Ouvrir la recherche
Service

L'irremplaçable rôle des Archives de Paris

Mise à jour le 11/02/2021
Depuis plus de 200 ans, les Archives de Paris collectent, classent, inventorient, conservent, communiquent et mettent en valeur des documents d'intérêt historique, concernant Paris ou l’ancien département de la Seine.

Les Archives de Paris au fil du temps

Cette vidéo est hébergée par dailymotion.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Paris : quelques dates clés

  • 1er janvier 1860 : délimitée depuis la fin du XVIIIe siècle par l’enceinte des fermiers généraux et composée de 12 arrondissements, Paris s’agrandit, en annexant en totalité ou en partie ses communes limitrophes. Son espace se structure en 20 arrondissements. En 2020, afin de de tenir compte de l'évolution de la démographie, les 4 arrondissements centraux sont fusionnés dans un seul : Paris-Centre. Il y a désormais 17 arrondissements.
  • mai 1871: pendant la Commune, des bâtiments symboles du pouvoir (notamment l’Hôtel de Ville et le Palais de justice) sont incendiés avec les archives qui y étaient conservées.
  • 10 juillet 1964 : la réorganisation de la région parisienne supprime le département de la Seine au profit de 4 nouveaux départements : Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Le territoire de Paris est désormais celui d’une commune et d’un département (loi effective au 1er janvier 1968).
  • 31 décembre 1975 : la capitale est dotée d’un nouveau statut ; le maire, élu pour la première fois en 1977, se substitue au préfet pour l’exercice des fonctions municipales.

Les Archives de Paris, entre ruptures et continuité

Les Archives sous la Révolution française

En modifiant les institutions politiques et les circonscriptions administratives, la Révolution française se préoccupe de la conservation de ses archives et de celles des institutions supprimées.

Des préposés au triage sont chargés de trier les documents domaniaux utiles, de conserver les archives historiques et d’anéantir tout vestige monarchique et féodal. Ils ont souvent confondu la fonction de Paris, capitale de la France et celle de chef-lieu du département de la Seine, en orientant vers les Archives nationales (créées en 1790) des documents qui auraient eu naturellement leur place aux Archives de la Seine, instituées par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796).

Les Archives du XIXe siècle à nos jours

Les Archives de la Seine sont installées à partir de 1803 à l'Hôtel de Ville, puis en 1860, dans une annexe avenue Victoria. Les incendies provoqués pendant la Commune en mai 1871 ont eu des conséquences désastreuses pour les archives parisiennes : outre les actes paroissiaux, les registres d’état civil, les documents résultant de l’activité des corporations parisiennes, des communautés religieuses, des fabriques des paroisses parisiennes, mais aussi les documents qui existaient au Palais de justice, lui aussi incendié, ont tous été réduits en cendres.
À partir de 1878, les archives de la Seine s’installent quai Henri IV. À la suite de la loi du 10 juillet 1964, portant réorganisation de la région parisienne, le département de la Seine est supprimé. S’ensuit une nouvelle répartition (dévolution) des archives émanant de l’ancienne préfecture de la Seine vers les Archives départementales de la petite couronne nouvellement créées.

Pour pouvoir continuer d’accueillir les archives administratives implantées sur le territoire de Paris, plusieurs dépôts annexes à celui du quai Henri IV ont coexisté en région parisienne. Une annexe est inaugurée à Villemoisson-sur-Orge en 1985 et le bâtiment des Archives de Paris, conçu par les architectes Henri et Bruno Gaudin, implanté à la Porte des Lilas, est inauguré en 1990. Depuis 2018, 2 annexes à Saint-Denis complètent ces dépôts.

Des archives départementales et municipales

Le statut de Paris a toujours été largement inspiré, jusqu'en 1975, par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) qui instituait un préfet pour l'administration et un préfet pour la police. Ce n’est que depuis 1975 que le préfet n’a plus de fonctions municipales. Du fait de ce double statut (ville et département), les Archives de la Seine puis de Paris sont à fois des Archives municipales et départementales. Elle sont considérées comme le premier service territorial français d'archives : elles conservent un peu plus de 70 km linéaires de documents, accueillent plus de 7 000 chercheurs et communiquent environ 45 000 documents chaque année.
Carte postale lors de la crue de la Seine en janvier-février 1910.
Carte postale éditée après la crue de la Seine en janvier-février 1910.
Les Archives de Paris / Ville de Paris

Les missions des Archives: collecter, classer, conserver, communiquer

Depuis plus de 200 ans, les Archives de Paris collectent, classent, inventorient, conservent, communiquent et mettent en valeur des documents d'intérêt historique, concernant Paris ou l’ancien département de la Seine, qu’ils proviennent des services de la municipalité, du Département de Paris, des services déconcentrés de l'État ou des organismes de droit privé ayant une mission ou une délégation de service public, implantés sur le territoire parisien (préfectures, tribunaux, conseil de Paris, écoles…).
Collecter: recueillir réglementairement d’une part, des archives publiques produites dans le ressort administratif (le département de Paris), d’autre part et selon les opportunités, des archives privées (archives de particuliers, d’entreprises, d’associations ou de syndicats) présentant un intérêt historique, par don, dépôt, achat ou legs.

