse. À 11 h 15, le premier service des repas commence. Aujourd’hui, comme une fois par semaine, le menu est composé d’un plat protidique durable.

Sur son plateau, Ellis est ravi de goûter aux pâtes aux épinards et au chèvre, aux radis émincés, aux raisins secs. En 2018, plus de 70 % des aliments servis en crèche proviennent de l’alimentation durable, avec une grande part de produits bio : viandes, fruits et légumes. Après la sieste et le goûter, Ellis se dépense à l'extérieur. Les enfants jettent un oeil au jardin potager, qui a bien poussé. À 18 h 15, la crèche ferme, le moment pour chacun de retirer sa photo du petit train.







Dernière mise à jour le vendredi 31 août 2018
Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.