Ouvrir la recherche
Actualité

La ville du quart d’heure, un concept partagé dans le monde

Mise à jour le 09/12/2020
Paris n’est pas la seule à déployer une stratégie pour concrétiser la ville du quart d’heure. Les initiatives se multiplient dans plusieurs métropoles de la planète.
Le C40 Cities, réseau de villes engagées pour le climat, dont Paris est membre, dévoilait, le 15 juillet 2020, un programme pour une relance « équitable et durable ». La mise en place de la ville du quart d’heure fait partie des propositions du C40.
Un Livre blanc précise une série d’initiatives qui permettraient localement le déploiement de la ville du quart d’heure. Les villes de Johannesburg (Afrique du sud) et Los Angeles (Etats-unis) sont citées en exemples. La première est distinguée pour avoir adopté une politique de zonage urbain imposant la mise à disposition de logements abordables. La seconde est citée car elle permet aux promoteurs de construire plus de logements lorsque ceux-ci sont à proximité des arrêts de transport en commun les plus fréquentés.
D’autres initiatives ont été remarquées. Par exemple, New York permet à des stands de nourriture et des marchés fermiers d’utiliser les parkings et les cours d'école le week-end. Autre initiative : tous les habitants à revenus modestes de Los Angeles devraient avoir accès à moins d’un demi-mile (soit moins d’1 km) de chez eux à des aliments frais d’ici 2035.

Portland, Melbourne et les voisinages à 20 minutes

Elle fait figure de pionnière : la ville de Portland (Oregon, Etats-Unis) a adopté depuis la fin des années 2000 un plan d’action novateur pour le climat. Ce plan, intitulé « 20-minute neighbourhoods » (les voisinages à 20 minutes), doit permettre de constituer des quartiers dans lequel 90 % des résidents pourront accéder à leurs besoins quotidiens de base à pied ou à vélo à l’horizon 2030.
On peut également citer Melbourne (Australie) qui a adopté une démarche similaire pour son plan de développement. Melbourne a initié un programme nommé « 20-minute neighbourhoods » dans trois zones. Celui-ci implique une réforme des autorisations de construction pour soutenir la diversité des logements, mais aussi le financement d’installations d'art publiques et d’espaces créatifs, et le renouvellement des rues autour des centres d’activité de quartier.
Quant à Ottawa (Canada), elle a mis en place un plan officiel qui utilise le concept de la « ville du quart d’heure » pour la transformation de ses quartiers. La Chine a aussi rejoint le mouvement. Dans leurs plans directeurs, Shanghai et Canton font référence à des cercles de vie communautaire de 15 minutes.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.