Ouvrir la recherche
Actualité

La bibliothèque Chaptal devient Louise Walser-Gaillard

Mise à jour le 24/01/2020
Pour la première fois en France, un établissement public portera le nom d'une personnalité sourde. Appelée désormais bibliothèque Louise Walser-Gaillard, la bibliothèque de la rue Chaptal (9e) rend hommage à celle que l'on surnommait la « Jeanne d’Arc des sourds-muets ».
Le 15 avril 2019, la Commission de dénomination des rues, voies, places, espaces verts et équipements publics municipaux a donné un avis favorable au projet d’attribuer la dénomination Louise Walser-Gaillard à la bibliothèque située rue Chaptal (9e). Lors du Conseil de Paris de juillet dernier, une délibération a adopté et entériné ce projet.

Qui était Louise Walser-Gaillard ?

Militante sourde, poétesse de la Belle Epoque, Louise Walser-Gaillard est plus connue sous le surnom de « Jeanne d’Arc des sourds-muets » pour sa défense de l’enseignement de la langue des signes.
Née le 14 juin 1879 à Paris 11e, elle perd l’audition à l’âge de 8 ans alors qu’elle dispose déjà d’une bonne connaissance du français écrit et oral. En 1892, elle doit partir à Bordeaux, pour étudier à l’institution nationale des sourdes-muettes.
C’est un enseignement purement oral qui est alors en vigueur, évitant le recours à l’écrit ou à la langue des signes afin que les élèves se concentrent sur l’articulation. L’objectif est de démutiser (amener un sourd-muet à produire et maîtriser ses émissions vocales) les sourds-muets. L’enseignement en langue des signes n’est plus accepté depuis 1879 mais Louise Walser-Gaillard le découvre clandestinement grâce à ses camarades et s’emploie à faciliter la compréhension des élèves en suppléant ses professeurs.
Durant toute sa vie, elle œuvrera pour accorder une place plus grande aux femmes sourdes dans la société et soutiendra la littérature féminine sourde. Au cours de sa carrière, Louise Walser-Gaillard s’est illustrée par des poèmes en français ou en « noétomalalien » (langue des signes) publiés dans diverses revues de la communauté sourde, et par de nombreuses interventions publiques.

Un changement de nom qui n'est pas le fruit du hasard

4 rue du Cinéma, la Bibliothèque du cinéma François Truffaut
Espace de travail à la bibliothèque Louise Walser- Gaillard
Emilie Chaix / Ville de Paris
Ce n'est pas une coïncidence si la rue Chaptal a été choisie pour rendre hommage à Louise Walser-Gaillard. Située en fond de cour dans un ancien hôtel particulier construit à la fin des années 1880, cette bibliothèque fait partie des 5 pôles sourds du réseau parisien. La proximité de l'International Visual Théâtre (IVT) favorise les collaborations entre les deux établissements.

Familiale à dominante jeunesse, la bibliothèque propose :
  • un accueil en Langue des Signes Française
  • des œuvres et revues sur le monde des sourds
  • des activités culturelles au sein de sa programmation : spectacles et animations autour de la culture sourde, notamment des heures du conte bilingues LSF/Français oral chaque mois.
Infos pratiques
Bibliothèque Louise Walser-Gaillard (ex Chaptal)
26, rue Chaptal
75009 Paris

> retrouvez toutes les informations sur le site Que faire à Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.