Une « bibliothèque à outils » pour bricoler sans se ruiner

Depuis juin 2018, une bricothèque financée par le budget participatif a ouvert ses portes rue du Vertbois (3e). Un lieu de location d’outils de bricolage destiné à favoriser le lien social. Trois questions à Lény Jonchère, coordinateur à l’association Régie de quartier Paris-Centre.

Comment est né le projet?

La bricothèque est née de l’expérience du jardin partagé «Au P’tit Vertbois», ouvert en mai 2016 en face de notre local, au Conservatoire national des arts et métiers. L’enclos de béton délaissé s’est transformé en espace verdoyant grâce aux habitants. Les bacs et mobiliers ont été créés à partir de matériaux de récupération. De ce lieu joyeux est née la volonté des habitants de bénéficier d’outils pour bricoler et réaliser des petits travaux. Le projet a été inscrit au budget participatif fin 2016, 652 personnes ont voté pour. Fin 2017, nous avons reçu les 15 000 euros demandés. Cette somme a servi à la construction des meubles de stockage et à l’acquisition des outils. Ce sont les salariés en parcours d’insertion de notre régie qui ont accompli les travaux.

Comment cela fonctionne?

Ponceuse, pince, marteau, tournevis, perceuse, scie sauteuse… Une cinquantaine d’outils sont disponibles pour le petit bricolage, la tapisserie, la peinture. La bricothèque est réservée aux habitants et aux travailleurs de Paris-Centre (1er, 2e, 3e et 4e) : ils doivent adhérer à la régie (5 à 10 euros selon les revenus). Ils viennent retirer ce dont ils ont besoin durant les permanences, le mardi de 16h30 à 19h et le vendredi de 9h30 à 17h30. C’est gratuit, mais les bonnes volontés peuvent participer symboliquement. En revanche, la location des plus gros appareils électroportatifs est payante (1 à 5 euros). Nous demandons une caution : elle est retournée lors de la remise de l’objet en bon état. La durée du prêt est convenue entre trois jours à une semaine.

Quelle est la philosophie de la bricothèque?

C’est une nouvelle façon de concevoir le bricolage, basée sur le partage. Nous encourageons à emprunter au lieu d’acheter, à réparer plutôt que de jeter! Rien ne sert d’acheter une perceuse pour s’en servir une à deux fois par an, surtout que ce type d’appareils occupe de la surface, plutôt rare dans les appartements parisiens. C’est aussi un espace de lien social, d’échange et de convivialité. Ce lieu a vocation à ce que les habitants se l’approprient, qu’ils fassent eux-mêmes les permanences. Les adhérents peuvent venir y réparer leurs objets, s’échanger des conseils. Depuis le début de l’année, des ateliers sont organisés une fois par mois avec des associations autour du réemploi. Par exemple, nous avons réalisé des éponges tawashi avec des chaussettes abîmées et des cendriers avec des canettes en aluminium. Nous avons également organisé un atelier avec l’association Talacatak, qui façonne des instruments de musique à base de rebuts.

Régie de quartier Paris-Centre, 58, rue du Vertbois, Paris 3e, Tél. : 01 42 77 22 20

Dernière mise à jour le jeudi 7 mars 2019
Crédit photo : Régie de quartier Paris Centre

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.