Ouvrir la recherche
Actualité

Paris expérimente la consigne pour mettre fin au plastique à usage unique

Mise à jour le 07/07/2021
La Ville de Paris a lancé fin juin une expérimentation de consigne pour faire face aux 15 tonnes quotidiennes de déchets dues à la restauration rapide. Plusieurs restaurants et magasins du 10e arrondissement se sont lancés pour supprimer les emballages plastiques de leur commerce.
Lancé fin juin, le projet « Paris 10 s'emballe », porté par la Ville de Paris et la start-up La Consigne Greengo, vise à mettre fin à l'utilisation de l'emballage unique dans la restauration rapide. Cinquante restaurants et 10 magasins Franprix du 10e arrondissement se sont lancés dans le défi en remplaçant ces déchets du quotidien par des solutions durables, comme le système de consigne pour les plats à emporter.

30 jours pour rapporter la consigne

L'expérimentation a pris forme grâce à la mobilisation des Parisiens en 2017 et en 2019 avec le Budget Participatif, et de la subvention accordée par la Ville de Paris à La Consigne Greengo en juin 2021 pour l’achat de 10 000 emballages en verre équipés d’un couvercle hermétique et fabriqués en France. Le principe est simple : la start-up propose une application mobile pour emprunter gratuitement un contenant consigné chez l'un des commerçants partenaires, emballage qui doit être rapporté dans l'un des points de collecte sous 30 jours. La Consigne Greengo ou le restaurant se charge ensuite de son entretien.
« Paris 10 s'emballe » permet ainsi la diminution de la production de déchets non valorisés, mais aussi la sensibilisation des commerçants et des consommateurs aux enjeux environnementaux, tout en générant de nouveaux emplois locaux. Cette pratique devrait rapidement se généraliser à toute la capitale afin de réduire la masse de déchets plastiques à usage unique quotidiens issus de la restauration rapide, soit 15 tonnes quotidiennement.

Le 10e, l'arrondissement « zéro déchet »

Cet essai dans le 10e suit la ligne directrice que se donne l'arrondissement en matière d'environnement. La rue de Paradis est la seule rue de Paris expérimentant le zéro déchet. Il s'agit de dresser un état des lieux des problématiques et d’expérimenter des solutions à l’échelle de la rue, choisie pour sa représentation de la diversité de l'arrondissement.
L'arrondissement est également impliqué dans la récupération des déchets alimentaires sur les marchés de proximité. À ce jour, ceux de Saint-Martin et de Saint-Quentin participent à l'opération, faisant du 10e un arrondissement pionnier dans la transition écologique.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations