Ouvrir la recherche
Reportage

Entrepreneuriat féminin : un défi d'Audacieuses

Mise à jour le 20/09/2019
Les candidates au programme d'aide à la création d'entreprise, intitulé "Les Audacieuses", ont jusqu'au 6 octobre 2019 pour déposer leur dossier. Zoom sur un dispositif qui oeuvre à l'égalité femme-homme.
"La réussite est la fille de l'audace", affirme un proverbe latin. Ce pourrait être le slogan des Audacieuses, une structure d'aide à la création d'entreprise par des femmes, incubée à La Ruche. Partie du constat que seulement 1 chef d'entreprise sur 3 est une femme aujourd'hui, que seuls 8 % des start-up sont dirigées par des femmes et que les banques leur accordent deux fois moins de prêts qu'aux hommes, "Les Audacieuses" s'est donnée pour mission d'aider les femmes à surmonter les obstacles à l'entrepreneuriat féminin. Après 9 mois de formation, comprenant notamment du coaching et des ateliers dans l'espace de coworking de La Ruche, les futures entrepreneuses sont accompagnées pour réaliser leur projet et le rendre viable.
Si vous êtes une femme souhaitant créer une entreprise à impact social ou environnemental, c'est d'ailleurs le moment de vous porter candidate pour tenter de bénéficier de 9 mois d'accompagnement gratuit et pérenniser votre projet. Pour ce faire, il vous suffit de déposer un dossier sur le site internet des Audacieuses.
Avant la saison 2019-2020, nous avons rencontré une prétendante à l'accompagnement, ainsi que trois dirigeantes de start-up qui ont pris leur envol après être passées par Les Audacieuses.

Try me up, de l'emploi pour les seniors

Leurs conseils et leurs outils m’ont été vraiment utiles pour ancrer mon projet dans la réalité, notamment économique.

Amélie Favre-Guittet
Dirigeante de Try me up
Amélie Favre-Guittet, dirigeante de Try me up
Amélie Favre-Guittet, 42 ans, dirigeante de Try me up et incubée chez Les Audacieuses en 2017-2018
Emilie Chaix / Ville de Paris
"J’avais créé une première société en 2014 (MaDircom) spécialisée dans le recrutement, mais en lançant Try me up en 2017, j’ai fait appel au programme des Audacieuses pour leur réseau et la qualité de leurs formations. Elles m’ont vraiment permis de trouver la bonne distance par rapport à mon projet, ce qui amène plus de clarté. Leurs conseils et leurs outils m’ont été vraiment utiles pour ancrer mon projet dans la réalité, notamment la réalité économique. Elles insistaient pour que j’intègre bien que ma future activité (permettre le retour à l’emploi des seniors) avait aussi sa raison d’être économique et qu’il me fallait toujours garder cela en tête! Passer par Les Audacieuses m’a permis d’apprendre à mieux déléguer et à intégrer une communauté d'entrepreneurs. La dynamique du groupe remplit pleinement son rôle. A ce jour, nous avons accompagné et placé 100 seniors - dont 75 en CDI - et si le besoin s’en faisait sentir, je pourrais encore contacter les Audacieuses pour un service ou un conseil !"
Site internet Trymeup

"Ce Que Mes Yeux Ont Vu", le lien social par l'activité artistique

En termes de confiance en soi, de prise de parole publique, d’argumentaire commercial ou même de lâcher-prise, nous avons acquis une plus grande confiance en nous

Stéphanie Merran et Sara Paubel
fondatrices de "Ce que mes yeux ont vu - générer du lien social"
Stéphanie Merran et Sara Paubel, dirigeantes et fondatrices de "Ce que mes yeux ont vu".
Stéphanie Merran et Sara Paubel, 38 et 41 ans, fondatrices de "Ce que mes yeux ont vu - générer du lien social"
Emilie Chaix / Ville de Paris
"Ce Que Mes Yeux Ont Vu" a pour ambition de générer du lien social par l'activité artistique. C'est notre toute première société à toutes les deux. Auparavant, nous étions salariées dans la culture. Nous nous sommes lancées en 2016 sans l'aide d'un incubateur. Nous avions candidaté cette année-là, mais sans être retenues. Nous avons persévéré pour finalement être sélectionnées l’année suivante. Et ce fut payant ! Le fait d’avoir été accompagnées et incubées a été déterminant. Nous avons pu suivre de réelles formations, mais aussi nous fortifier intérieurement, ce qui est primordial. En termes de confiance en soi, de prise de parole publique, d’argumentaire commercial ou même de lâcher-prise, nous avons acquis une plus grande confiance en nous et une meilleure maîtrise de la relation commerciale. Les Audacieuses savent très bien sentir le potentiel, mais aussi les faiblesses de l’embryon d’un projet. On peut y réseauter, s’entraider et appliquer de suite en rendez-vous extérieurs ce que l’on vient d’apprendre en termes théoriques. Pour nous qui avions toutes deux des formations littéraires, cela a été décisif et efficace. En 2018, nous avons même pu embaucher une première salariée en CDI !".

Pivr, réparer soi-même son électroménager

Mettre en relation des particuliers et des réparateurs à la retraite ou ceux qui se sont reconvertis entre-temps, mais qui ont conservé leur savoir-faire.

Marine Dufour
Marine Dufour, co-fondatrice de Pivr
Marine Dufour, 24 ans, cofondatrice de Pivr, aspirante incubée
Emilie Chaix / Ville de Paris
"Après un passage par HEC, j'avais certes appris les bases du business, mais rien ne remplace l'expérience! Nous aimerions intégrer cette année le programme des Audacieuses pour être conseillées durant notre lancement qui est prévu en octobre 2019. Avec mon associée, notre projet est de proposer un service destiné à résoudre le dilemme des appareils ménagers en panne : sont-ils à réparer ou à remplacer? En phase préparatoire, on a constaté que 50% des pannes étaient en fait minimes et ne nécessiteraient que très peu d'intervention, que presque tout le monde pourrait effectuer! On a pour projet de mettre en relation des particuliers et des réparateurs à la retraite ou ceux qui se sont reconvertis entre-temps, mais qui ont conservé leur savoir-faire. Nous comptons nous servir de la visioconférence comme moyen d'apprentissage afin que les utilisateurs procèdent eux-mêmes à leurs réparations en étant guidés par les réparateurs. C'est valorisant pour les particuliers et au niveau de la planète, cela réduit la consommation à outrance et le gaspillage! "
Site internet de Pivr
Critères d'éligibilité au programme des Audacieuses
- Être une femme de + de 18 ans
- Être fondatrice ou cofondatrice du projet
- Résider en Île-de-France, Pays de Loire, Nouvelle-Aquitaine ou Occitanie
- Avoir un projet à impact social ou environnemental
- Avoir une structure créée depuis moins d'un an (ou ne pas avoir encore déposé ses statuts)
- Être disponible pour intégrer un programme d'accompagnement de 9 mois

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.