Ouvrir la recherche
Actualité

Flambant neuve, la Samaritaine rouvre ses portes le 23 juin

Mise à jour le 21/06/2021
150 ans après sa naissance, le grand magasin de la rue de Rivoli a bénéficié d'une restauration complexe et minutieuse. La Samaritaine rouvre ses portes le 23 juin après 15 ans de travaux et tourne une nouvelle page de son histoire.
La Samaritaine, propriété du groupe LVMH, était fermée depuis 2005. Au total, 750 millions d’euros auront été nécessaires à la restauration des édifices. Les travaux ont notamment permis de retirer l’amiante présent dans les locaux et d'en améliorer la sécurité générale.
Cette transformation d'ampleur offre une nouvelle surface de vente de 20 000 m², où travailleront 800 employés et où 600 marques seront représentées.

De l’Art nouveau restauré à la modernité assumée

Différents ateliers et artisans sont intervenus sur la restauration des bâtiments de la Samaritaine. De nombreux savoir-faire ont été valorisés et ont permis aux édifices, dont l'ensemble de l'îlot de Seine est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, de retrouver leur éclat d'origine.
Aux quatre coins de la France, des artisans ont répondu à l'appel de la Samaritaine : les ferronneries des bâtiments Sauvage et Jourdain-Verrière doivent leur nouvelle allure à l'atelier d'œuvres de forge d'Hautefort en Dordogne ; les peintures Art nouveau ont été confiées à l'entreprise Socra de Périgueux ; les laves émaillées sont passées entre les mains expertes de Maria da Costa ; enfin, les planchers de verre ont été fabriqués par le verrier Emmanuel Barrois, à Brioude (Auvergne).

Une façade de verre sur la rue de Rivoli

Elle a fait couler beaucoup d'encre, cette façade de verre avant-gardiste imaginée par les architectes de Sanaa. Combinaison de panneaux de verre, elle semble onduler sous la brise parisienne et fait entrer la lumière tout en isolant des températures extérieures.
Une façon de montrer que la Samaritaine a souvent embrassé les différents courants artistiques et architecturaux lors de ses évolutions : en 1870, à sa fondation, en 1911 lorsque le bâtiment Art nouveau est achevé puis de nouveau en 1928 avec le bâtiment Art déco qui donne sur la Seine.

Un lieu de vie au centre de Paris

Outre le grand magasin, de nouveaux espaces ont été créés au sein de la Samaritaine. Ces différents lieux ont été pensés en collaboration avec la Ville de Paris pour redynamiser le centre de la capitale. La Samaritaine compte désormais, en plus de ses surfaces commerciales historiques :
  • 15 000 m² de bureaux qui accueilleront près de 1 000 personnes ;
  • une crèche de 80 berceaux ;
  • 96 logements sociaux, du studio au T5, pour loger 250 personnes ;
  • un hôtel, géré par le Cheval Blanc, qui comptera 26 chambres et 46 suites, où travailleront 380 personnes ;
  • un restaurant gastronomique au 1er étage et deux restaurants sur la terrasse du 7e étage ;
  • un spa Dior Cheval Blanc avec une piscine de 30 m de long.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations