Le centre de Paris, piéton chaque premier dimanche du mois

Depuis le dimanche 7 octobre, le centre de la capitale est dédié aux piétons et aux circulations douces, chaque premier dimanche du moisL'occasion de profiter du nouveau quartier Paris Respire, sur un grand périmètre central, à pied, à vélo, en rollers ou en trottinette !

En 2014, Anne Hidalgo s’était engagée auprès des Parisiennes et des Parisiens à dédier le centre de Paris aux piétons, aux circulations douces et aux transports collectifs un dimanche par mois. « Cette promesse est devenue réalité depuis le 7 octobre avec la mise en place d’une zone Paris Respire dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements.»

Le cœur de Paris dédié aux piétons, aux circulations douces et aux transports collectifs 

Dans le cadre de sa politique en faveur d’une meilleure qualité de l’air et d’un partage de l’espace public plus équilibré et apaisé, la Mairie de Paris en accord avec les mairies des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, a choisi d’étendre l’opération Paris Respire au centre de Paris. Ce dispositif, déjà en place dans plusieurs quartiers parisiens, offre aux piétons et aux cyclistes des espaces de promenade dans des voies libérées de la circulation motorisée.

Ainsi, depuis le 7 octobre et chaque premier dimanche du mois, de 10h à 18h, les déplacements à pied, à vélo ou en rollers seront facilités et vous pourrez mieux profiter du cœur de Paris. Seuls les riverains, les véhicules de livraison, les transports en commun, les taxis et les VTC seront autorisés à entrer et à sortir de la zone aux points d’accès filtrants.

Prochaines dates

  • Dimanche 4 novembre 2018 de 10h à 18h
  • Dimanche 2 décembre 2018 de 10h à 18h

Centre de Paris sans voiture

« Cette mesure très attendue par les habitants est le fruit d’un important travail partenarial avec la Préfecture de Police, les maires d’arrondissement et les associations de quartiers », précise la maire de Paris. « Elle portera sur l’essentiel des rues, à l’exception des grands axes tels que le boulevard Sébastopol et les quais hauts, qui resteront ouverts à la circulation automobile », détaille Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l'espace public.

Carte Paris Respire centre



Restrictions de circulation

La circulation des véhicules motorisés est interdite le premier dimanche de chaque mois, de 10h à 18h dans la zone à l’intérieur du périmètre ci-dessous :

  •  rue de Rivoli, 1er arrondissement, dans sa partie comprise entre le boulevard de Sébastopol et la rue de Rohan ;
  • rue de Rohan, 1er arrondissement ;
  • avenue de l'Opéra, 1er et 2e arrondissements ;
  • place de l'Opéra, 2e et 9e arrondissements ;
  • boulevard des Capucines, 2e et 9e arrondissements, dans sa partie comprise entre la place de l’Opéra et le boulevard des Italiens ;
  • boulevard des Italiens, 2e et 9e arrondissements ;
  • boulevard Montmartre, 2e et 9e arrondissements ;
  • boulevard Poissonnière, 2e et 9e arrondissements ;
  • boulevard de Bonne Nouvelle, 2e et 10e arrondissements ;
  • boulevard Saint-Denis, 2e, 3e et 10e arrondissements ;
  • boulevard Saint-Martin, 3e et 10e arrondissements ;
  • place de la République, 3e, 10e et 11e arrondissements ;
  • boulevard du Temple, 3e et 11e arrondissements ;
  • boulevard des Filles du Calvaire, 3e et 11e arrondissements ;
  • boulevard Beaumarchais, 3e, 4e et 11e arrondissements ;
  • place de la Bastille, 4e, 11e et 12e arrondissements ;
  • boulevard Henri IV, 4e arrondissement ;
  • pont de Sully, 4e et 5e arrondissements ;
  • quai de la Tournelle, 5e arrondissement ;
  • quai de Montebello, 5e arrondissement ;
  • petit Pont (Cardinal Lustiger), 4e et 5e arrondissements ;
  • rue de la Cité, 4e arrondissement ;
  • pont Notre-Dame, 4e arrondissement ;
  • rue Saint-Martin, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre le quai de Gesvres et l'avenue Victoria ;
  • avenue Victoria, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre la rue Saint-Martin et le boulevard de Sébastopol ;
  • boulevard de Sébastopol, 1er et 4e arrondissements, dans sa partie comprise entre l'avenue Victoria et la rue de Rivoli.

Les voies ci-dessus formant les limites du périmètre en sont exclues.

Les voies suivantes sont également exclues du périmètre :

  • boulevard de Sébastopol, 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements ;
  • place de l'Hôtel de Ville, 4e arrondissement ;
  • quai de Gesvres, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre le Pont Notre-Dame et le Pont d’Arcole ;
  • quai de l'Hôtel de Ville, 4e arrondissement ;
  • quai des Célestins, 4e arrondissement ;
  • rue de la Tacherie, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre le quai de Gesvres et l’avenue Victoria
  • avenue Victoria, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre la place de l’Hôtel de Ville et la rue Saint-Martin ;
  • quai Henri IV, 4e arrondissement, dans sa partie comprise entre le quai des Célestins et le boulevard Henri IV ;
  • port de la Tournelle, 5e arrondissement ;
  • port de Montebello, 5e arrondissement.

L'interdiction de circuler ne s'applique pas aux catégories de véhicules et d'usagers suivantes :

La vitesse des véhicules autorisés à circuler est limitée à 20km/h.

  • véhicules d’intérêt général prioritaires ou bénéficiant de facilités de passage répondant à la définition de l’article R311-1 du Code de la route ;
  • véhicules particuliers des résidents à l’intérieur du périmètre, uniquement pour sortir de celui-ci ou pour regagner leur domicile, par le chemin le plus court ;
  • véhicules en accès ou en sortie d’un parc de stationnement, pouvant justifier d’un statut d’abonné ;
  • taxis répondant à la définition de l’article L3121-1 du Code des transports, pour la prise en charge ou la dépose de clients à l’intérieur du périmètre uniquement ;
  • voitures de transport avec chauffeur répondant à la définition de l’article L3122-1 du Code des transports ;
  • véhicules motorisés à deux ou trois roues utilisés pour le transport de personnes à titre onéreux tels que définis aux articles L3123-1 et L3123-3 du Code des transports ;
  • véhicules des services de transport public régulier de personnes organisés conformément à l’article L. 1241-1 du Code des transports ;
  • véhicules de livraison, justifiant d’une desserte interne de la zone, le temps strictement nécessaire au chargement et au déchargement des marchandises ;
  • véhicules d’approvisionnement des marchés ;
  • véhicules de déménagement, préalablement autorisés selon la procédure en vigueur ;
  • véhicules habilités par les services publics, pour la prise de service de leurs agents ;
  • véhicules utilisés par les personnes handicapées titulaires de la carte européenne de
  • stationnement ou de la carte « mobilité inclusion » portant la mention « stationnement »;
  • véhicules utilisés dans le cadre d’un accès aux centres de soin, sur présentation d’un justificatif ;
  • véhicules affectés à un service public dans le cadre de leur mission ;
  • véhicules des professions de soins à domicile ;
  • véhicules des professions de dépannage, dans le cadre d’interventions présentant un caractère d’urgence ;
  • véhicules utilisés pour accéder aux lieux de culte en vue de cérémonies religieuses

Lors de l'opération Paris Respire du centre de Paris, les opérations "Paris Respire" des secteurs "Marais" et "Sentier" sont suspendues le premier dimanche de chaque mois. Elles reprennent les dimanches suivants.

 Paris Respire

Créé en 2003 et plébiscité par les Parisiens, le dispositif Paris Respire permet à toutes et tous de profiter le week-end et les jours fériés de rues libérées de la circulation automobile, Il concerne actuellement vingt quartiers de la capitale, répartis dans les différents arrondissements, et notamment les Champs-Élysées rendus piétons un dimanche par mois. 

Baisse du trafic automobile

L’action de la Ville de Paris en faveur des mobilités douces et non polluantes a permis une baisse de 6% du trafic automobile intramuros en 2018 par rapport à 2017, un chiffre record. Cette baisse atteint 15,8% depuis 2013. Sur la même période, la pollution de l’air s’est réduite dans des proportions comparables. Aucun Parisien n’a été exposé à un dépassement de la valeur cible en particules PM2.5 en 2017, contre 700.000 Parisiens exposés en 2013 ; seuls 80.000 Parisiens ont été exposés à un dépassement de la valeur limite en particules PM10 en 2017, contre 1,1 millions de Parisiens exposés en 2013.

Dernière mise à jour le mercredi 10 octobre 2018
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.