Les Archives de Paris sont un interlocuteur incontournable en matière d’archivage pour les services de la Ville. Si vous êtes agent d'un service municipal et souhaitez être conseillé pour rationaliser la gestion de vos dossiers et préparer le versement (transfert) de vos archives publiques aux Archives de Paris, contactez le service de la collecte[dac.archives puis paris.fr après le signe @].
Classer: organiser les archives ainsi collectées en procédant, le cas échéant, à des tris et des éliminations, puis élaborer un instrument de recherche (inventaire) décrivant le contenu de chaque unité identifiée (cote) pour en permettre la connaissance à chacun.
Conserver: préserver ces documents, d’abord préventivement, en veillant à leur bonne conservation dans des conditionnements adaptés et stockés dans des locaux sains et contrôlés ; en réalisant des copies de consultation (microfilmées ou numériques), pour soustraire les documents fragiles de la consultation et en dernier ressort, curativement, en les restaurant ou en les reliant.
Communiquer: permettre l’accès aux informations contenues dans les documents conservés à tous les publics, directement en salle de lecture ou à distance (ressources numérisées accessibles en ligne) ou par l’intermédiaire d’actions de médiation (expositions, ateliers, visites, publications).

Les fonds et collections

Les Archives de Paris conservent des documents presque tous inédits, souvent manuscrits. Ils émanent pour une large partie des administrations de la Seine, puis de Paris et, dans une moindre part, de personnes physiques ou morales privées.
Les instruments de recherche décrivant ces fonds d'archives sont à 70% disponibles en ligne ; ils sont répartis en 8 rubriques thématiques :

  • Sources généalogiques : ces archives comprennent l'état civil parisien (naissances (tables : 1860-1932 et actes : 1860-1924), mariages (tables : 1860-1974 et actes : 1860-1945), décès (tables : 1860-1986 et actes : 1860-1986) ; l'état civil reconstitué du XVIe siècle à 1859 ; les registres de catholicité de 1791 à 1909 ; les listes électorales à partir de 1801 ; les tables des décès et les déclarations de succession de 1791 à 1977 ; les listes de recensement militaires depuis 1800 ; les répertoires de recrutement militaires depuis 1868 ; les recensements de population ( 1926, 1931, 1936 et 1946)…

  • Permis de construire et documents figurés : cette section comporte les permis de construire de 1880 à 2006, une série de plans d'architectes, comme ceux d'Hector Guimard et Henri Sauvage, des recueils de cartes et plans de Paris et de l'Île-de-France, un ensemble de six mille cartes postales éditées au début du XXe siècle…
  • Archives judiciaires : ces archives présentent deux caractéristiques : toutes celles de l'Ancien Régime, à une exception près, sont conservées aux Archives nationales, et celles produites ensuite jusqu'en 1871 ont en grande partie disparu lors d'un incendie, durant les derniers combats de la Commune de Paris. Tous les tribunaux parisiens y sont représentés : tribunal civil, correctionnel, administratif, cour d'appel, cour d'assises…
  • Archives fiscales : les documents relatifs à la nationalisation des biens ecclésiastiques, ceux de la régie des domaines, les contributions directes et indirectes… sont conservés dans cette section.
  • Archives de l'administration départementale : dans cette section sont conservées les archives provenant de l'administration révolutionnaire du département de Paris, les séries documentaires de la préfecture de la Seine puis de la préfecture de Paris, les procès-verbaux des séances du conseil général.
  • Archives de l'administration communale : les pièces de l'administration municipale révolutionnaire, les archives des mairies d'arrondissement, des services préfectoraux chargés de l'administration municipale, des mairies d'arrondissement, des communes annexées en 1860 ainsi que celles de la Compagnie parisienne du gaz, de l'Atelier parisien d’urbanisme (Apur)… relèvent de cette section.
  • Archives privées : les Archives de Paris sont appelées à collecter des archives privées, émanant de particuliers, associations, entreprises, syndicats et organismes professionnels. Ces fonds, qui peuvent entrer par procédure de don, dépôt, legs, dation ou achat sont très variés et apportent souvent un éclairage spécifique sur l'histoire de Paris et des Parisiens.
  • Bibliothèque des Archives de Paris : les ouvrages conservés à la bibliothèque des Archives de Paris sont complémentaires des sources archivistiques et peuvent apporter une aide précieuse à la recherche. Riche de 36 000 volumes et de 1400 titres de périodiques, la bibliothèque couvre de nombreux domaines… Une partie du catalogue est accessible sur le site des bibliothèques patrimoniales de la ville de Paris.

Contacter les Archives de Paris

Adresse : 18 boulevard Sérurier, 75019 Paris
Téléphone : 01 53 72 41 23
Télécopie : 01 53 72 41 34
Courriel : qnp.nepuvirf@cnevf.se[dac.archives puis paris.fr après le signe @]
Retrouvez aussi les Archives de Paris sur Facebook.
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.