Ouvrir la recherche
Actualité

Les bouquinistes misent sur le net pour les sauver de la crise

Mise à jour le 10/12/2020
À défaut de visiteurs sur les quais, les bouquinistes espèrent des visiteurs sur la toile et ont lancé leur site internet. Quand la technologie vient au secours d'un métier vieux de plus d'un siècle. Entretien avec David Nosek, le créateur du site.
En cet automne confiné, seules les feuilles mortes s'agitent sur les quais de Seine. Les plus célèbres boites vertes de Paris sont, elles, pour la plupart closes. David Nosek, bouquiniste quai du Louvre, depuis une quarantaine d'années, a lancé un site internet afin de proposer à ces collègues d'ouvrir une boite verte virtuelle et de sauver quelques ventes.
David Nosek bouquiniste quai du Louvre
David Nosek bouquiniste quai du Louvre
DR

Quelle est la situation pour les bouquinistes aujourd'hui ?

La situation est terrible. Après le premier confinement, on a vendu un peu, disons pendant quinze jours, et petit à petit les journées à zéro vente se sont succédées. À tel point que la grande majorité des bouquinistes n'ouvraient même plus. Avec le deuxième confinement, les quais sont d'une grande tristesse, les gens se promènent surtout dans leur quartier. Le grand magasin du Pont Neuf n'a toujours pas ouvert et il n'y a plus de touristes. Nous ne voyons vraiment pas comment vont être les mois à venir…

Vous avez donc créé un site pour les bouquinistes ?

Oui, c'est un peu du fait maison avec les moyens modernes que l'on a aujourd'hui. C'est exclusivement réservé aux bouquinistes et totalement gratuit pour eux. Et pour moi cela ne doit pas me coûter de l'argent. Alors ce n'est pas un site marchand, c'est plus une vitrine où vous pouvez choisir un ou plusieurs livres. En confirmant votre achat un bon de commande est envoyé afin de finaliser avec le vendeur. Aucune transaction n'effectuée sur le site. Vous êtes en contact directement avec le bouquiniste pour l'envoi.

Est ce que les bouquinistes ont suivi le mouvement ?

Pas tous encore. Aujourd'hui, il y a une cinquantaine d'inscrits. Mais sur Paris on compte 220 bouquinistes alors j'aimerais bien arriver à une centaine d'inscrits. Quoiqu'il en soit nous avons à ce jour plus de deux milles livres à proposer. Nous avons des livres d’occasion mais également des autographes, des cartes postales, des dessins, des documents anciens et des gravures. Pour les ventes c'est encore un peu frileux. Mais cela fait juste un petit mois que l'on parle de ce site et qu'il commence à être un peu mis en avant. Nous avons eu notamment un bel article dans le New York Times qui l'a un peu propulsé.

Vous allez le pérenniser ?

Absolument, tant que la situation est incertaine il existera. Mais même au delà, si un jour, une activité à peu près normale reprend. C'est un vrai plus finalement, car tout le monde ne peut pas se déplacer. Nous avons eu des commandes de Paris et de France bien sûr, mais aussi d'Italie, de Norvège, des Etats-Unis et de Jamaïque !

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.