Ouvrir la recherche
Actualité

Le théâtre du Châtelet lance la saison 2019-2020 après deux ans de travaux

Mise à jour le 01/04/2019
Accueillis dans les salons de l’Hôtel de Ville le 27 mars, les deux nouveaux codirecteurs du théâtre du Châtelet, Ruth Mackenzie et Thomas Lauriot dit Prévost, ont dévoilé la programmation pour la saison 2019-2020. Ils ont également évoqué l'idée qu'ils se font d’un théâtre municipal, citoyen et inclusif, en dévoilant plusieurs mesures pour attirer des nouveaux publics.
Et le bruit des batucadas retentit soudainement dans les salons de l’Hôtel de Ville… Devant une assistance ébahie venue en nombre assister au lancement de la saison 2019-2020 du théâtre du Châtelet, de pittoresques marionnettes géantes originaires du Mozambique ont défilé au son des tambours dans le majestueux salon de réception de la mairie. Ces drôles de personnages tout en couleurs donnaient le ton de ce que sera la nouvelle programmation du théâtre, qui rouvre en septembre après deux années de travaux de rénovation et de modernisation.
Les "Marionetas Gigantes de Moçambique" à l'occasion de l'annonce de la programmation 2019-2020 du théâtre du Châtelet, qui rouvre en septembre. Salon de l'Hôtel de Ville, le 27 mars 2019.
Vincent Pontet

« Parade », un spectacle hommage et inaugural

Les « Marionetas gigantes de Moçambique » – c’est leur nom – feront en effet partie du spectacle « Parade » du 13 au 15 septembre, une reprise d’un ballet créé en 1917 par Erik Satie, Jean Cocteau et Pablo Picasso pour le théâtre du Châtelet. En plus des « Marionetas » mozambicaines, « Parade » mettra à l’honneur deux autres compagnies : la compagnie STREB Extreme Action de la chorégraphe Elizabeth Streb, et la troupe de Stéphane Ricordel (mélange de cirque et de poésie).
« Parade comprendra quatre phases, dont trois seront gratuites pour le public », a détaillé Thomas Lauriot. La première phase se déroulera sur le parvis de l’Hôtel de Ville avec des ateliers d’initiation au cirque, puis une grande parade menée par les marionnettes mozambicaines partira du parvis pour rejoindre le théâtre du Châtelet afin de proposer au public – c’est la troisième phase – une visite de tous les étages d’un théâtre rénové. La quatrième phase donnera lieu à la représentation, payante cette fois.

Théâtre citoyen et billets gratuits

C’est l’objectif du duo formé par les deux codirecteurs Ruth Mackenzie et Thomas Lauriot dit Prévost : avoir un théâtre municipal ouvert sur la ville et sur les Parisiens, à l’écoute de leurs besoins et plus inclusif. Plusieurs mesures ont été prises pour tendre vers cette popularisation du théâtre. Et ça commence par une action envers les jeunes : dès cette rentrée, 10 000 places vont être mises en vente à 10 euros pour les moins de 25 ans.
Mieux, 1 000 billets seront mis gratuitement à disposition pour chaque production de la saison. Cette initiative, mise en place par l’association Robins des Bois au sein du théâtre du Châtelet, permet de faire financer par des entreprises ou des individuels des places de théâtre qui profiteront à un public éloigné de la culture.
Enfin, toujours dans l’optique de sensibiliser de nouveaux publics, le théâtre du Châtelet crée cette année des ateliers participatifs ouverts à tous. L’idée : pour chaque spectacle, mettre en place des ateliers pour permettre aux novices de participer au processus créatif, voire au spectacle lui-même, le cas échéant.

Des travaux pour retrouver l’éclat originel

Quant aux transformations qu’a subies le théâtre, financées par la Ville de Paris et par les dons des Parisiens, elles commencent dès que l’on arrive devant son immense façade, remise à neuf avec ses quatre statues allégoriques d’origine. À l’intérieur, les rénovations ont été principalement d’ordre technique : électricité, climatisation et accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. La toiture et la galerie avec sa fresque murale du peintre Valerio Adami ont également été rénovées.
La salle de spectacle s’est vu pour sa part restituée son plafond de verre d’origine et son lustre fin de siècle, retrouvant ainsi sa splendeur de style Napoléon III (1861). En résumé, les travaux ont permis de redonner leur éclat d’origine à la salle de spectacle et aux espaces publics, très proches de ce qu’ils étaient lorsque le théâtre a ouvert en 1862.
Détail de la programmation 2019-2020 en ligne dès le 29 mars 2019 sur le site du théâtre du Châtelet.
Un peu d'histoire…

C'est le baron Haussmann qui ordonne la construction du théâtre à l’emplacement de l’ancienne forteresse du Grand Châtelet, entre 1860 et 1862. Le 19 avril 1862, le théâtre du Châtelet est inauguré en présence de l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Il fait face au théâtre de la Ville, construit à la même période. Propriété de la Ville de Paris, le théâtre est inscrit depuis 1979 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.