Ouvrir la recherche
Actualité

Mika et 9 artistes redonnent des couleurs à Paris

Mise à jour le 26/02/2021
Pour raviver la flamme culturelle de Paris, le chanteur Mika a rassemblé une équipe de neuf artistes pour habiller les espaces d’affichage de la capitale avec des œuvres inédites. Les mâts-drapeaux et colonnes Morris reprendront vie pour quinze jours dès le 3 mars.
Ouvrez bien les yeux, les affiches reprennent leur place ! En coopération avec Olivier Gabet, directeur du Musée des Arts Décoratifs, Mika a mis sur pied une équipe de neuf artistes qui exposeront dans tout Paris pendant quinze jours.
À partir du 3 mars, les oeuvres seront donc affichées sur les mâts-drapeaux, les colonnes Morris et sur les espaces d’affichage de la ville, faisant de Paris une galerie éphémère à ciel ouvert.

Des affiches inspirées de la Belle Époque

Mika, qui a signé lui-même l'une des oeuvres en collaboration avec sa soeur Yasmine Penniman, a sélectionné les artistes suivants pour cette campagne d'affichage :
  • Aurélia Durand ;
  • Laurindo Feliciano ;
  • Ugo Gattoni ;
  • Annick Kamgang ;
  • Marie Mohanna ;
  • Lamia Ziade ;
  • Alexandre Benjamin Navet ;
  • Lamarche-Ovize ;
  • Rosa Maria Unda Souki.
Dans les pas de Toulouse-Lautrec ou Mucha, chacun d'eux renoue avec la longue tradition des affiches artistiques de la Belle Époque de la fin du XIXe siècle.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Les colonnes Morris
Familières du paysage parisien, les colonnes Morris font leur première apparition à Berlin en 1855 grâce à l'imprimeur et inventeur Ernst Litfaß. Elles arrivent dans la capitale française quelques années plus tard grâce à Gabriel Morris, imprimeur spécialisé dans la publicité des spectacles parisiens, afin d'afficher des publicités dédiées aux offres culturelles. Au milieu des années 1870, ce sont 451 colonnes cylindriques qui seront mises en service à Paris.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations