Pour ses 10 ans, le tramway T3 poursuit sa conquête de l'Ouest!

Vendredi 16 décembre, le T3, ce tramway 100% écologique qui dessert les boulevards des Maréchaux, du pont du Garigliano au sud du 15e arrondissement jusqu'à la porte de la Chapelle au nord du 18e, fête ses 10 ans. Depuis son lancement, ce mode de transport pratique et rapide a connu un succès fulgurant avec 350.000 voyageurs chaque jour. À l’occasion de cette date anniversaire, coup d’envoi de son prolongement jusqu’à la porte d’Asnières.

Le 16 décembre 2006 était mis en service le premier tronçon du tramway T3 entre le pont de Garigliano (15e) et la porte d'Ivry (13e).

Depuis, le T3 a continué à améliorer le cadre de vie des habitants et a permis des déplacements rapides dans la ville en respectant la qualité de l’air et en renforçant les connexions avec les communes limitrophes.

Les Maréchaux métamorphosés

Plus qu'un simple mode de transport, le tramway est désormais un élément structurant de la ville et un formidable levier de développement pour les entreprises et les commerces. Avec le T3, les boulevards des Maréchaux, peu à peu transformés en «ruban vert» grâce à un large engazonnement de surface, c'est un espace de circulation à la fois fluide et douce, un lieu de promenade, de flâneries et de respiration pour les habitants de Paris comme pour ceux de sa périphérie, qui a vu le jour en 2006.


Le tramway en chiffres


  • 8 arrondissements desservis;
  • 22 communes de la petite couronne;
  • 52% des trajets se font entre Paris et sa banlieue;
  • 12% de banlieue à banlieue;
  • 50% du trafic automobile en moins sur les boulevards des Maréchaux;
  • 20% d'arbres supplémentaires;
  • 1 million de voyageurs sur les 8 lignes de tramway exploitées par la RATP.


Un peu d'histoire...

La ligne 3a du tramway d'Île-de-France, plus souvent simplement nommée T3a et également appelée Tramway des Maréchaux sud ou TMS, est la première ligne de tramway circulant dans Paris intra-muros depuis 1937, marquant le retour de ce mode de transport après soixante-neuf ans d'absence. Elle est exploitée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP).

Le T3 dessert alors 17 stations, traverse trois arrondissements (15e, 14e et 13e), et se trouve en proximité directe avec 7 communes limitrophes (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff, Montrouge, Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre et Ivry-sur-Seine).

Cette partie du T3a est en correspondance avec deux lignes de RER, cinq lignes de métro et 37 lignes de bus. Dès novembre 2009, le T3 est également en correspondance avec la ligne T2 prolongée, à la station Porte de Versailles.

Tramway Maréchaux Sud

L’arrivée du T3 sur les boulevards des Maréchaux au sud de Paris a permis une véritable transformation du cadre de vie et de la ville, tout au long du tracé. Cette dynamique urbaine, qui caractérise désormais le « tram à la française », s’est traduite par un réaménagement complet des boulevards, donnant plus de place aux circulations douces et permettant la mise en accessibilité de l’intégralité de la voirie.

Le 15 décembre 2012, le T3 rejoint la porte de la Chapelle puis est scindé en deux arcs: T3a et T3b.

Avec près de 14,5 km de voie et 26 stations supplémentaires, ce prolongement permet au T3 de relier 4 arrondissements supplémentaires et de desservir des secteurs en pleine mutation économique, démographique et urbaine, tout en anticipant les besoins des futurs quartiers parisiens et des communes limitrophes (Ivry-sur-Seine, Charenton-le-Pont, Saint-Mandé, Vincennes, Montreuil, Bagnolet, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Pantin, Aubervilliers et Saint-Denis).

L’aménagement autour du T3 a permis de renforcer le travail de couture urbaine entre Paris et sa proche couronne initié par le premier tronçon du tramway.

Les stations de ce premier prolongement sont en correspondance avec 2 lignes de RER, 11 lignes de métro et 43 lignes de bus et elles sont toutes situées à moins de 300 mètres d’une station Vélib’.

Et demain?

Prolongement du T3 entre la porte de la Chapelle et la porte d'Asnières

Le tramway T3 poursuit désormais sa route jusqu’à la porte d’Asnières en passant par le boulevard Ney, le boulevard Bessières et le boulevard Berthier dans les 17e et 18e arrondissements de Paris, et proche des communes de Saint-Denis, Saint-Ouen, Clichy et Levallois.

Plus de 600.000 personnes et 300.000 salariés sont directement touchés par ce prolongement de 4,3 km, qui compte 8 nouvelles stations. Le tramway desservira un secteur riche de projets urbains, à l’image de la ZAC Clichy-Batignolles dans le 17e arrondissement, qui verra notamment l’implantation de la future Cité judiciaire de Paris, ou encore la ZAC Chapelle International dans le 18e arrondissement.

Le secteur est également riche en projets de transports en commun, notamment le prolongement de la ligne 12 du métro à Mairie d’Aubervilliers et le prolongement de la ligne 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen. Le prolongement du T3 permettra à terme des correspondances directes avec les lignes 4, 13 et 14.

Porte Maillot... et au-delà !

Le prolongement du tramway T3 à la porte Maillot est inscrit dans le Schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF), adopté en Conseil régional du 18 octobre 2013. Ce prolongement du tramway vers l’ouest depuis la porte d’Asnières (17e) jusqu’à la porte Dauphine, permettra de poursuivre l’avancée de la rocade tramway du territoire parisien, en desservant des secteurs très denses, ainsi que l’équipement majeur que constitue le Palais des Congrès.

Ce nouveau prolongement sera le tronçon du T3 le plus dense en termes de population et d’emplois desservis dans un rayon de 500m. Dans la continuité du tramway T3 actuellement en service et en travaux, ce projet permettra de poursuivre les objectifs d’amélioration de la mobilité de tous les usagers et favorisera, dans les aménagements à venir, les cheminements piétons et le développement des liaisons cyclables, en lien avec les projets de développement urbain et selon les orientations du plan de déplacements urbains d’Île-de-France et du plan vélo adopté par Paris.

La Ville de Paris, avec l’appui du STIF, de la Région Île-de-France et de l’État, ont mené une concertation pour informer et recueillir l’avis de tous sur le projet de prolongement du T3 vers l’ouest. Cette concertation, qui s’est déroulée du 18 janvier au 21 février 2016, a permis de recueillir les avis du public sur l’opportunité de ce projet, de déterminer les orientations d’insertion dans les quartiers urbains denses et d’identifier les attentes quant à un prolongement immédiat ou plus lointain jusqu’à porte Dauphine (16e), lié notamment à l’enjeu du franchissement de la porte Maillot (17e).

La concertation a suscité un grand intérêt auprès du public, avec plus de 1.200 avis écrits, plus de 6.500 visites sur le site internet et environ 250 participants aux réunions publiques.

Dernière mise à jour le lundi 19 décembre 2016
Crédit photo : © Emilie CHAIX - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.