Ouvrir la recherche
Actualité

L'église de la Sainte-Trinité fait peau neuve

Mise à jour le 23/05/2019
Dans le cadre de la rénovation du patrimoine cultuel parisien, la Ville de Paris restaure l’église de la Sainte-Trinité.
Un important travail de numérisation a été effectué par les services de la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, offrant ainsi une vision de l'église en 3D à découvrir dès maintenant

La Trinité en quelques mots

La construction de l’église de la Sainte-Trinité, qui domine l’axe de la rue de la Chaussée-d’Antin depuis près de 140 ans, a été décidée par la municipalité parisienne en 1861. Achevée en 1867, l’église est l’œuvre de l’architecte Théodore Ballu et constitue un exemple original à Paris d’architecture religieuse du Second Empire inspirée par la Renaissance italienne. L’édifice, propriété de la Ville de Paris, a été inscrit en totalité au titre des Monuments historiques en décembre 1977 et classé en 2015. Fruit des travaux urbanistiques du Second Empire, la construction de l’église de la Trinité s’est achevée en 1868.

Elle nécessite aujourd’hui d'importants travaux de confortement et de restauration, compte tenu du mauvais état général des maçonneries, notamment les façades du massif d’entrée et de la statuaire. La dernière intervention majeure datant du début du XXe siècle.

Calendrier des travaux

  • De 2018 à 2019 : 
Montage de l'échafaudage investigations et chantiers tests pour mise au point du protocole de restauration.
  • De 2019 à 2023
 : Travaux de restauration des façades du massif d’entrée, du campanile, des tours-lanternes, du porche et des toitures.
  • Fin des travaux : 2024

La rénovation du patrimoine cultuel parisien

Entre 2014 et 2020, la Ville de Paris consacrera 80 millions d’euros pour sauvegarder, restaurer et valoriser le patrimoine cultuel parisien. Il s’agit d’un effort sans précédent pour préserver et transmettre aux générations à venir ces bâtiments remarquables, ouverts à tous. L’État s’associe à cet effort en soutenant le Plan pour le patrimoine cultuel à hauteur de 11 millions d’euros supplémentaires. Les souscriptions, le mécénat et les financements privés assurent également un apport essentiel à ce plan de restauration.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.