Des lycéens face aux œuvres du Fonds municipal d'art contemporain à la FIAC

Cette année, le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC) a enrichi sa collection de 27 œuvres de 24 artistes. Une sélection de ces récentes acquisitions, exposée à la 44e Foire internationale d’art contemporain (Fiac), a été présentée à des lycéens, dans le cadre du FMAC à l'école.

Il est à peine 14 heures, ce vendredi 20 octobre, le groupe d'élèves arrive à la Fiac, accompagné par leurs professeurs d'histoire de l'art et de philosophie. Ces terminales étudient au lycée Maximilien-Vox, dans le 6e arrondissement de Paris, un établissement technique et professionnel, spécialisé dans le design, les arts appliqués, et les industries graphiques. Ils ont tous choisi l'option histoire de l'art et arrivent à la Fiac, avec un intérêt certain pour le domaine des arts.

Le FMAC est la seule collection publique exposée lors de cette foire internationale, un temps fort pour les artistes et les galeries qui les soutiennent. Le FMAC manifeste ainsi la volonté de la Ville de Paris d’aider et de valoriser la création contemporaine.

FMAC à la FIAC 2017

Visite guidée

Claire Boustani, chargée de la médiation culturelle et coordinatrice du programme FMAC à l’école, accueille les lycéens et leur présente à la fois les œuvres et leurs auteurs.

En partageant ses connaissances avec pédagogie, elle vulgarise un art «sur lequel on manque encore de recul car contemporain. Toutes les œuvres présentées font l'objet d'un passage en commission d'acquisition composée d'experts. La commission sélectionne des artistes ayant un lien avec la ville de Paris, soit parce que leurs œuvres parlent de la ville, soit parce qu’ils y vivent», souligne-t-elle.

Le stand du FMAC expose de nombreuses œuvres de tous médiums: peinture, sculpture, photographie, vidéo, aux matériaux variés. La première œuvre présentée est une sculpture en céramique, posée sur des blocs de parpaing. L'artiste, Elsa Sahal, issue de l'école nationale des beaux-arts de Paris, travaille des formes abstraites. Sa sculpture s'intitule «L'Alchimiste», un métier de transformation et qui fait écho à son propre travail.

L'Alchimiste de Elsa Sahal

Les lycéens sont attentifs. Iris demande: «Est-ce que vous avez déjà acquis des œuvres majeures?» «Oui, répond Claire, Le Fonds ayant été créé au début du XIXe siècle, nous avons surtout dans nos collections des œuvres du XIXe et début XXe. Nous possédons par exemple des peintures d’Albert Marquet et Hubert Robert. Pour les œuvres d’art contemporain, beaucoup d’artistes dont on a acquis des œuvres ont obtenu depuis, des prix comme Kader Attia qui a eu le prix Marcel Duchamp en 2016 ou Morgan Courtois, récemment lauréat du prix Meurice. », Lorette, elle, connaît déjà Franck Scurti dont l’œuvre «Sunflower» est exposée: «Je suis sensible à tout ce qui est art contemporain, peinture, sculpture. Plus tard, j'aimerais être architecte d’intérieur.»

Quant à Tom, il s'intéresse à l’œuvre de Boris Achour, «Le Baiser», inspiré de Krazy Kat, chat d'une célèbre bande-dessinée. Et pour cause: «J'ai toujours dessiné, travaillé avec mes mains, je voulais être dessinateur de BD. Une professeure du lycée Maximilien'Vox m'a encouragé à venir aux portes ouvertes et j'ai adoré le travail présenté par les élèves. Maintenant, j'aimerais faire de l'illustration, de la 3D, du film d'animation. Acquérir le plus de connaissances et d'expériences possibles, afin de faire le meilleur choix. Je suis très curieux!»

Le FMAC et le FMAC à l'école

Le FMAC, né en 1987, a hérité d’une partie des collections municipales constituées depuis 1816, année à laquelle l’acquisition d’œuvres auprès d’artistes vivants a débuté. Il rassemble aujourd’hui plus de 23 000 œuvres d’art, dont environ 3500 contemporaines. Cette collection reste vivante et s'enrichit chaque année. La particularité des collections du FMAC est d’être une collection nomade, diffusée dans des équipements publics (écoles, crèches, hôpitaux, mairies d’arrondissement…) et non dans des musées, bien que certaines œuvres fassent l’occasion de prêts pour des expositions, en France et à l’étranger.

L’une des missions du FMAC est la transmission, notamment auprès du public scolaire, avec le programme FMAC à l’école dont l'édition 2017-2018 a été lancée.

Pour cette huitième édition, le FMAC s’installe de nouveau dans 30 établissements scolaires (crèche, écoles maternelles et élémentaires, collèges, centre d’accueil pour les collégiens en fragilité scolaire, lycées…).

Notre reportage de l'année dernière, «Quand l'art contemporain s'invite dans les écoles» avec le très talentueux duo Hippolyte Hentgen à lire ici!

Dernière mise à jour le vendredi 27 octobre 2017
Crédit photo : fiac virtuelle

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.