Économie circulaire

Sortir de l’économie du « tout jetable » au service d’une économie durable, respectueuse de l’environnement, voilà l’ambition de l’économie circulaire. Comment la Ville agit-elle au quotidien pour la promouvoir ?

L'économie circulaire, c'est quoi ?

Économie du moindre impact sur l’environnement, elle promeut l’écoconception des produits et services, la lutte contre l’obsolescence et la promotion du réemploi, de la réutilisation et du recyclage et limite ainsi la ponction sur les ressources et matières premières.

Les conséquences sur le climat de l’économie circulaire sont indéniables. En Europe, elle permettrait la réduction de plus de 14 % du total des émissions annuelles.

Elle est aussi créatrice d’emploi pour tous : on estime à 50 000 le nombre d’emplois potentiellement créés à l’échelle du Grand Paris.

Tout comme l’économie sociale et solidaire, à laquelle elle est souvent associée, l’économie circulaire est l’une des priorités de l’équipe municipale alors que Paris accueille la conférence climat (COP21) à la fin de l’année.

Les Etats généraux de l'Economie circulaire

En mars 2015, Paris lançait en lien avec les collectivités partenaires les Etats Généraux de l'économie circulaire pour inventer ensemble les solutions de demain.

D'avril à juillet, se sont rassemblés des groupes de travail thématiques pour étudier à la fois l’évolution des modes de production, de consommation, de distribution des biens et services, l’implication des différents acteurs, les synergies avec d’autres villes dans le monde… Ils ont impliqués les collectivités métropolitaines qui ont souhaité s’associer à la démarche initiée par Paris, les entreprises, les associations, le monde académique, les personnalités engagées, françaises et étrangères, qui ont une expérience forte dans le domaine de l’économie circulaire. Ils ont abouti à des propositions pragmatiques et concrètes qui ont été restituées lors d’une rencontre sous l’égide de la Maire de Paris. 

En septembre 2015, les salons de l'Hôtel de Ville ont accueilli les Journées de clôture des Etats généraux de l’Economie circulaire du Grand Paris avec des conférences, des animations et la présentation du Livre Blanc.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Les thématiques abordées ont été aussi diverses que complémentaires: la trajectoire zéro déchet, le gaspillage alimentaire, les énergies de récupération, l’écologie industrielle ou encore les déchets de chantier…

L’ensemble de ces propositions est rassemblé dans un Livre Blanc téléchargeable ci-dessous.

Appel des Villes pour l’économie circulaire

Si elle relève principalement de la responsabilité des Etats, la lutte contre le dérèglement climatique, l’érosion massive de la biodiversité et la raréfaction des ressources est aussi, de plus en plus, l’affaire des villes. En effet selon l’ONU, 70% des habitants de la planète seront citadins en 2050.

C’est dans les villes que s’inventent et se pratiquent les solutions durables qui permettront de contenir le réchauffement de la planète à un niveau acceptable (+2° d’ici la fin de ce siècle) et de préserver nos ressources naturelles. Les métropoles ont le pouvoir d’accélérer la transition vers une économie bas carbone, de développer des modèles économiques locaux, créateurs d’emplois de qualité et respectueux de notre environnement.

L’économie circulaire constitue une réponse majeure à la crise écologique et à l’épuisement des ressources que nous subissons. En désolidarisant la croissance économique de la consommation grandissante des ressources, elle ouvre de nouveaux marchés et crée de la valeur, en renforçant les économies de nos villes de millions d’euros aujourd’hui perdus.

