Ouvrir la recherche
Actualité

Quinze nouveaux "Frigos solidaires" et anti-gaspi

Mise à jour le 17/07/2019
Dans le cadre du budget participatif, quinze "Frigos" en libre-service ont été financés pour aider les plus démunis et lutter contre le gaspillage alimentaire. Une initiative lancée par Dounia Mebtoul, jeune restauratrice.
Dressés devant un commerce ou un restaurant, ces "Frigos solidaires" aident ceux qui peinent à le remplir. Les commerçants et les habitants y déposent fruits, légumes, biscuits, épicerie, produits avec une date limite de consommation non dépassée et encore emballés. Les habitants peuvent s’y servir librement et gratuitement.
C’est Dounia Mebtoul, une restauratrice parisienne de 27 ans qui a importé le concept en France. C'est à Londres que la jeune femme a découvert ces réfrigérateurs de rue ouverts à tous. Elle décide d’en implanter un devant le restaurant qu’elle tient avec sa mère Malika, La Cantine du 18e. En juin 2017, le premier "Frigo solidaire" voit le jour.
Au quotidien, près de 40 donateurs, dont les gérantes du restaurant, déposent des denrées alimentaires. Une cinquantaine de personnes, étudiants, retraités, familles nombreuses ou monoparentales et sans abri en bénéficient. "L'expérience dure depuis plus de deux ans et elle aide réellement les bénéficiaires, indique l'initiatrice du projet. Certaines personnes viennent jusqu'à trois fois par jour. Ils n'ont pas à justifier de leurs revenus. Dès lors que quelqu'un traverse une phase de précarité, ce qui peut arriver à tout le monde, il peut en profiter".
Le Frigo, exposé sur la terrasse du restaurant, "est devenu un emblème du quartier, ajoute Dounia Mebtoul. Il crée du lien entre les bénéficiaires et les déposants, des discussions et des projets démarrent entre eux, même avec les clients du restaurant".
Quelques mois après l'installation du premier réfrigérateur en libre-service, l'organisme Identités Mutuelle s'est intéressé à l'initiative. L'association "Les Frigos solidaires" s'est constituée et les jeunes, commerçants ainsi que les acteurs locaux se sont fédérés pour dupliquer le projet. Depuis, 40 Frigos ont ouverts dans toute la France dont sept à Paris : un dans le 10e, un dans le 11e, un dans le 12e, trois dans le 18e et un dans le 20e.
L’étape suivante a été franchie avec le coup de pouce du budget participatif. Dans le cadre du projet "Tous Récup" de 2017, le Conseil de Paris a voté en juin dernier une subvention à l’association pour financer l’installation d’une série de quinze frigos devant des commerces, restaurants ou associations. La Bellevilloise (20e) va ainsi accueillir son premier Frigo solidaire.

Installer un Frigo solidaire: comment ça marche?

Pour disposer d’un Frigo solidaire devant leur emplacement, les commerçants signent une convention avec l’association. Le financement de 1 300 euros se fait via une collecte en ligne. Une fois les fonds réunis, l’objet est livré avec son meuble fabriqué chez Draft Ateliers, une usine collaborative du 18e.
Les partenaires, qu’ils soient commerçants, associations ou particuliers, s’engagent à surveiller les denrées mises dans le Frigo, à entretenir celui-ci, et à le rentrer en dehors des horaires d'ouverture (le meuble est sur roulettes).
Vous êtes commerçants et souhaitez vous engager dans une démarche écoresponsable et créer du lien social ? Contactez l’association pour installer gratuitement un Frigo solidaire: uryyb@yrfsevtbffbyvqnverf.pbz.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.