Journées portes ouvertes chez les Compagnons du Devoir

Les Compagnons du Devoir ouvrent les portes de leur magnifique maison parisienne dans le 4e arrondissement pour deux journées d’information les 8 et 9 mars de 9h30 à 17h30. Elles vous permettent de rencontrer formateurs et apprentis, que vous soyez collégien, lycéen, salarié, parent ou simple curieux.  

Les 58 maisons en France des Compagnons du Devoir sont à la fois des lieux de formation et de vie en communauté. Les Compagnons du Devoir permettent d’acquérir les savoir-faire de 31 métiers manuels répartis en six grandes filières. Une offre qui s’étoffe au fil des ans. Ainsi la profession de « fromager » est la dernière spécialité ajoutée à la filière « métiers du goût ». 

Ces journées portes ouvertes sont précieuses pour clarifier un projet ou concrétiser une vocation précoce. Elles comprennent une visite des lieux, des échanges et des ateliers pratiques (le samedi 9 pour ces derniers).

La motivation avant tout

La valeur la plus importante pour intégrer une formation chez les Compagnons, c’est la motivation. Même sans diplôme, l’on peut être accepté à condition d’avoir envie d’apprendre. Il existe quatre types de cursus allant du CAP à la licence professionnelle.

Découverte de la maison parisienne en images

Les différents cursus proposés par les Compagnons du Devoir

- Après la troisième : l’apprentissage traditionnel – en alternance – pour les 15-25 ans désireux d’obtenir un CAP ou un baccalauréat professionnel, avec la possibilité de poursuivre jusqu’à la licence professionnelle.


La « prépa métier » s’adresse aux moins de 25 ans mais déjà titulaires d’un bac général ou technologique. Complément à la formation initiale, la « prépa » permet l’accès immédiat au Tour de France en vue d’obtenir en 2 ans un CAP ou un bac pro. 

La « prépa Tour de France » est destinée aux jeunes de moins de 25 ans déjà titulaires d’un CAP ou d’un bac pro. Rémunérée à 100 % du SMIC, c’est un très bon complément à une formation initiale qui permet de se perfectionner en voyageant, même si l’on n’a pas débuté chez les Compagnons. Car il est aussi possible de commencer sa formation dans un autre centre de formation d'apprentis (CFA) et de la finir chez les Compagnons.

Elle permet à des adultes, de 25 à 30 ans, d’entamer une reconversion de A à Z ou d’acquérir de nouvelles connaissances.

Forts d’un réseau de 27 500 entreprises, les Compagnons forment 7.500 salariés chaque année en France. La Ville de Paris n’est pas en reste, puisque la Direction des constructions publiques et de l’architecture (DCPA) emploie actuellement des apprentis compagnons.

Le tour de France

Le fameux tour de France des Compagnons du Devoir est accessible à toutes les formations, hormis la formation continue. Avec une année obligatoire à l’étranger, il permet aux apprentis de se perfectionner en multipliant les savoir-faire loin de chez soi. Avec un credo : la formation par le voyage. Sur les 3 500 jeunes actuellement en tour de France, 415 le sont à l’étranger. Une itinérance de cinq ans en moyenne où ils seront hébergés dans l’une des 58 maisons de France. À l’étranger, ce sont 66 pays qui sont accessibles en sus des DOM-TOM.

Si depuis huit siècles, l’excellence de la transmission du savoir-faire des Compagnons est prouvée, encore faut-il la maintenir... En s’adaptant aux nouveaux besoins des entreprises, les Compagnons du XXIe siècle sont prêts ! Un futur ébéniste tel qu’Aloïs (15 ans) utilise tant les logiciels de modélisation 3D que les traditionnels rabots, bédanes ou autres wastringues. « L’étendue des connaissances d’un artisan a considérablement évolué ces dernières années et on le sait peu, mais ce sont des métiers d’avenir ! En maîtrisant les nouvelles technologies, nos futurs artisans pourront aussi travailler en bureau d’études, ou comme chargé d’affaires ou chef de projet » souligne Vincent Agostino, prévôt (terme équivalent à un directeur chez les Compagnons) et couvreur.

