Ouvrir la recherche
Actualité

Des « parcours de tranquillité publique » pour pacifier la ville

Mise à jour le 31/12/2019
Depuis le 2 décembre, 11 points de rencontre, signalés par des « totems », sont installés le long de « parcours de tranquillité publique » dans plusieurs arrondissements parisiens. Les agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Ville y assurent des missions d’informations, de sécurisation et de médiation, à l’écoute des parisiens et des parisiennes.
Depuis la réforme de 2016 sur le statut de Paris, les missions de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) ont évolué. Une évolution illustrée en janvier 2018 par l’arrivée de nouveaux agents de surveillance, transférés de la Préfecture de police à la Ville. Et depuis décembre 2019, par l’installation des « parcours de tranquillité publique » et d’îlotage dissuasif dans plusieurs arrondissements parisiens. Ce dispositif permet aux riverains d’entrer plus facilement en contact avec les agents de la Ville et vise à pacifier et réguler l’espace public par une présence rassurante. Il fait suite à une demande des Parisiennes et des Parisiens, sondés début 2019.
Reposant sur de l’îlotage à pied ou en VTT, les parcours de tranquillité publique associent les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris (ISVP) et les agent de surveillance de Paris (ASP), chargés de lutter contre les incivilités au quotidien et d’assurer des missions de protection routière. Chaque parcours, identifié au préalable, est prévu pour s’adapter aux flux et aux mouvements des usagers selon une programmation régulière, dès 8h du matin et jusqu’à 1h du matin (lire l’encadré en fin d’article).

11 « totems » de rencontre

À travers ces parcours de tranquillité publique, les agents veillent au respect des règles de tranquillité publique par leur présence dissuasive, par des actions de prévention, et si nécessaire, par de la verbalisation lorsqu’une infraction relevant de leurs compétences est constatée (lire pages 22-23 du magazine « A Paris » n°70, dossier propreté). Cette présence régulière facilite également une communication de proximité avec les riverains et usagers.
Par ailleurs, lors de ces parcours, les agents en patrouille effectuent des arrêts à des jours et horaires fixes sur 11 points de rencontre appelés « Totems ». Objectif : permettre aux riverains et passants qui le souhaitent de venir à leur rencontre et d’échanger avec eux, de faire part de leurs remarques et/ou de leurs doléances en matière de sécurité et de tranquillité publique.
Totem point de rencontre à Stalingrad
Totem point de rencontre à Stalingrad
François Grunberg / Ville de Paris

Des îlotages pédestres sur la « promenade urbaine » (18 et 19e)

Dans le cadre de la création de la « promenade urbaine », parcours qui relie les stations de Barbès à Jaurès sous le métro aérien, la DPSP a également mis en place toute une démarche de tranquillité publique via l’organisation de déambulations pédestres, appelées « îlotage ». Ces îlotages sont prévus à horaires réguliers, sur un créneau allant de 11h à 20h, du lundi au samedi. La promenade est ainsi découpée en trois segments, chacun couvert par un équipage de 3 ou 4 agents (ISVP et ASP).
Par une occupation du terrain et une présence renforcée, visible et régulière, il s’agit de modifier la physionomie de l’espace public, permettre la réappropriation des secteurs concernés par les riverains et dissuader la commission d’infractions.
Des parcours à heures fixes sur des sites stratégiques
- 8h-9h : écoles, sorties de métro et protection routière ;
- 9h-11h : marchés alimentaires et lieux fréquentés ;
- 11h-14h : écoles et sorties de métro ;
- 14h-16h : squares et lieux signalés ;
- 16h-17h : squares et écoles ;
- 17h-18h : sorties de métro et protection routière ;
- 18h-20h : sorties de métro et protection routière ;
- 20h-22h : lieux fréquentés et bruyants ;
- 22h-1h : lieux fréquentés et bruyants, et présence aux fermetures des stations de métro.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.