Conscients de l’enjeu de la prochaine Conférence des Nations unies sur le Climat qui a eu lieu à Paris-Le Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015 (« COP 21 »), et de la nécessité de faire évoluer nos modes de production et de consommation, nous, villes engagées pour l’économie circulaire, appelons à :

  • Poursuivre nos efforts pour réduire l’impact de nos modèles de développement sur l’environnement, le climat et la santé ;
  • Déployer des politiques ambitieuses et concrètes d’économie circulaire, en s’engageant résolument dans l’atteinte d’objectifs tels que : les trajectoires zéro déchet, la valorisation des déchets et notamment des biodéchets, la lutte contre tous les gaspillages et particulièrement le gaspillage alimentaire, les achats publics responsables intégrant l’analyse des cycles de vie des produits, l’économie du réemploi et de la réparation ;
  • Sensibiliser nos citoyens, et leur rendre compte régulièrement, ainsi qu’à la communauté internationale, des mesures mises en œuvre pour l’amélioration de nos métabolismes urbains ;
  • Renforcer notre coopération et le partage d’expériences avec les Villes du monde entier, dans le cadre de stratégies de long terme et en s’appuyant sur la coopération académique ;
  • Porter cette réponse concrète que constitue l’économie circulaire à la lutte contre le dérèglement climatique à la COP21 à Paris.

Les actions de la Ville

Comment la Ville agit-elle au quotidien pour la promouvoir ? Et comment les Parisiens peuvent agir au quotidien ?

Réemployer

De nombreuses initiatives permettent de ne plus jeter des objets ou du matériel qui peuvent servir à d’autres. Ordinateurs, mobiliers ou encore vêtements peuvent trouver ainsi une seconde vie.

Quelques exemples de ce que fait la Ville :

- Réemploi de parkas

Des parkas, acquises à la suite de la tempête de 1999 ne répondaient plus aux spécificités des tâches des agents. Elles ont été redistribuées aux SDF et aux partenaires associatifs.

- Alimentation - Redistribution des invendus

Une partie des aliments vendus (surplus à durée de vie courte, fruits et légumes « abîmés « ) sur les marchés parisiens n’est pas consommée et devient des déchets collectés par les équipes de nettoiement.

La première « Tente des glaneurs » installée sur le marché de Joinville (19ème arrondissement) permet de collecter les invendus auprès des commerçants du marché et de les redistribuer dans de bonnes conditions aux « glaneurs ». Les bénévoles de l’association redistribuent entre 300 et 400 kilos d’invendus à 50 à 80 glaneurs chaque dimanche.

- Aide apportée aux ressourceries et recycleries, qui collectent objets et matériaux pour les recycler ou les revaloriser.

Parmi celles déjà installées, figure « La Petite Rockette ». Située rue du Chemin vert (11e), cette association, née en octobre 2005, accueille un atelier de revalorisation, une boutique solidaire et un café-atelier. Seize salariés et plusieurs bénévoles travaillent quotidiennement au tri et à la remise en état d’objets (Vêtements, livres, disques, électroménager, meubles) déposés par les Parisiens...

En tout, ce sont 8 ressourceries-recycleries et 6 structures du réemploi qui sont soutenues par la Ville.

Quelques exemples de ce que vous pouvez faire :

  • Participer à une « disco-soupe »
  • Réemployer vos cartons de déménagement avec « Carton plein »
  • Donner vos vieux portables à Emmaüs Connect
  • Consommer autrement : ressourceries, Amaps, accorderies…

Recycler

Ce que fait la Ville :

- Aménagement de voirie

Les pavés, déposés dans Paris lors des travaux de voirie sont nettoyés, triés et parfois transformés pour être à nouveau mis en œuvre dans les chantiers parisiens.

Près de 50% des 15 000 tonnes de granit posés annuellement sont issus de cette filière de recyclage interne.

- Entretien des espaces verts

Branches élaguées et arbres abattus en raison de leur vieillesse dans Paris ou dans le Bois de Vincennes sont stockés sur une plateforme du Bois puis broyés. Le broyat obtenu est recyclé en paillage au pied des massifs dans les jardins parisiens permettant d’éviter la pousse d’herbes indésirables, contribuant ainsi à la mise en œuvre du plan « zéro phytosanitaires » et à la diminution des besoins en arrosage.

Depuis 2012, ce sont environ 6 000 m3 de broyat qui est ainsi utilisé dans les jardins parisiens, les allées forestières, les aires de jeux ou les circulations douces.

