Budget 2019 : un budget au service des Parisiens 

Les élus parisiens ont adopté lundi 10 décembre le budget 2019 de la capitale. Quatre priorités: le pouvoir d’achat des Parisiens, l’amélioration des services publics, les investissements d’avenir et la maîtrise des dépenses de fonctionnement.

Un budget ambitieux qui concilie sobriété et réalisation des objectifs de la mandature

Le budget primitif pour 2019 de la Ville de Paris réaffirme la volonté de l’exécutif municipal de poursuivre la stratégie budgétaire mise en œuvre depuis 2014. Elle est fondée sur quatre priorités:

  1. le pouvoir d’achat des Parisiens
  2. l’amélioration des services publics
  3. les investissements d’avenir
  4. la maîtrise des dépenses de fonctionnement

 Les impôts locaux n’augmenteront pas et l’endettement restera très modéré.

Les engagements deviennent des réalisations

2019 sera une année de concrétisation de nombreux projets et de livraison d’équipements votés les années précédentes. De nouvelles autorisations de programme pour environ 1,74 milliard d’euros et plus de 1,7 milliard d’euros de crédits de paiement seront votés pour poursuivre le programme d’investissement de la mandature. Le budget 2019 constitue la cinquième année de mise en œuvre de l'ambitieux programme d'investissement de la mandature (PIM). Plus de 95% des autorisations de programme, soit 9,412 milliards d'euros auront ainsi été votées depuis 2014.

Cette stratégie d’investissement, qui permet de conforter le patrimoine de la Ville, le premier après celui de l’État et valorisé à hauteur de 31 milliards d’euros fin 2017, est essentielle pour moderniser les équipements et services publics parisiens.
C’est une condition sine qua non pour réussir le pari ambitieux de la transformation de la capitale en une métropole durable, inclusive et attractive.

Conformément à l’engagement pris devant les Parisiens, cet effort d’investissement n’a pas remis en cause la promesse ferme de stabilité des taux d’impôts directs locaux.

Les priorités de mandature à destination des Parisiens sont réaffirmées

Avec un effort social de plus de 2,27 milliards d’euros la Ville confirme son engagement envers les plus vulnérables, les seniors, les personnes en situation de handicap et les familles.

Alors que la dette sociale de l’État vis-à-vis de la Ville ne cesse d'augmenter, Paris continue de s’engager pour les plus précaires. 

Plus de 400 millions d'euros sont prévus au budget primitif 2019 pour investir dans la création de nouveaux logements sociaux et poursuivre les efforts de rééquilibrage territorial.

400 millions d'euros seront mobilisés dans la mise en œuvre du Plan climat, qui vise à faire de Paris une ville neutre en carbone et utilisant 100% d'énergies renouvelables d’ici à 2050.
Cet engagement implique notamment la rénovation de 4 500 logements par an et la poursuite du contrat de performance énergétique des écoles.

Il s’agit à la fois d’améliorer la qualité de vie et d’accélérer la lutter contre le changement climatique. L’année 2019 sera la première année de réalisation des objectifs du nouveau Plan biodiversité de la Ville, récemment adopté par le Conseil de Paris. L’objectif de 30 hectares de jardins ouverts au public sera concrétisé fin 2019, avec de nombreuses livraisons au cours de l’année. 

Avec 1.586 places en crèches nouvellement créées en 2019, Paris, dernier département de France en termes de nombre de places par habitant en 2001, est désormais la première ville. 

Dans le cadre du schéma « Seniors à Paris 2017-2021 », la Ville consacrera 252 millions d’euros aux politiques en faveur des personnes âgées. 

Dans le domaine de la propreté et de la collecte des déchets, Paris poursuivra en 2019 ses efforts en consacrant une enveloppe de 550 millions d’euros pour des moyens renforcés au service d’un espace public plus propre.

Le Budget de la Ville de Paris, c'est aussi une politique culturelle ambitieuse et ouverte à tous. 

Une contribution toujours significative à la solidarité nationale et francilienne

Cette année encore, Paris sera la commune la plus solidaire de France : la Ville reverse plus de 576 millions d’euros à l’État au titre de la solidarité nationale. Elle apportera à elle seule 55 % de l’effort de péréquation à l’échelle régionale et plus 22 % à l’échelle nationale.

Une gestion saine et un endettement maîtrisé

Ce sérieux dans le pilotage des recettes et des dépenses de fonctionnement conduit à anticiper, encore une fois cette année, une capacité de financement élevée, qui permettra de limiter le recours à l’endettement.
La dette totale de la collectivité est anticipée à 6,5 milliards d’euros au maximum à la fin 2019. Paris reste par conséquent l’une des grandes villes les moins endettées de France. La dette par habitant à Paris de 2 549 € au 1er janvier 2018 est ainsi à comparer aux 3 749 € à Marseille, 3 624 € au Havre ou encore 4 799 € à Nice. 

Aussi, la Ville de Paris peut, sans difficultés, assurer le financement de son programme d’investissement. En témoigne notamment le respect du plafond légal de 12 années de capacité de désendettement.

La Ville est également très bien notée par les agences de notation. Ainsi, Standard & Poor’s et Fitch ont confirmé ces derniers mois la notation « AA » avec « perspectives stables » de la Ville, meilleure note possible pour une collectivité territoriale.  

Dernière mise à jour le jeudi 13 décembre 2018

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.