Ouvrir la recherche
Actualité

Les décors de l’église Saint-Eustache dévoilent à nouveau leur splendeur

Mise à jour le 12/03/2020
Les travaux de restauration des décors intérieurs du transept sud de l’église Saint-Eustache ont été terminés en novembre 2019. Un projet proposé puis voté au Budget Participatif 2018.
Après des mois d’un travail opéré par une dizaine de restauratrices, trois décorateurs et une doreuse, les décors du transept sud de l’église Saint-Eustache ont été dévoilés en novembre 2019. Les fresques du peintre Emile Signol (1804-1892), « la Mise au tombeau » et « la Résurrection du Christ » affichent désormais un tout autre éclat. De même, les allégories de la Tempérance et de la Justice, tout comme les statues de Saint-Marc et Saint-Jean, ont pu être débarrassées des effets du temps, de la fumée des cierges et des encens.
Ville de Paris

Projet d’ouverture par le transept sud à l’étude

Ces travaux de rénovation s’intègrent dans un projet plus global : l’ouverture par le transept sud de l’église. En effet, la paroisse envisage de réhabiliter la porte du transept sud en entrée principale de l’église et de la doter d’un sas à cet effet. Ce projet est à l’étude.
Mais avant d’envisager cela, la restauration du patrimoine pictural, sculptural et statuaire du chambranle intérieur de la porte du transept sud devait intervenir. « Nous ne pouvions pas envisager ce projet d’ouverture si les fresques n’étaient pas restaurées avant. La rénovation aurait été beaucoup plus difficile », explique le prêtre Yves Trocheris.

Faire revivre son patrimoine

Les restaurations sont proposées au Budget Participatif 2018 à l’initiative du Père George Nicholson, alors curé à l’église et qui officie désormais à Wiesbaden, en Allemagne. Le projet est sollicité avec plus de 500 votes. Les travaux démarrent alors à l’été 2019 pour plusieurs mois. « Avant, on ne voyait plus les peintures à cause des traces noirâtres de la suie liées notamment aux actions liturgiques, ajoute le prêtre de l’église Saint-Eustache. Nous avons redécouvert les fresques ! Elles sont d’un style assez particulier, avec beaucoup de couleurs, de dorés. Une sorte de mélange de styles, orientaliste et raphaëliste. C’est un privilège d’avoir ce type de patrimoine dans cette église. »
Ville de Paris
La rénovation du grand orgue a également été jugée nécessaire. « Les soufflets, qui correspondent aux poumons de cet instrument, ont besoin d’être restaurés. Il faut changer les peaux de ces 123 soufflets », poursuit le curé. Et comme les peintures, ce projet a été voté au Budget Participatif et va bénéficier d’un financement.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.