Le tramway métamorphose le nord de la capitale

Samedi 24 novembre 2018 a eu lieu l'ouverture du tramway T3 entre la porte de la Chapelle (18e) et la porte d’Asnières (17e) : l’espace public des quartiers concernés a été profondément rénové grâce à ce grand chantier.

Le tramway arrive entre la porte de la Chapelle et la porte d'Asnières ! 

L’inauguration du tramway T3 entre la porte de la Chapelle (18e) et la porte d’Asnières (17e) a eu lieu le samedi 24 novembre 2018: l’espace public a été entièrement rénové grâce à ce grand chantier.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Pour l’occasion, la maire de Paris et les partenaires du projet (Région, État, RATP et Île-de-France Mobilités) ont invité les familles et les usagers à venir célébrer l’arrivée du tramway dans une ambiance festive.

Un nouveau mode de déplacement pour les habitants 

Avec l'arrivée du tramway, c’est un espace entièrement repensé qui est offert aux riverains du nord de Paris. Cela représente 8,6 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires, des îlots végétalisés, et des trottoirs élargis, plus propices à la promenade.

Cet investissement considérable de la Ville (qui finance 60 % du total) a nécessité de lourds travaux mais était indispensable pour réinventer les quartiers concernés des 17e et 18e arrondissements. 

Le prolongement du T3 en chiffres
  • 90 000 voyageurs attendus chaque jour sur ce tronçon
  • 8 nouvelles stations
  • 211 millions investis par la mairie de Paris, la Région Île-de-France et l’État
  • 27 000 m2 de gazon pour habiller la plateforme du tramway
  • 184 arbres supplémentaires le long du prolongement
  • 13 minutes environ pour le trajet porte de la Chapelle-porte d’Asnières


Un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement

90.000 voyageurs devraient emprunter chaque jour le nouveau tronçon : le T3 s'inscrit parfaitement dans la lutte contre la pollution liée au trafic automobile menée par la Ville de Paris. 

Le tramway métamorphose le nord de la capitale

En renforçant les transports en commun, Paris améliore non seulement leur usage intra-muros mais également les déplacements de banlieue à banlieue.

Cyclistes et piétons peuvent ainsi se réapproprier les espaces publics, par exemple avec une rocade structurante du réseau vélo. Le réaménagement complet des boulevards des Maréchaux apporte également des nouveaux espaces à ceux qui circulent à pied, avec des trottoirs élargis. Un exemple ci-dessous, porte de Clignancourt, devant la Recyclerie (18e).

Le tramway métamorphose le nord de la capitale

Cela va changer notre quartier !

Rofida,
Habitante du 18e arrondissement
Tramway : Rofida, habitante du 18e arrondissement

Le tramway, elle l'attendait depuis plusieurs mois. "On voit enfin la fin du chantier", se réjouit Rofida, rencontrée près de l'îlot Huchard. Cet ensemble d'immeubles HLM des années 20, situé boulevard Ney, a bénéficié de rénovations importantes : réfection des sols, élargissement des trottoirs, plantation d'arbres supplémentaires et création d'une place pour les piétons, décorée d’une fontaine Wallace.  

Le tramway métamorphose le nord de la capitale

"C'est magnifique", juge Rofida, qui estime que la mise en service du T3 "va changer le quartier", et va "alléger le trafic automobile".

Le tramway métamorphose le nord de la capitale

En arpentant à pied les Maréchaux, on découvre le nouveau visage du quartier. "La pelouse est magnifique", se réjouit Saïda, qui observe une porte de Clignancourt... transformée. 

"J'ai travaillé plusieurs années dans le quartier", explique la jeune femme, qui emprunte le T3 depuis 2006 et espère le même effet sur la circulation : "Dans la partie sud, le trafic est devenu très fluide. Auparavant c'était tout le temps saturé".

Quel est le parcours du nouveau tronçon?

Long de 4,3 km, ce tronçon dessert huit nouvelles stations entre la porte de la Chapelle (18e) et la porte d'Asnières (17e) : Diane Arbus, Porte de Clignancourt, Angélique Compoint, Porte de Saint-Ouen, Épinettes Pouchet, Honoré de Balzac, Porte de Clichy et Porte d’Asnières-Marguerite Long. 

Les nouvelles stations en vidéo

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

C'est un chantier majeur pour Paris et les 17e et 18e arrondissements qui s'achève. 

Avant la construction de la plateforme du T3, de longs travaux préparatoires ont été entrepris par la Ville et ses partenaires. Au menu, le déplacement de l'ensemble des réseaux, mais aussi une très importante opération de désamiantage.

Tout a débuté au printemps 2016...

Le chantier du T3 en timelapse

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Des œuvres d'art à découvrir sur le parcours 

Le long du tramway, vous découvrirez aussi des œuvres d'art. La Ville de Paris a souhaité que des riverains et usagers soient impliqués dans l’élaboration du programme artistique. Elle a fait appel à l’action Nouveaux commanditaires, initiée par la Fondation de FranceLa direction artistique du projet a été confiée à Anastassia Makridou-Bretonneau.

Ces œuvres feront partie du patrimoine artistique de la Ville de Paris qui en assumera la conservation et l'entretien.

Porte de Saint-Ouen : "From Paris with love"

Un groupe de personnel de l’hôpital Bichat-Claude-Bernard a demandé à Bruno Peinado de relier ce grand pôle hospitalier avec l’extérieur. L'artiste a conçu son œuvre à la croisée des 17e et 18e arrondissements. Divers éléments de l’univers urbain – panneaux de signalétique, caissons lumineux, potelets – et trois éoliennes y sont  agencés comme des bouquets de fleurs surdimensionnés. "From Paris with love" sera dévoilé le 24 novembre à l'occasion de l'inauguration.

Porte de Clignancourt : "Cœur de Paris"

Des habitants et acteurs associatifs, réunis autour du centre socio-culturel La Maison Bleue-Porte Montmartre, ont demandé à Joana Vasconcelos de créer un signe universel pour ce quartier "monde". 

L’œuvre, inaugurée le 14 février 2019, souligne l’ambiance animée de son environnement en adressant un message joyeux de bienvenue. Plus de quatre mille azulejos peints à la main habillent ce cœur flamboyant dont le mouvement rotatif et le battement lumineux accentuent le rôle de repère.  

Porte Pouchet : "La rivière est une île"

Le tramway métamorphose le nord de la capitale

C'est à la fois une œuvre... et une station ! Conçue par Pierre Malphettes, "La rivière est une île" (œuvre en cours de création) investit la totalité de la station Épinettes-Pouchet. Elle la transforme en un paysage singulier et poétique, avec une cohabitation insolite : du mobilier design, des équipements techniques et autres objets standardisés avec des éléments naturels ou évoquant la nature : des arbres, des rochers, un dessin de vagues au sol… 

Cette œuvre est l’adaptation d’un projet artistique élaboré pour répondre à la commande d’un groupe de riverains et d’acteurs associatifs du quartier. 

À découvrir dès le 24 novembre.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

27.000 m2 de gazon

De mai à juillet 2018, ce sont 27.000 m2 de pelouse qui ont fait leur apparition le long des rails. Ce gazon est entretenu selon le principe "zéro phyto", donc sans produits chimiques.  27.000 m2 ? C'est l'équivalent de 3,5 terrains de football !

184 arbres supplémentaires ont également été plantés sur le tracé.

Le nouveau tracé dessert un secteur riche de projets urbains, à l’image de la ZAC Clichy-Batignolles dans le 17e arrondissement, avec la Cité judiciaire de Paris, ou encore la ZAC Chapelle International dans le 18e arrondissement.

Le secteur est également riche en projets de transports en commun, notamment le prolongement de la ligne 12 du métro à Mairie d’Aubervilliers et le prolongement de la ligne 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen. Le prolongement du T3 permettra à terme des correspondances directes avec les lignes 4, 13 et 14.

La prolongation se poursuit vers la porte Dauphine

Dans le même temps, le prolongement du tracé jusqu’à la porte Dauphine (16e) est déjà sur les rails. Il rallongera le tracé de 3,2 km avec sept nouvelles stations à l’horizon 2023. L'enquête publique s'est achevée le 31 octobre dernier.

Retour sur l'histoire du T3

2006 : la renaissance du tram parisien 

16 décembre 2006 : le premier tronçon du tramway T3 est mis en service entre le pont du Garigliano (15e) et la porte d'Ivry (13e).

L’arrivée du T3 sur les boulevards des Maréchaux au sud de Paris a permis une véritable transformation du cadre de vie et de la ville, tout au long du tracé. Cette dynamique urbaine, qui caractérise désormais le "tram à la française", s’est traduite par un réaménagement complet des boulevards, donnant plus de place aux circulations douces et permettant la mise en accessibilité de l’intégralité de la voirie.

2012 : en route vers la porte de la Chapelle

Seconde étape : le 15 décembre 2012, le T3 rejoint la porte de la Chapelle, et est scindé en deux arcs: T3a et T3b.

Avec près de 14,5 kilomètres de voie et 26 stations supplémentaires, ce prolongement permet au T3 de relier 4 arrondissements supplémentaires et de desservir des secteurs en pleine mutation économique, démographique et urbaine. 

Le tramway est aussi un moyen de transport essentiel pour les communes limitrophes (Ivry-sur-Seine, Charenton-le-Pont, Saint-Mandé, Vincennes, Montreuil, Bagnolet, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Pantin, Aubervilliers et Saint-Denis).

L’aménagement autour du T3 a ainsi permis de renforcer les liaisons urbaines entre Paris et sa proche couronne, initié par le premier tronçon du tramway.

Les stations de ce premier prolongement sont en correspondance avec 2 lignes de RER, 11 lignes de métro et 43 lignes de bus et elles sont toutes situées à moins de 300 mètres d’une station Vélib’.

Les Maréchaux métamorphosés

Plus qu'un simple mode de transport, le tramway est désormais un élément structurant de la ville et un formidable levier de développement pour les entreprises et les commerces. Avec le T3, les boulevards des Maréchaux ont connu une véritable métamorphose depuis 2006.

Exemple, en face de la Cité internationale universitaire (14e), sur le premier tronçon.


Que représente le tramway en chiffres ?

  • 8 arrondissements desservis
  • 22 communes de la petite couronne
  • 52% des trajets se font entre Paris et sa banlieue
  • 12% de banlieue à banlieue
  • 50% du trafic automobile en moins sur les boulevards des Maréchaux
  • 20% d'arbres supplémentaires
  • 300 000 voyageurs par jour entre Garigliano et porte de la Chapelle + 90 000 attendus avec le nouveau tronçon


Le premier tramway parisien depuis 1937

La ligne 3a du tramway d'Île-de-France, plus souvent simplement nommée T3a ou  tramway des Maréchaux sud ou TMS, est la première ligne circulant dans Paris intra-muros depuis 1937. Elle est exploitée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP).

Le T3 dessert alors 17 stations, traverse trois arrondissements (13e, 14e et 15e), et se trouve en proximité directe avec 7 communes limitrophes (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff, Montrouge, Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre et Ivry-sur-Seine).

Cette partie du T3a est en correspondance avec 2 lignes de RER, 5 lignes de métro et 37 lignes de bus. Depuis novembre 2009, le T3 est également en correspondance avec la ligne T2 prolongée, à la station porte de Versailles.

Dernière mise à jour le vendredi 5 juillet 2019
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.