Vincent Agostino, 27 ans,  originaire de Lyon, à la fois couvreur et prévôt (directeur) de la maison parisienne

Témoignages de Compagnons du Devoir en apprentissage 

Chloé, 20 ans, tailleuse de pierre depuis la rentrée 2018

En six mois, Chloé a déjà travaillé sur des chantiers aux Invalides et actuellement elle se fait la main sur les murs du musée du Louvre, côté Seine.

Chloé, 20 ans, tailleur de pierre chez les Compagnons du Devoir depuis septembre 2018

Quel a été votre parcours avant d'entrer chez les Compagnons ?

« Je me destinais à faire kiné. Bien qu’ayant obtenu un bac scientifique, je sentais bien que j’allais faire quelque chose qui n’allait pas me plaire. J’étais attirée par la taille de pierre et avais besoin de concret. Ici je me vois progresser tous les jours, ce qui est un repère important. Et je me fais ma propre culture ; d’ailleurs je retiens ce que j’apprends, contrairement à l’école (rires). En seulement six mois j’ai tellement appris sur moi-même ! Et dans les entreprises où je me rends, on me fait vraiment confiance. Mais attention : on travaille énormément. En plus des 35 heures hebdomadaires, nous suivons le soir des cours de perfectionnement en dessin de 20h à 22h et le samedi matin. Je suis fatiguée mais le courage vient lorsque la passion est là. » Et Chloé pointe ici l’une des idées reçues quant au travail manuel : « À ceux qui nous pensent bêtes, les manuels, eh bien, détrompez-vous, il y a des personnes très cultivées chez nous et nous participons à de nombreuses sorties culturelles, entre Compagnons. En devenant tailleur de pierre, je fais ce que j’ai aimé dès l’âge de six ans. C’est à travers mon travail que je souhaite mener ma vie »

Depuis 2004, les Compagnons rattrapent leur retard en matière de parité femme-homme dans des métiers auparavant masculins. Les jeunes femmes représentent aujourd’hui 13 % des effectifs. 

Aloïs, 15 ans, originaire de Corbeil-Essonne, ébéniste a rejoint les Compagnons du Devoir à sa sortie de troisième.

Aloïs, 15 ans ½, originaire de Corbeil-Essonne, ébéniste a rejoint les Compagnons du Devoir à sa sortie de 3e.

Comment es-tu devenu apprenti chez les Compagnons ?

« Depuis mes 10-11 ans, j’aime travailler le bois. J’ai commencé à bricoler des palettes pour faire des maisons à insectes et des tables. Je me suis vite rendu compte que cela libérait l‘imagination et la créativité. J’ai intégré les Compagnons en septembre dernier, juste après la troisième. En fait, j’ai quitté ma famille pour en rencontrer une autre ! Car on apprend la vraie vie. Entre Compagnons, on se conseille et on s’entraide lorsque l’on est malade par exemple. Dans ma chambre nous sommes trois, dont un boulanger qui m’a appris que la farine pouvait brûler, ce que j’ignorais ! Lors des dernières journées portes ouvertes mes parents et moi-même avons pu discuter avec d’autres candidats mais aussi d’ autres parents.» La maturité de ce jeune Francilien est étonnante : « Le travail manuel développe intérieurement. À l’école, j’aurais pu développer mon imagination mais pas la concrétiser ! Depuis j’ai déjà une fiche de paye, une carte bleue, je fais mes lessives et mes courses pour la semaine alors que chez moi ce serait mes parents qui l’auraient fait. Au début, ils pensaient que mes palettes c’était juste un hobby mais là, ils réalisent que c’est vraiment ce que j’ai toujours voulu faire ».

Quels sont tes projets ?

« J’irai jusqu’à la licence professionnelle pour devenir ébéniste-designer ».

Et ton tour de France ?

« J’aimerais bien faire mon étape internationale en Australie ».

Portes ouvertes les 8 et 9 mars   

Venez découvrir la maison de Paris des Compagnons du Devoir et du Tour de France à l'occasion des portes ouvertes organisées les 8 et 9 mars de 9h30 à 17h30.

Rencontres, ateliers, démonstrations, informations.

Entrée libre

 1, place Saint-Gervais (4e)

Métro : Hôtel de Ville ou Pont-Marie. 

Tél. : 01 48 87 38 69 

Dernière mise à jour le lundi 11 mars 2019
Crédit photo : François Grunberg - Ville de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.