Ville de Paris

Actualité

Paris solidaire des femmes iraniennes

Mise à jour le 22/11/2022
Le portrait de Mahsa Amini, jeune Iranienne morte après son arrestation par la police à Téhéran, et deux banderoles géantes ont été apposées le 6 octobre devant l’Hôtel de Ville, en soutien aux femmes qui se mobilisent pour leurs droits en Iran. Le Conseil de Paris a attribué la citoyenneté d'honneur à titre posthume à la jeune femme.
Default Confirmation Text
Settings Text Html
« Femme, vie, liberté » : ces trois mots, qui sont devenus l’un des slogans des manifestations en Iran depuis la mort de Mahsa Amini, sont présents depuis le 6 octobre sur la façade de l’Hôtel de Ville. Paris marque ainsi sa solidarité avec les femmes iraniennes et avec tous ceux qui se battent pour leurs droits en Iran.
Rassemblement en soutien aux femmes iraniennes le 6 octobre 2022
Rassemblement en soutien aux femmes iraniennes le 6 octobre.
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris
Mahsa Amini, âgée de 22 ans, est morte en septembre dernier après son arrestation par la police à Téhéran. Son portrait a été apposé devant l’Hôtel de Ville par Anne Hidalgo, maire de Paris, en présence de ses adjoints, d’élus et de nombreux membres de la communauté iranienne.
Le Conseil de Paris a également attribué, le 11 octobre, la citoyenneté d'honneur à Masha Amini.
Un vœu de dénomination d'un espace public au nom de la jeune femme a aussi été adopté par le Conseil.
Anne Hidalgo se coupe une mèche de cheveux en soutien aux femmes iraniennes le 6 octobre devant l'Hôtel de Ville
Anne Hidalgo se coupe une mèche de cheveux en soutien aux femmes iraniennes le 6 octobre devant l'Hôtel de Ville.
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris
Le 6 octobre, Anne Hidalgo et plusieurs élues ont coupé une mèche de leurs cheveux : un geste de soutien aux femmes iraniennes en lutte, comme l'ont fait de nombreuses artistes et personnalités françaises et étrangères.
Rassemblement de soutien aux Iraniennes devant l'Hôtel de Ville le 6 octobre 2022
De nombreux membres de la communauté iranienne étaient rassemblés devant l'Hôtel de Ville.
Crédit photo : Joséphine Bruder/Ville de Paris

Une danse en hommage aux femmes iraniennes

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

L'artiste franco-iranienne Rana Gorgani a réalisé, début octobre, une performance sur le parvis de l’Hôtel de Ville, au milieu des passants, accompagnée de la chanteuse lyrique iranienne Ariana Vafadari. Cette danse, cheveux lâchés, est un hommage au courage des femmes iraniennes.
Performance de la danseuse Rana Gorgani en soutien aux femmes iraniennes le 3 octobre 2022.
Performance de la danseuse Rana Gorgani en soutien aux femmes iraniennes.
Crédit photo : Guillaume Bontemps/Ville de Paris
Rana Gorgani a fondé L’œil Persan, la première compagnie de dance persane en Europe. Elle est aussi l’une des rares femmes derviche tourneur (tradition de la danse soufie réservée aux hommes en pays musulman).

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations