Ouvrir la recherche
Actualité

Découvrez les huit lauréats du Prix régional de la construction bois Île-de-France 2020

Mise à jour le 08/07/2020
Les lauréats du Prix régional de la construction bois (PRCB) ont été récompensés mercredi 8 juillet. Sur les huit projets finalistes, trois sont parisiens : l’école maternelle Vincent Auriol, la ferme du rail et les bains douches & co.
Organisé depuis 2012, le Prix régional de la construction Bois (PRCB) se positionne dans la démarche du Prix national de la construction boiset a pour objectif de valoriser les opérations bois en Île-de-France.
Au vu des circonstances actuelles, la remise des prix sera organisée en visioconférence le 8 juillet prochain en présence d’Alexandra Dublanche, Vice-Présidente de la Région Île-de-France en charge du développement économique, de l’attractivité de l’agriculture et de la ruralité et de Christine Leconte, Présidente de l’Ordre des Architectes d’Île-de-France.

63 projets proposés en 2020 contre 38 en 2019

À l’issue de l’appel à candidatures émis en début d’année, le Prix Régional de la Construction Bois a vu son taux de participation augmenter avec un nombre total de 63 projets sur l’ensemble des catégories, contre 38 en 2019.
Treize professionnel·le·s, parmi lesquels des architectes ou des constructeurs·trices, composent le jury régional présidé par Christine Leconte. Après s’être réuni le 6 avril dernier par visioconférence, le jury a analysé les projets et a pu délibérer. Il a été décidé de récompenser huit lauréats et de décerner quatre mentions spéciales, reflétant les coups de cœur du jury pour des ouvrages innovants dans leur procédure ou concept.

Huit catégories représentées

Le Prix Régional de la Construction Bois comprend huit catégories :
  1. aménagement intérieur
  2. aménagement extérieur
  3. apprendre-Se Divertir
  4. travailler accueillir
  5. habiter ensemble
  6. habiter une maison
  7. réhabiliter un équipement
  8. réhabiliter un logement.
Le jury a fait le choix de décerner deux prix pour la catégorie « réhabiliter un logement » en dissociant la maison individuelle du logement collectif et deux prix pour la catégorie « aménager », un pour l’aménagement intérieur et l’autre pour l’aménagement extérieur.
Le choix a été également fait de ne pas récompenser de projet dans la catégorie « réhabiliter un équipement ».

Des projets correspondant aux différents tissus urbains

Les projets lauréats sont représentatifs des possibilités réelles de construction bois, à un coût raisonnable et en s’adaptant aux contraintes propres à l’Île-de-France.
Ces projets correspondent aussi aux différents tissus urbains, de la densité parisienne aux espaces péri-urbains et ruraux de la couronne francilienne, en passant par les zones d’activités.
Ils permettent de mettre en avant les qualités techniques, les aspects sociaux, environnementaux et l’approche innovante dont ils font preuve : usage de matériaux biosourcés, création de constructions démontables, process architecturaux innovants.
Si le bâtiment final met le bois en valeur dans la construction, le « comment construire », notamment en mettant en avant les processus innovants, ou encore l’utilisation de filières locales a été particulièrement important dans le choix final des membres du jury.

Les huit projets lauréats

Catégorie « apprendre, se divertir » : école maternelle Vincent Auriol (75)

Maître d’ouvrage : Semapa
Maître d’œuvre : La Architecture
Il s’agit d’un projet neuf se structurant dans un environnement contraint, labellisé Passivhaus (optimisation de la ventilation, du chauffage et de l’isolation) et certifié Bâtiment Bas Carbone (développement de l'utilisation du bois pour répondre aux nombreuses contraintes acoustiques et thermiques). L’école a la particularité de mixer plusieurs matériaux bio et géosourcés : paille, bois, terre.

Catégorie « travailler, accueillir » : la ferme du Rail (75)

Maître d’ouvrage : Réhabail (75)
Maître d’œuvre : Grand Huit (75)
Il s’agit d’un projet d’équipements de quartier issu de l’appel à projets Réinventer Paris, visant à la sensibilisation autour de la nature en ville et de l'alimentation alternative. Labellisé Effinergie +, il utilise plusieurs matériaux biosourcés (bois labellisé PEFC/FSC, isolation en bottes de paille, matériaux du réemploi) et intègre une conception bioclimatique (récupération intégrale des eaux de pluie pour l'arrosage, chauffage au bois granulés).

Catégorie « habiter ensemble » : bains douches & co Paris (75)

Maître d’ouvrage : axitis développement (75)
Maître d’œuvre : RED Architectes (75)
Issu de l’appel à projet Réinventer Paris, ce projet de logements conserve partiellement le bâtiment historique des bains douches. La construction, malléable et facilement mise en œuvre ( 1 étage en une semaine ) intègre une conception bioclimatique (orientation solaire, isolation performante, végétalisation de l'îlot).

Catégorie « habiter une maison » : Maison parent-enfant Nanterre (92)

Maître d’ouvrage : Particulier
Maître d’œuvre : Reset Studio (75)
La Maison parent-enfant Nanterre (92) est un projet de liaison entre deux bâtiments, dont l’esthétisme répond à la contrainte d’espace. Le bois utilisé est majoritairement français et l’isolation est biosourcée (laine de bois souple) et le projet utilise le chauffage au bois.
Ce projet est représentatif d’une construction de maison individuelle en bois sur une surface contrainte.

Catégorie « aménagement intérieur » : auditorium, workstation Courbevoie (92)

Maître d’ouvrage : HINES (92)
Maître d’œuvre : Franklin Azzi architecture (75)
Ce projet d’aménagement d’un auditorium, déjà existant dans un immeuble de bureaux sur 41 000 m² , permet une ouverture lumineuse et un agencement novateur. Il utilise principalement du feuillu (chêne, châtaignier) et permet donc de le promouvoir.

Catégorie « réhabiliter un logement individuel » : transformation d’une remise agricole en logement à Boigneville (91)

Maître d’ouvrage : Commune de Boigneville (91)
Maître d’œuvre : ABDPA (75)
Ce projet a voulu préserver le cadre bâti typique des villages du sud de l'Île-de-France et privilégier une intervention architecturale bas-carbone (Label BBC- Effinergie rénovation 2009).
L'emploi d'une filière courte a permis de valoriser le savoir-faire local dans l’utilisation de plusieurs biosourcés (bois pour la façade, planchers, charpente et remplissage en béton de chanvre). Il intègre également une approche biodiversité : gîtes et nichoirs à chiroptères dans la structure des murs existants.

Catégorie « aménagement extérieur » : archéosite de la Haute-Ile Neuilly-sur-Marne (93)

Maître d’ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis (93)
Maître d’œuvre : ABDPA (75)
Ce projet d’équipement culturel immersif se fond dans son environnement. Conçu pour avoir le minimum d’impact sur site (vices métalliques), il est également autonome en énergie (panneaux photovoltaïques, cuves de récupération des eaux de pluies et toilettes sèches). Il a été réalisé en chantier d'insertion et utilise bois français labellisé PEFC, dont du feuillu (châtaignier, robinier).

Catégorie « réhabiliter un logement collectif » : 33 maisons sur les toits à Poissy (78)

Maître d’ouvrage : Vilogia (59)
Maître d’œuvre : Virtuel Architecture (75)
Ce projet de surélévation concerne trois « barres » R+4 appartenant à un ensemble construit en 1957, qui a également permis l’amélioration des logements existants (ascenseurs, balcons bois).
Labellisé BBC Effinergie rénovation, le projet s’est effectué sur un temps court (moins de 2 mois pour une maison) et représente une bonne réponse à la densification en milieu contraint et déjà urbanisé.

Les mentions spéciales 2020

Mention spéciale « Modularité / Démontabilité » : bâtiment modulaire itinérant Paris (75)

Maître d’ouvrage : Ville de Paris – Direction de la famille et de la petite enfance (75)
Maître d’œuvre : Djuric Tardio (75)
Ce bâtiment modulaire conçu à la suite d’un appel d'offre de la Ville de Paris, répond à une exigence de permanence très courte. Préfabriqué et modulaire, il peut être réemployé sous une autre forme grâce à sa réversibilité et la taille réduite de ses modules qui peuvent être facilement transportés. Performant, il est réalisé à 95% de bois français labellisé PEFC et associe régulations thermique (toit en pente ventilé) et hygrométrique (bois apparent à l'intérieur).

Mention spéciale « Procédure innovante » : centre de loisirs Jacques Chirac Rosny-sous-Bois (93)

Maître d’ouvrage : Commune de Rosny-sous-Bois (93)
Maître d’œuvre : Commune de Rosny-sous-Bois (93)
Il s’agit d’un centre de loisirs accueillant 180 enfants ayant répondu à une contrainte de temporalité pour garantir l’accueil des familles et qui intègre une conception bioclimatique (ventilation naturelle, récupération chaleur, toilettes sèches, …). La construction utilise du feuillu (châtaignier, peuplier), plusieurs biosourcés/géosourcés (paille porteuse R+1, enduits terre) et possède une grande dimension pédagogique et participative (formation des animateurs à l'éco-construction, ateliers avec les enfants, chantiers citoyens participatifs).

Mention spéciale « Procédure innovante » : Le Mesnil de Stains (93)

Maître d’ouvrage : Association Les Enfants du Canal (75)
Maître d’œuvre : OBOH architectes urbanistes (75)
Ce projet d’habitations en caissons préfabriqués a été réalisé en chantier ouvert. Il intègre une conception bioclimatique : matériaux biosourcés, pompe à chaleur réversible, chauffe-eau thermodynamique, VMC économe, récupération eaux de pluie. Le bâtiment est démontable et réversible, et ses matériaux et dimensionnements ont été choisis pour s'adapter aux usages et optimiser les futurs montages/démontages.

Mention spéciale « Reconversion friche commerciale » : bâtiment 67 Thomery (77)

Maître d’ouvrage : Commune de Thomery (77)
Maître d’œuvre : Woody architecture (77)
Ce projet est une réhabilitation d’une ancienne quincaillerie désaffectée en vue d’y installer un programme de bureaux et d’entrepôts. La structure existante poteau/poutre et la terrasse en béton ont été conservées, le remplissage a été fait en ossature bois. Le projet s’est voulu économe en énergie : puits de lumière, récupération des eaux de pluie, installation photovoltaïque. Il utilise plusieurs biosourcés : bois français labellisé PEFC/FSC, isolation en fibre de bois.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.