Ouvrir la recherche
Actualité

La promotion 2019 de la Maison des journalistes reçue à l’Hôtel de Ville

Mise à jour le 30/01/2020
Mercredi 29 janvier, la Ville de Paris a rendu hommage aux journalistes accueillis en ce moment par la MDJ lors d’une cérémonie. Il leur a été remis leur carte de citoyen.ne de Paris à l’Hôtel de Ville aux côtés de Marjane Satrapi, marraine de cette promotion 2019.

Hommage à l’Hôtel de Ville

Chaque année, la Ville de Paris reçoit les nouveaux résidents de la Maison des journalistes pour leur remettre la carte de citoyen.ne de Paris et leur souhaiter symboliquement la bienvenue. Suite à des menaces ou des persécutions subies dans leur pays pour avoir exercé leur liberté d’informer, les journalistes sont hébergés et accompagnés par la MDJ lors de leur exil en France. La carte citoyen.ne leur permet de découvrir des lieux emblématiques de la capitale, le fonctionnement des services publics, leur permet l’accès à des événements culturels à Paris et la participation à des ateliers citoyens.
La Maison des journalistes
Fondée en 2002 par la journaliste Danièle Ohayon et le réalisateur Philippe Spinau, la Maison des journalistes, MDJ, accueille et accompagne des professionnels des médias exilés en France après avoir dû fuir leur pays à cause de leur métier.
Association relevant de la loi 1901, sa vocation est de défendre les valeurs fondamentales d’une information libre dans le monde et de protéger ceux qui l’exercent.

La MDJ un « baromètre » de la situation de la presse dans le monde

La Maison des journalistes aide à chaque étape le parcours d’exil des journalistes y trouvant refuge et leur donne les moyens de s’exprimer librement via notamment Internet avec l’Œil de la Maison des journalistes, le journal en ligne diffusé par l’association. Darline Cothière, directrice de la Maison des journalistes résume ainsi l’esprit et les objectifs de l’association :
« La MDJ représente une sorte de baromètre de la situation de la presse dans le monde. Dans ce lieu unique au monde se côtoient des hommes et des femmes de nationalités, de cultures et de trajectoires différentes. Au-delà de cette diversité, tous ces journalistes ont en commun l’expérience de l’exil et de la répression. La MDJ les aide à se reconstruire et à continuer leur mobilisation en faveur de la liberté de la presse ».
Certains d’entre eux acceptent de témoigner, parfois à visage découvert, mais le plus souvent de manière anonyme.
Attachée à la liberté de la presse et au droit à l’information, la Ville de Paris soutient la Maison des journalistes depuis sa création.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.