La Petite Ceinture, réappropriation et valorisation en cours de nouveaux espaces  

Depuis plus de deux ans, nous avons engagé la reconquête de la Petite Ceinture, afin que les Parisiens puissent bénéficier de ce lieu unique en mettant en avant la recherche de l’innovation dans la manière d’ouvrir ces espaces à de nouveaux usages

Près de 90 % des emprises disponibles de la Petite Ceinture vont être mises à la disposition de la Ville de Paris dans les prochaines semaines. Au total, ce sont plus de 18,5 km de linéaire de la Petite Ceinture qui seront sous la responsabilité de la Ville, sur les 21 à 22 km pouvant être mis à disposition . Cela représente une superficie de près de 40 hectares .

Chantiers participatifs de la Petite ceinture

Un processus en différentes étapes

Ces terrains qui composent la petite ceinture sont confiées à titre gratuit à la Ville dans le cadre d'une démarche en plusieurs étapes :

  •  juin 2015 , un protocole -cadre signé entre la SNCF et la Ville de Paris . Ce protocole  atteste de la volonté des partenaires  que soient préservées la continuité de la Petite Ceinture et la réversibilité des aménagements qui pourraient y être réalisés, afin de ne pas obérer les potentiels de transports pour le futur.
  • Printemps 2016 , un plan programme a été validé . Ce plan  constitue la pierre angulaire du projet. En tenant compte des espaces disponibles et de leurs caractéristiques, ce document a permis d’identifier des typologies d’usages susceptibles d’être développés sur l’ensemble de la Petite Ceinture. Il prévoit des usages diversifiés respectueux du patrimoine naturel et de la biodiversité en résultant : sports, usages divers du rail (déplacements doux, loisirs, activités mobiles, logistique durable liée aux activités créées), agriculture urbaine, jardins partagés, activités de loisirs, activités économiques , découverte du patrimoine, etc.                                                            À la suite de ce travail, une première modélisation économique a été réalisée en estimant les recettes pouvant être générées par toutes les nouvelles activités potentielles. 
  • Depuis avril  2016 , un dispositif conventionnel a été mis en place . Ce dernier prévoit les engagements des partis et notamment que la Ville de Paris assume l’entretien et la gestion courante et la surveillance des espaces qu’ils soient ouverts ou non au public . Ces conventions concernent le 13e, le 12e, 19e et 20e et très prochainement le 17e et le 18e arrondissement.
  •  Été 2016 , "La fabrique collective de la petite ceinture" . Celle-ci permet aux Parisiens et plus largement à toutes les personnes et associations de participer à la mise en place de nouveaux usages sur la Petite Ceinture. Depuis avril 2017, 9 sites sont à la disposition de tous pour créer, sur un mode innovant,  Les propositions du budget participatif « Petite Ceinture » sont intégrées à ce dispositif et la moitié d’entre elles ont déjà fait l’objet de premières études, de tests ou de prototypes.
Dernière mise à jour le lundi 5 juin 2017
Crédit photo : © Apur

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.