Nina Métayer ou l'excellence pâtissière

Rencontre
Mise à jour le 07/03/2024
Photo
À 16 ans, Nina Métayer rêvait d’être boulangère au Mexique. À 35 ans, elle vient d’être élue meilleure pâtissière mondiale 2023. Retour sur un parcours fait de changements de cap et de rencontres providentielles. Le tout saupoudré d’endurance et de passion.
Le sentiment d’avoir trouvé sa place, c’est ce qu’a ressenti Nina en recevant son titre. La dynamique jeune femme explique : « Cela a une saveur particulière, car ce n’était pas toujours évident d’être reconnue dans un monde très masculin. » Décerné par l’Union internationale des boulangers et pâtissiers, ce prix récompense le travail de plusieurs années, ce qui le rend très gratifiant. Et cette année, historique : c’est la première fois qu’une femme est honorée.
Partie à 16 ans au Mexique, Nina se prend de passion pour le pays. C’est décidé : elle y ouvrira une boulangerie ! Elle rentre en France, passe un bac littéraire, puis un CAP de boulangerie. Pour parfaire son anglais, direction l’Australie où elle rencontre Mathieu, qui deviendra son mari et, plus tard, directeur général de sa future entreprise. Ils rentrent à Paris. Mais les portes des boulangeries restent closes et le rêve mexicain s’envole…
Image

L'amour de l'excellence se transmet

Nina se forme alors à la pâtisserie à l’école Ferrandi puis rejoint le Meurice en tant que commis pâtissière, sous les ordres du chef pâtissier Camille Lesecq. « C’est lui qui m’a littéralement transmis sa passion. Grâce à lui, j’ai découvert l’amour de l’excellence. » Elle devient alors cheffe pâtissière à l’hôtel Raphaël, puis est recrutée par Jean-François Piège pour son Grand Restaurant. Elle sera aussi élue deux fois pâtissière de l’année, avant ses 30 ans.
En 2020, elle installe son laboratoire culinaire à Issy-Les-Moulineaux (92130) et lance Délicatisserie. Avec sa vingtaine de pâtissiers et pâtissières, Nina y élève ses desserts au rang d’œuvres d’art. Une qualité dont elle attribue surtout le mérite aux personnes qui l’entourent : « En choisissant des humains passionnés qu’on traite bien et qui travaillent uniquement de bons produits, cela ne peut être que délicieux ! » En témoignent la galette des rois qui a fait son succès dès 2020 ou un coffret de pâtisseries en édition limitée pour la Saint-Valentin 2024 vendu… en deux heures.

Création originale ou recettes traditionnelles revisitées

Quand on lui demande ce qu’elle préfère concevoir, Nina ne choisit pas : « J’aime simplement faire des gâteaux qui font plaisir. La pâtisserie, c’est mon moyen de transmettre ce plaisir. » Alors, entre sa fleur poire hibiscus, sa pavlova exotique ou sa tarte citron meringuée, son Saint Honoré ou son flan vanille, tous revisités, c’est bien aux gourmands de choisir. S’ils y parviennent… tant toutes ses créations donnent envie !
Pour se régaler, les commandes se font, selon les jours et les créneaux, en click et collect ou en livraison, sur son site Delicatisserie. On peut aussi retrouver ses pâtisseries au Printemps du Goût, boulevard Haussmann (8e) et au sein des Halles Biltoki à Issy-les Moulineaux (92).
Et courez au Café Clotilde de l'hôtel Colbert (5e), Nina y propose un tea-time qui pourrait bien être le meilleur goûter du monde !