Lieu

Square Félix Desruelles

Square fermé jusqu'à nouvel ordre pour raisons de sécurité
Ce jardin est accessible et figure dans un quartier d'accessibilité augmentée (QAA).      
Square fermé jusqu'à nouvel ordre pour raisons de sécurité
Ce jardin est accessible et figure dans un quartier d'accessibilité augmentée (QAA).      

Horaires

Du 01/05/2024 au 31/08/2024
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30

Sur place

Équipement
  • Points d'eau potable
  • Aire de jeux
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Labels

Découvrir

En savoir plus

Venez vous reposer sous l’ombrage de ses marronniers : au pied de l’un d’entre eux se développe une plante relativement peu commune dans les jardins parisiens, un aralia originaire de Chine, dont les feuilles sont comparables à celles du figuier. Remarquez un joli un tamaris au feuillage vaporeux les quelques pieds de vigne.

Un peu d'histoire

Le square Félix Desruelles rend hommage au sculpteur (1856-1943) qui réalisa la « Fontaine Pastorale » érigée le 15 mars 1925 en pierre de Chauvigny. Le bassin est surmonté d’un haut-relief  représentant un pâtre habillé à l'antique et une bergère.
Par ailleurs, une statue, réalisée par Louis Barrias (1880) représente Bernard Palissy, célèbre savant du XVIe siècle qui fut également tour à tour potier, verrier et émailleur, découvrant au cours de ses expériences le secret de la composition des émaux. Il est représenté portant un plat de sa composition, orné d’un serpent et d’un poisson. Le jardin abrite aussi un portique en grès réalisé à la Manufacture de Sèvres qui orna le Pavillon des Manufactures françaises à l’Exposition universelle de 1900. Ce portique est l’œuvre de l’architecte Charles Risler et du sculpteur Jules Coutan (1900).

Hommage aux enfants

Le jardin accueille la stèle à la mémoire des tout-petits enfants juifs non scolarisés morts en déportation de l’Association pour la Mémoire des Enfants juifs Déportés (AMEJD) du 6e arrondissement.