Ouvrir la recherche
Actualité

Gymlib, la start-up en forme

Mise à jour le 06/03/2018
Sommaire
Créée en 2013, la start-up Gymlib a reçu le soutien du Tremplin, l'incubateur dédié à l'innovation sportive, avant d'être accueillie au Cargo (19e). Reportage.
Elle est née de l'imagination de deux sportifs amateurs : Sébastien Bequart et Mohamed Tazi ont créé Gymlib en 2013. «J'étais abonné à l'année à une salle de gym, raconte Sébastien Bequart. Mais finalement j'y suis allé très peu». Même constat chez Mohamed Tazi : «Je cherchais de la flexibilité pour mon inscription à une salle, car je ne voulais pas prendre un engagement pour un an».
Ensemble, les deux jeunes cadres fondent Gymlib. D'abord conçu comme un moteur de recherche de salles de sport et d'abonnement pour le grand public, leur site étend sa cible en 2016 : «Notre modèle de départ était trop restreint, explique Sébastien Bequart. On a donc créé des abonnements spécifiques pour les entreprises, avec plusieurs forfaits donnant accès en illimité à des activités variées : fitness, yoga, golf, escalade…»
Sébastien Bequart et Mohamed Tazi co-fondateurs de la start-up Gymlib
Sébastien Bequart et Mohamed Tazi co-fondateurs de la start-up Gymlib
Guillaume Bontemps/Mairie de Paris
Ce service aux entreprises séduit, et mobilise désormais près de la moitié de l'équipe de Gymlib (35 salariés au total). Car la start-up a bien grandi. «2017 a été une année d'accélération, se réjouit Sébastien Bequart. Le bien-être à travers le sport est une tendance de fond. Près de 8% des salariés font une activité grâce à leur entreprise». Gymlib finalise d'ailleurs actuellement une importante levée de fonds pour poursuivre son développement, et s'est implantée en Belgique en septembre dernier.

Le soutien des incubateurs de la Ville

Le Cargo, incubateur de la Ville
Le Cargo, incubateur de la Ville
Guillaume Bontemps/Mairie de Paris
Depuis 2015, elle bénéficie aussi de l'appui de l’Agence de développement économique et d’innovation Paris & Co. La jeune pousse a d'abord intégré la première promotion du Tremplin, l'incubateur dédié à l'innovation sportive installé au sein du stade Jean Bouin. Puis, au fil de ses recrutements, elle a pu louer en janvier 2016 des bureaux au Cargo, immense plateforme d'innovation de 2400m2 installée sur le boulevard Mac Donald. «Par exemple, le Cargo nous a permis d'être dans Paris à des loyers bien inférieurs à ceux du secteur privé», précise Sébastien Bequart.
Les bureaux de Gymlib au Cargo
Les bureaux de Gymlib au Cargo
Guillaume Bontemps/Mairie de Paris

L'appui du Tremplin

Autre atout : l'intégration au Tremplin. Les réunions régulières avec l'équipe de l'incubateur ont permis au projet de mûrir et de bénéficier d'un réseau. «C'est très inspirant de partager son expérience, reconnaît Sébastien Bequart. Récemment, j'ai pu, par exemple, bénéficier de conseils d'experts de l'acquisition client lors d'une rencontre au Tremplin». Cet incubateur –une première pour le secteur sportif dans le monde– a aussi offert une belle exposition médiatique aux startupeurs.
Les bureaux de Gymlib
Gymlib
Guillaume Bontemps/Mairie de Paris
L'avenir ? La jeune entreprise s'apprête à quitter l'incubateur. Direction de nouveaux locaux dans le 11e arrondissement : le début de l'âge adulte pour Gymlib.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.