Loujain Al-Hathloul, Citoyenne d'honneur de la Ville de Paris 

Après avoir distingué l’iranienne Nasrin Sotoudeh en avril dernier, Paris poursuit sa mobilisation en faveur des droits des femmes en octroyant la Citoyenneté d’honneur à la saoudienne Loujain Al-Hathloul, actuellement emprisonnée dans son pays d’origine en raison de son combat pour les droits humains.

Alors qu’il y a un an en Arabie Saoudite, la loi autorisait les femmes à conduire, la saoudienne Loujain Al-Hathloul qui s’est battue sans relâche pour rendre ce droit possible, est toujours emprisonnée dans son pays en raison de son combat pour les droits humains et attend la reprise de son procès. Cette militante de 29 ans s’est également courageusement mobilisée contre le système de tutelle masculine qui est imposé aux saoudiennes et pour la protection des femmes victimes de violences domestiques.

Arrêtée en mai 2018 par les autorités saoudiennes, elle a été torturée durant sa réclusion arbitraire de dix mois. Son procès et celui de dix autres militant·e·s des droits des femmes s'est ouvert au tribunal pénal de Riyad le 13 mars dernier. Accusée de diffusions d’informations auprès d’ONG de défense des droits humains et de porter atteinte à la sécurité et la stabilité de l’Arabie saoudite, Loujain Al-Hathloul encourt une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et une amende de trois millions de riyals saoudiens.

Le 21 juin 2019 à l’Hôtel de Ville, sa sœur, Lina Al-Hathloul, est venue recevoir symboliquement cette Citoyenneté d’honneur de Paris des mains de Patrick Klugman, adjoint de la Maire de Paris aux relations internationales et à la Francophonie, en présence des associations Amnesty international et le MAG jeunes LGBT qui portent depuis des mois la campagne de mobilisation pour la libération de Loujain Al-Hathloul.

Jeune ambassadrice auprès du "Global Compact" des Nations unies depuis 2017, Loujain Al-Hathloul a reçu le prix pour la liberté d’expression du PEN America, organisation mondiale de défense de la liberté d’expression, et a été nommée par une députée canadienne au Prix Nobel de la Paix 2019. En février dernier, le Parlement européen a voté une résolution appelant à sa libération immédiate ainsi que celles des autres militant·e·s emprisonné·e·s.

Dernière mise à jour le jeudi 27 juin 2019
Crédit photo : Henri Garat

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.