Ouvrir la recherche
Actualité

Dix engagements pour le Paris des enfants et des familles

Mise à jour le 30/03/2018
Lors du 25e anniversaire de la ratification de la Convention internationale des droits de l’enfant, la Maire de Paris s’était engagée à «Faire le Paris des enfants et des familles» à travers l’élaboration d’une stratégie globale et coordonnée pour l’enfance et les familles. Aujourd'hui, Paris prend dix engagements forts afin de préparer encore mieux l’avenir des 410.000 Parisiens âgés de 0 à 18 ans.
Stratégie parisienne enfance et familles

Les dix engagements pris par Paris

Permettre à tous les enfants de bien grandir et de s’épanouir à Paris

  • Engagement 1: grandir en bonne santé
  • Engagement 2: s’épanouir dans un parcours éducatif cohérent
  • Engagement 3: devenir citoyen
  • Engagement 4: apprendre l’autonomie

Accompagner tous les parents parisiens

  • Engagement 5 : concilier vie professionnelle, familiale et personnelle
  • Engagement 6 : informer et accompagner les parents

Construire une ville bienveillante et inclusive pour les enfants et les familles

  • Engagement 7 : construire une ville plus verte
  • Engagement 8 : adapter la ville aux usages des familles

Réunir les conditions de réussite

  • Engagement 9 : lutter contre les inégalités sociales et territoriales
  • Engagement 10 : prendre en charge les plus vulnérables

Une grande consultation auprès des enfants et des familles

Une concertation d’une ampleur inédite associant 2 500 Parisiens, petits et grands, a été menée au cours des derniers mois à travers deux enquêtes en ligne, des rencontres avec les parents parisiens et des ateliers spécifiquement consacrés au recueil de la parole des enfants.
Cette démarche participative a permis de mettre en évidence les atouts de la capitale pour les familles pour répondre aux deux priorités mises en avant par les parents:
  • le bien-être de leurs enfants avec une préoccupation particulière pour la réussite scolaire d’une part;
  • le souhait de pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle d’autre part.
Consultation des enfants sur la restauration scolaire
© SynLab
Les résultats de l'enquête

Globalement, 64% des parents considèrent que Paris est une ville où il fait «tout à fait» ou «plutôt» bon vivre avec leur(s) enfant(s). Seulement 4% d’entre eux estiment que ce n’est «pas du tout» le cas. Cette satisfaction générale s’explique par l’appréciation portée sur les différents registres de la vile familiale à Paris :

  • la proximité et la qualité de l’école (86%)
  • l’offre culturelle (84%)
  • l’offre de transports (83%)
  • l’offre de loisirs (82%)
  • l’offre sportive (75%)
  • les parcs et jardins (62%)
  • l’accompagnement dans le rôle de parent (61%)
  • l’aménagement de l’espace public (51%)

Les résultats sont plus faibles pour deux thématiques :

  • la qualité de l’air (43%)
  • le logement (31%)

Portrait des familles parisiennes

Quelques chiffres concernant les familles parisiennes

Données démographiques

  • 2 254 262 habitants à Paris
  • 410 000 enfants parisiens âgés de 0 à 18 ans
  • 265 879 familles ayant au moins un enfant de moins de 25 ans à charge
  • 29 000 enfants naissent chaque année à Paris
  • 33.1 âge moyen au premier enfant des femmes à Paris en 2012 (> 30.1 ans, moyenne française).


Configuration familiale

  • 78 452 foyers monoparentaux à Paris, soit 30% des familles (> 22.3% moyenne française)
  • 46 639 familles nombreuses (3 enfants ou plus)
  • 12 201 mariages à Paris
  • 8 242 Pactes civils de solidarité (Pacs)
  • 5 123 divorces
  • 1 915 dissolutions de Pactes civils de solidarité

Conditions de vie

  • 77% de la population parisienne est active (> 72.5% moyenne française)
  • 82% des couples avec un enfant de moins de 3 ans sont biactifs (ou 2/3 des enfants de moins de trois ans ont le ou leurs 2 parents qui travaillent à Paris à temps partiel ou à temps complet)
  • 18% des familles vivent sous le seuil des bas revenus à Paris
  • 35% des foyers monoparentaux vivent en situation de pauvreté
  • 22% des enfants parisiens vivent sous le seuil de précarité
  • Près de 5 000 jeunes confiés à l’aide sociale à l’enfance, dont 1 500 mineurs isolés étrangers

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.