Le jardin Léon-Zyguel, un nouvel espace vert à Ménilmontant

Le jardin Léon-Zyguel ouvre au public le jeudi 29 juin 2017: un nouvel espace vert à découvrir du côté de Belleville et Ménilmontant.

Un jardin pour petits et grands

Situé au cœur d’un îlot d’habitation, ce petit jardin de proximité a tout pour plaire : une grande pelouse accessible de 400 m², des bancs pour se reposer, une aire de jeux pour les enfants, une fontaine et un jardin partagé.

L'aire de jeux ravira les petits pirates du quartier !

Le pirate du jardin Léon-Zyguel

La palette végétale est destinée à encourager le développement de la biodiversité : les arbres et arbustes ont été choisis pour leurs qualités de rusticité et d’authenticité. Les bosquets touffus, florifères et fructifères servent à la fois d’abri et de garde-manger aux oiseaux.

Tous les arbres, arbustes et plantes vivaces sont issus d'espèces natives de la flore d’Île-de-France.

En pratique : accès et horaires

Jardin Léon-Zyguel
77 rue Pixérécourt
75020 Paris
  • Télégraphe
  • 20002 - PIXERECOURT
Voir la fiche

L'hommage à Léon Zyguel

Léon Zyguel, né en 1927 à Paris, de parents polonais. Arrêté à l’âge de 15 ans avec sa famille parce qu'ils étaient juifs, il est déporté à Auschwitz puis à Buchenwald. À Buchenwald, il rencontre d'autres déportés, notamment des résistants, avec qui il participe à la libération du camp le 11 avril 1945.

À son retour en France, il milite activement contre les guerres coloniales, auprès du Parti communiste notamment, et pour l'indépendance de l'Indochine et de l'Algérie.

Infatigable témoin, il s'attache tout au long de sa vie à transmettre la mémoire de la déportation. Il témoigne notamment lors du procès de Maurice Papon en 1997. En 2014, il joue son propre rôle dans le film Les Héritiers, où il partage son histoire auprès de lycéens.

Enfant de Ménilmontant, il co-fonde en 1997, avec Jacques Grynberg, Jo Nissenman et Henri Malberg, le Comité «École de la rue Tlemcen» visant à rendre hommage aux nombreux enfants de cette école qui furent déportés parce qu'ils étaient Juifs. Ce comité est à l'origine de l'initiative d'inscrire, sur chaque école parisienne, les noms des enfants déportés.

Décoré de la Légion d'honneur en 2010 par Simone Veil, Léon Zyguel est mort à Montreuil en 2015. Le Conseil de Paris a choisi de lui rendre hommage dans le quartier de son enfance en donnant son nom à ce nouveau jardin.

Dernière mise à jour le mercredi 28 juin 2017
Crédit photo : Jean-Pierre Viguié

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.