Ouvrir la recherche
Entretien

Une nouvelle halte de jour s'ouvre aux femmes sans domicile fixe

Mise à jour le 19/11/2020
Une extension de la « Halte femmes » du 12e arrondissement, un accueil de jour réservée aux femmes sans domicile fixe, a ouvert ses portes au sein du Carreau du Temple (3e).
La DASES et le Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP), en lien avec la mission SDF du Secrétariat Général (SG), adaptent leurs dispositifs pour faire face à la crise liée à la Covid. L'objectif ? Répondre présent pour les publics les plus précaires, en soutien aux acteurs associatifs.
La « Halte femmes », réservée aux femmes sans domicile fixe, est un Espace Solidarité Insertion situé dans le 12e arrondissement et géré par l'association Aurore. Cette structure, réservée aux femmes sans domicile fixe isolées et en grande exclusion sociale, reçoit principalement un public migrant et des publics en grande difficulté psychique. Elle permet à celles-ci de disposer d'un lieu de repos de quelques heures dans la journée.
Ces locaux étant devenus trop exigus, une nouvelle halte de jour a ouvert au Carreau du Temple avec le soutien de la mairie de Paris Centre.
Trois questions à Léonore Belghiti, sous-directrice de l'insertion et de la solidarité de la Direction de l’Action Sociale de l'Enfance et de la Santé (DASES)

Comment a été décidée la création de cette halte de jour ?

Le protocole sanitaire ne permettait plus d'accueillir autant de femmes que souhaité, car la taille des locaux ne le permettait pas. Il était donc urgent de trouver un nouveau lieu alternatif permettant de les accueillir dans de meilleures conditions.
Ainsi, depuis mardi 3 novembre, grâce au travail mené en lien avec le Secrétariat Général de la Ville de Paris et la direction du Carreau du Temple, l'association a pu accueillir les premières femmes dans ce nouveau lieu. Le projet s'est fait d'autant plus facilement que nous avons pu nous appuyer sur notre expérience du premier confinement, au cours duquel nous avions pu implanter au sein du Carreau du Temple un site de distribution alimentaire.

Quelle est l'organisation mise en place dans cette halte ?

La halte est ouverte tous les jours, de 9 h à 16 h. Il y est proposé la distribution d'un petit-déjeuner et de produits de première nécessité (kits hygiène, hygiène féminine, alimentation), des entretiens sociaux, des temps repos et des points sanitaires.
D'autres services et associations sont également associés au projet, comme la Fabrique de la Solidarité qui lance une collecte de produits de première nécessité pour les femmes et les familles accueillies au Carreau du Temple, en partenariat avec Aurore, l'association MaMaMa et la Mairie de Paris Centre. Par ailleurs, la direction du Carreau du Temple a monté un projet d'animation d'un espace dédié aux familles avec de jeunes enfants, autour du livre et de l'image, en lien avec Tumo (Forum des Images). Enfin, des contacts sont en cours avec la Direction des affaires culturelles (DAC) pour organiser des ateliers culturels dédiés aux femmes via les Ateliers des Beaux Arts.

Comment se poursuit l'action des services de la Ville en termes d'aides sociales/hébergement d'urgence en cette période de confinement ?

Pour ce deuxième confinement, à ce stade, le dispositif de veille sociale tient remarquablement le choc grâce à la mobilisation exceptionnelle des salariés et bénévoles, mais aussi grâce au fait que l'ensemble des services publics parisiens reste ouvert aux horaires habituels (services sociaux de proximité, permanences sociales d'accueil, espaces parisiens pour l'insertion).
La DASES, en lien avec la mission SDF du Secrétariat Général, le CASVP, et les services de l'État (DRIHL*), poursuit sa mobilisation pour assurer le bon fonctionnement de l'ensemble des dispositifs de veille sociale (maraudes, bagageries, dispositifs d'aide alimentaire, accueils de jour..) au profit des personnes les plus vulnérables et l'adapter en permanence aux besoins constatés.
L'une de nos premières missions est d'être auprès des opérateurs associatifs pour s'assurer qu'ils sont en capacité de maintenir leur offre, en dépit des difficultés qu'ils peuvent rencontrer dans cette période particulière. En matière d'aide alimentaire, par exemple, nous veillons à assurer une coordination de l'ensemble des acteurs (restaurants solidaires, associations de distribution…) pour que l'offre distribuée aux Parisien·ne·s en difficulté soit accessible, suffisante et adaptée aux besoins (personnes hébergées à l'hôtel, alimentation des tout-petits).
Parallèlement, l'ensemble des mairies d'arrondissement sont mobilisées pour proposer des sites adaptés à l'hébergement de publics à la rue ou pour permettre à d'autres accueils de jour de fonctionner avec des capacités d'accueil plus large. C'est la mission SDF du SG qui coordonne cette recherche de locaux qui est essentielle dans cette période hivernale.
Pour ce deuxième confinement, à ce stade, le dispositif de veille sociale tient remarquablement le choc grâce à la mobilisation exceptionnelle des salariés et bénévoles, mais aussi grâce au fait que l'ensemble des services publics parisiens reste ouvert aux horaires habituels (services sociaux de proximité, permanences sociales d'accueil, espaces parisiens pour l'insertion).
* Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement
Infos pratiques
Le Carreau du Temple
4, rue Eugène-Spuller (3e)
Tél. : 01 83 81 93 30

ESI Halte Femmes
16 /18 passage Raguinot (12e)
Tél. : 01 43 44 55 00
Plus d'infos

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.