Portrait d'asso : HopHopFood

C’est dans un petit appartement du 11e arrondissement que nous avons rencontré l’équipe de l’association HopHopFood, qui depuis 2016 lutte contre le gaspillage alimentaire tout en favorisant le lien social entre voisins. Entretien.

Lutter contre le gaspillage alimentaire : et hop, plus vite que ça!

Un tiers de ce qui est produit dans le monde est jeté. A Paris, une personne jette en moyenne 70 kilos de nourriture par an, le double de la moyenne nationale. Si ces chiffres peuvent donner le vertige, ils ont au contraire poussé Michel, cofondateur et Président d’HopHopFood et Manon, volontaire en service civique au sein de l’association, à prendre le problème à bras le corps.

Lancée en juillet 2018, l’application HopHopFood compte déjà 15·000 téléchargements, et 200 à 300 produits sont échangés chaque jour.

Comment ça marche ?

Vous partez en week-end et ne souhaitez pas gâcher le contenu de votre frigo ? Vous êtes encore en possession de douze paquets de chips après votre soirée d’anniversaire ? En téléchargeant l’application HopHopFood, vous pouvez, en quelques secondes, ajouter à la plateforme les produits que vous ne désirez pas consommer. 

Donner, c'est plus rapide que de jeter !

Michel Montagu,
co-fondateur et président d'HopHopFood

Grâce à un système de géolocalisation, vos produits seront automatiquement visibles par vos voisins. S'ils sont dans le besoin ou si un produit les intéressent, il leur suffit ainsi de le mettre dans leur "panier" ! Vous avez ensuite la possibilité de "chatter" en ligne avec votre voisin et de convenir d’un rendez-vous. Et Hop, le tour est joué ! L’association insiste également sur l’aspect de don alimentaire : ce n’est pas un procédé d’échange, mais bel et bien un geste d’entraide.

Liste des catégories de produits que vous pouvez donner grâce à HopHopFood :

HopHopFood

Un bel exemple de co-construction

Michel et Manon ont plus d’un tour dans leur sac, et de nombreux projets sont en cours de réalisation. Pour cela, ils savent s’entourer. Leur application a été co-construite avec le Palais de la Femme et des femmes migrantes, afin de rendre l’application la plus accessible possible. L’association travaille également régulièrement avec des écoles, notamment HEC, pour réfléchir à d’autres projets anti-gaspi. En effet, une grande partie des adeptes de l’application sont des étudiants.

L’association est également entourée de nombreux partenaires associatifs, commerciaux ou institutionnels (l’association a répondu à un appel à projet du budget participatif et est partie prenante de plusieurs programmes parisiens, dont celui de la résilience). Une vingtaine de bénévoles sont impliqués au sein de l'association: c’est une véritable communauté anti-gaspi que l'association HopHopFood souhaite fédérer. L’application rencontrant plus de collecteurs que de donneurs, elle organise  des collectes avec plusieurs associations ou des établissements privés, comme par exemple le cabinet Ernst & Young qui a organisé pour HopHopFood des collectes chez Naturalia.

On parle beaucoup de gaspillage alimentaire mais on voit surtout que les gens veulent mieux se nourrir

Michel Montagu,
co-fondateur et président d'HopHopFood
HopHopFood lauréat du budget participatif

HopHopFood développe aujourd'hui des garde-mangers solidaires pour que chacun puisse déposer, à tout moment, de la nourriture. Pour permettre à ces garde-mangers de se déployer, l'association a déposé une proposition au Budget Participatif 2017, qui a ensuite été regroupée au sein du projet Tout Paris "Alimentation pour tous", voté par 11.992 personnes et lauréat du Budget Participatif 2017. Dans le cadre de ce projet, un appel à projets a été lancé par la Direction de l'Attractivité et de l'Emploi de la Ville de Paris. HopHopFood a candidaté et les résultats seront connus en juillet prochain !

Dans l’est parisien, cinq "Bio C Bon" jouent déjà le jeu des garde-mangers lancés par HopHopFood. L’association souhaite développer ces garde-mangers dans des locaux associatifs, des commerces et d'autres espaces de quartiers.
Ces lieux de dépôt seront visibles sur l’application HopHopFood.
Les garde-mangers pourraient également être l’occasion, pour les personnes en situation de précarité, d’entrer dans des associations et d’échanger avec des professionnels associatifs. L’ambition de l’association est de faire de ces garde-mangers plus qu’un lieu de passage, un vrai lieu de rencontre et de partage.

Pour cela, HopHopFood est à la recherche de bénévoles : aidez-les !

Dernière mise à jour le jeudi 28 mars 2019
Crédit photo : HopHopFood

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.