- Démontage et concassage des monuments en reprise de concession

Les monuments démontés dans les cimetières suite à une reprise de concession sont concassés. Le granulat ainsi obtenu est alors utilisé pour refaire les allées des cimetières et celles de bois de Boulogne et de Vincennes.

- Incitation au compostage

Inciter et accompagner au compostage en pied d’immeuble : la Ville accompagne déjà au moins 300 sites dans cette démarche.

Les immeubles sont dotés de composteurs pour l’apport et la maturation des déchets de cuisine.

Les biodéchets, qui se transforment facilement en compost, peuvent nourrir jardinières, espaces vertes communs et plantes d’appartements ou de balcon.

- Prévention des déchets

> Produire moins de déchets et éviter le gaspillage alimentaire

- Recyclage de vos sapins : liste des points de collecte

Ce que vous pouvez faire :

> Recyclage : livres, vêtements, encombrants, ramassage des épaves de vélo...

> Comment trier : Le tri, les collectes sélectives, les composteurs

Concevoir autrement

Réfléchir aux matières premières utilisées et aux cycles des produits change la manière de concevoir.

Ce que fait la Ville :

- De nouveaux modes de chauffage

Pionnière en la matière, l’école Wattignies (12e) utilise un chauffage basé sur la récupération de la chaleur présente dans les égouts. La piscine Aspirant-Dunant (14e) pourra bientôt bénéficier du même système.

- Quartier Fréquel Fontarabie (20e), un écoquartier devenu exemplaire

L’opération de renouvellement urbain Fréquel-Fontarabie qui s'étend sur un îlot de 1 hectare dans le 20e arrondissement de Paris est aujourd’hui achevée. Délimitée au nord par la rue de Fontarabie, à l'est par le passage Fréquel, au sud par la rue des Orteaux et à l'ouest par la rue de la Réunion, elle est située dans un tissu faubourien, caractérisé par des bâtiments d’habitation de différents types en pourtour de son périmètre.

> Plus d'infos

- Paris expérimente l'agriculture urbaine de demain

Dans le cadre des 20 projets de végétalisation innovante proposés en 2013, 3 nouveaux mode de culture hors sol sont expérimentés au sein de la Maison de l’Air. Parallèlement, au jardin d'Agronomie Tropicale, on cultive bio à partir de déchets organiques. Et si les potagers envahissaient la ville de demain ?

- Les FabLabs

Un FabLab est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets.

À titre d’exemple, "FabShop", premier atelier et démonstrateur public de fabrication digital, installé au centre de Paris. Plus d'infos : lepetitfablabdeparis.fr

- Métabolisme urbain : 13 projets innovants pour réduire l’empreinte écologique

À travers l’appel à projets Métabolisme Urbain, les projets lauréats ouvrent de nouvelles perspectives en matière de valorisation des déchets organiques, de réemploi, notamment des matériaux du BTP, première source de déchets en France, ou encore de mutualisation de services.

En s’attaquant d’abord à ses propres flux : consommations énergétiques et en eau de la ville, déchets produits par nos cantines et établissements, déchets et terres de chantiers...

> Plus d'infos : metabolismeurbain.paris.fr

Ce que vous pouvez faire :

- Participer à l’appel à projets végétalisation urbaine.

> Plus d'infos : expe.parisregionlab.com

- Construire vos meubles à l’Etablisienne.

> Plus d'infos : www.letablisienne.com

- Participez au OuiShare, festival de trois jours autour de l'Economie Collaborative. 1000 visionnaires de l'Economie Collaborative se retrouvent pendant trois jours de conférences, pour créer ensemble et tisser des liens.

> Plus d'infos : 2015.ouisharefest.com


Acteurs du Paris durable


Pour découvrir et participer à des actions pour l’environnement : compost en pied d’immeuble, organisation de troc, alimentation d’avenir… La Maison des Acteurs du Paris durable propose une programmation riche : rencontres, ateliers d’échanges, conférences-débat, projections. Sur le site web, des fiches pour passer à l’action, des contacts et plein d’autres informations pratiques.

Dernière mise à jour le mercredi 19 octobre 2016
Crédit photo : Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris