Climat: douze villes-monde s’engagent à une sortie des véhicules thermiques à l'horizon 2030

À l’occasion du Together4Climate, un des sommets du C40, qui s'est tenu à Paris du 22 au 24 octobre, Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40 et onze autres maires de villes-monde, se sont engagés pour un abandon progressif d'ici 2030 des véhicules à combustion fossile.

Actions concrètes

Pour atteindre cet objectif, les maires prévoient de réduire le nombre de véhicules en circulation dans les rues en commençant par les plus polluants. Ils ouvriront la voie en acquérant uniquement des véhicules à zéro émission pour les flottes municipales et en développant les alternatives pour les citoyens et les entreprises, notamment le transport public et partagé, le cyclisme et la marche.

Ils prévoient par ailleurs de collaborer avec les fournisseurs, les opérateurs de parc automobile et les entreprises pour accélérer le passage aux véhicules à zéro émission et réduire le kilométrage parcouru par les véhicules dans les villes. Ils rendront compte, publiquement tous les deux ans, des progrès réalisés en la matière.

Plan Vélo: la Ville de Paris intensifie les travaux

Les villes en question

Les villes premières signataires de cet engagement sont Auckland, Barcelone, Le Cap, Copenhague, Londres, Los Angeles, Mexico, Milan, Paris, Quito, Seattle et Vancouver. Elles représentent près de 30 millions d’habitants. D’autres villes envisagent d’ores et déjà de rejoindre leur démarche.

Elles sont soutenues par Tokyo, une métropole modèle qui s’est engagée dès 1990 dans ce domaine. Aujourd’hui, seul 1% des véhicules qui circulent sur son territoire sont à motorisation diesel.

Rappel

Un tiers des émissions de gaz à effet de serre des villes C40 provient des transports. Le trafic routier est aussi la principale source de pollution de l’air, responsable d'un quart des particules dans l'air à l’échelle mondiale. La croissance continue des villes s’accompagne de l’accroissement de la congestion routière et du temps passé dans la circulation.

Une étude portant sur les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne a montré que la congestion sur nos routes coûte à l'économie en moyenne près de 1% du PIB. Ceci freine nos économies en raison du temps et de la productivité perdus, nuit à notre santé et contribue à la dégradation de l'environnement et de la qualité de l'air. 

Des données récentes montrent que la pollution de l’air entraîne près de 4,5 millions de décès prématurés par an et constitue une des causes principales de maladies telles que l’asthme, en particulier chez les enfants.

Engagements des villes: récap!
  • Mettre en œuvre des politiques centrées sur les personnes.
  • Favoriser la marche et le cyclisme et rendre accessible les transport publics et partagés à tous les citoyens.
  • Réduire le nombre de véhicules les plus polluants dans les rues et abandonner progressivement l’utilisation des véhicules à combustion fossile.
  • Montrer la voie en acquérant rapidement des véhicules à émission zéro pour les flottes municipales.
  • Collaborer avec les fournisseurs, les opérateurs de parc automobile et les entreprises pour accélérer le passage aux véhicules à émission zéro et réduire le kilométrage parcouru par les véhicules dans les villes.
  • Rendre compte publiquement tous les deux ans des progrès réalisés.


Dernière mise à jour le mercredi 8 novembre 2017
Crédit photo : Taillefer Prod

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.