Lieu

Cimetière de Bercy

Cimetière fermé le vendredi 14 juin 2024 en raison d'un mouvement social.
L’évacuation du cimetière commence 1/4 d'heure avant la fermeture et le public n'est alors plus admis .
Cimetière fermé le vendredi 14 juin 2024 en raison d'un mouvement social.
L’évacuation du cimetière commence 1/4 d'heure avant la fermeture et le public n'est alors plus admis .

Horaires

Du 16/03/2024 au 05/11/2024
Horaires d'ouverture
Mardi
  • 08 h 00 – 18 h 00
Mercredi
  • 08 h 00 – 18 h 00
Jeudi
  • 08 h 00 – 18 h 00
Vendredi
  • 08 h 00 – 18 h 00
Samedi
  • 08 h 30 – 18 h 00
Dimanche
  • 09 h 00 – 18 h 00

Sur place

Infos pratiques
  • Toilettes : oui Aux heures d'ouverture de la conservation, sur demande à l'agent d'accueil et de surveillance.
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non

Découvrir

En savoir plus

Le cimetière de Bercy est rattaché administrativement à la conservation du cimetière du Père Lachaise.

TOILETTES : présence de toilettes publiques au 283 Rue de Charenton, 75012 Paris.
Leur accès est gratuit, et elles sont accessibles aux personnes handicapées.

ENTREE EN VEHICULE :  autorisée dans ce cimetière uniquement pour le véhicule funéraire transportant le défunt.

FONTAINES : pendant la période hivernale, de début décembre à la mi-mars, les bornes-fontaines du cimetière sont coupées.

DEFIBRILLATEUR : présence du défibrillateur le plus proche : 68, boulevard Poniatowski gymnase Léo Lagrange

Chaque jour des funérailles sont célébrées dans ce cimetière.
Il est donc interdit :
-de consommer de l’alcool,
-de pique-niquer,
-d’utiliser des appareils à diffusion sonore ou des instruments de musique (sauf autorisation préalable exceptionnelle),
-de nourrir les animaux en jetant ou déposant des aliments quels qu’ils soient, sauf convention,.
-de promener son animal domestique, même tenu en laisse,
-d’entrer à vélo et en trottinette, même tenu à la main,
-de pratiquer des activités sportives telles que le jogging,
-d’organiser des activités ludiques (jeux de piste, chasse au trésor, escape games, etc).

Lorsque les proches d'un défunt souhaitent acquérir une concession funéraire, il convient de s'adresser directement à la conservation du cimetière concerné. Le prix varie aujourd’hui en fonction de la durée de la concession et de sa surface, et de la localisation du cimetière.
Consulter les tarifs sur paris.fr
Pour contacter le service des cimetières au sujet de votre concession (par exemple pour un renouvellement) : 

Vous êtes le concessionnaire ou ayant droit de la sépulture : contactez directement la conservation du cimetière dans lequel se trouve votre concession.
Vous n'êtes ni concessionnaire, ni ayant droit de la sépulture : vous devez vous faire connaître au préalable auprès du bureau des concessions au 01 40 33 85 89 ou par courriel à l'adresse
[bureaudesconcessions puis paris.fr après le signe @]ohernhqrfpbaprffvbaf@cnevf.se[bureaudesconcessions puis paris.fr après le signe @]

Retrouvez ici les informations concernant les formalités liées au décès d'un proche

Une histoire liée au commerce du vin

Planté de dix arbres, tel le pêcher qui a surgi d'une tombe, face au bureau de la conservation, agrémenté d'une vigne vierge contre le mur d'entrée, le cimetière de Bercy ressemble plus à un jardin de curé qu'à un cimetière de quartier.
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, de somptueuses propriétés, tels le Petit-Bercy, la Folie-Rambouillet et le domaine des frères Paris, occupaient une bonne moitié des terrains de la commune, déployant leurs beaux jardins tout le long de la Seine.
Démembrées au début du XIXe siècle, celles-ci ont cédé la place aux célèbres entrepôts de Bercy qui, pendant près de deux siècles, ont fait de ces lieux l'un des plus importants centres européens du commerce du vin.
C'est dans le cimetière que l'on retrouve les noms des principales familles de pinardiers et de tonneliers de jadis. Parmi les 1120 sépultures, mentionnons celles de :
– Julius L. Gallois, ancien maire (1815-1821) et l'un des créateurs des entrepôts de Bercy, mort en 1839, dont l'imposante chapelle surmontée d'un sarcophage trône au milieu du cimetière;
– Théodore Dehaese, un jeune pompier, mort en 1853 à l'âge de 24 ans, lors de l'incendie des entrepôts. Encadrée d'une grille argentée, elle est honorée chaque année par les sapeurs pompiers de la caserne de Reuilly.
On admirera au passage la porte d'entrée, dont les vieux sabliers en pierre symbolisent le temps qui passe.
Plan
Il est conseillé de l'imprimer en amont de votre visite ou de le télécharger.