Admirez le chœur des Moines restauré de Saint-Germain-des-Prés 

Le chœur des Moines de l'église Saint-Germain-des-Prés, entièrement restauré, s'offre à nouveau aux visiteurs. Cette restauration marque la première étape d’une opération de grande ampleur menée conjointement par la Ville de Paris et le fonds de dotation pour le rayonnement de l’église Saint-Germain-des-Prés.


La restauration de l’exceptionnel décor pictural, verrier et mobilier du chœur des Moines, remet au jour la réalisation majestueuse de grandes figures artistiques du XIXe siècle. C'est en 1840 et sous la conduite de Victor Baltard qu'Hippolyte Flandrin réalise cet ensemble de peintures murales figuratives et ornementales, exceptionnel par son unité, son ampleur et les techniques novatrices de peinture à la cire mises en œuvre. Sur les thèmes de l’Ancien et du Nouveau Testament, il se déploie sur l’ensemble des parois de l’église.

De même, et alors que l’altération des vitraux du XIXe siècle entraînait des problèmes d’étanchéité et de corrosion, ceux-ci ont été nettoyés ou refixés en atelier et traités anti-corrosion avant d’être peints. L’ensemble est aujourd’hui doté d’un système de ventilation et de récupération des eaux. L’important ensemble mobilier en bois a également été restauré.

La première tranche d'une longue restauration

Cette restauration marque la première tranche – pour un montant de 1.165.000 euros – de cinq tranches de travaux complémentaires financées par le biais du Fonds de dotation pour le rayonnement de l’église Saint-Germain-des-Prés, sont programmées jusqu’en 2020.

Elle permettra de remédier aux altérations et à l’état d’encrassement généralisé de l’édifice : l’intégralité des peintures murales, du mobilier, des tableaux, sculptures et boiseries de l’église sera restaurée.

Les tranches suivantes de la restauration de l’église suivent un découpage fonctionnel, permettant à l’édifice de rester accessible et d’y célébrer le culte durant toute la durée du chantier. Le coût total des travaux restants est évalué à 5.200.000 euros (coût prévisionnel incluant l’actualisation et les aléas de chantier à hauteur de 7 %), financé par le mécénat. Ils s’étaleront jusqu’en 2020.


Un peu d'histoire

Pourquoi y a-t-il un chœur des Moines à Saint-Germain-des-Prés ?

«La plus vieille église de Paris, Saint-Germain-des-Prés, fondée en 543, fut au départ une abbaye bénédictine. Elle a abrité des moines jusqu’à la Révolution, où elle est alors réquisitionnée et transformée en usine à salpêtre pour fournir de la poudre à canon. Très abîmée par une explosion, elle renaît peu à peu de ses cendres, grâce à l’artiste Hippolyte Flandrin, disciple d’Ingres. Depuis le XIXe siècle, aucune restauration n’avait été entreprise. La restauration du chœur des Moines du XIIe siècle nous tient à cœur. Situé derrière l’autel, au fond de l’église, après les grilles en fer forgé, il abrite un tabernacle.»

Source : interview du Père Antoine de Folleville pour Famille Chrétienne 

Cette opération entre dans le cadre du Plan pour le patrimoine cultuel, mis en place par la Ville de Paris pour préserver les édifices cultuels de la capitale.

Dernière mise à jour le mardi 4 juillet 2017
Crédit photo : © Claire Pignol / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.