Fin du diesel et de l’essence: ce que Paris propose vraiment

Plusieurs médias ont annoncé jeudi matin que «Paris va interdire les véhicules diesel et essence en 2030». Cette information est fausse. Vous trouverez ci-dessous ce que projette en vérité la Ville de Paris.

Un nouveau Plan Climat Air Énergie territorial

Pour réduire la pollution, protéger votre santé et lutter contre le dérèglement climatique, Paris travaille depuis novembre 2016 à un nouveau Plan Climat Air Énergie territorial, qui sera soumis en novembre prochain au vote du Conseil de Paris.
Plus de 1.000 contributions de citoyens ont été recueillies lors d’une trentaine de réunions et par Internet.

Ce plan projette de faire de Paris une ville neutre en carbone en 2050. Cela se décline dans tous les domaines. En ce qui concerne les transports, il fixe pour ambition la fin des moteurs diesel à Paris en 2024 et à essence en 2030.

Cette ambition coïncide avec celle du gouvernement. Nicolas Hulot a annoncé le 9 juillet dernier la fin des véhicules thermiques dans toute la France en 2040. Respecter ce calendrier national implique de fait une disparition du diesel et de l’essence dans les grandes villes à horizon 2030, puis dans un second temps dans les territoires ruraux.

Aucune mesure d’interdiction ou de sanction

Aucune mesure d’interdiction ou de sanction ne figure dans le nouveau Plan Climat Air Énergie territorial de Paris. Pour atteindre l’objectif d’une fin des moteurs thermiques en 2030, la Ville a décidé d’investir dans le développement des alternatives et dans le renforcement des aides financières qui permettent aux particuliers et aux professionnels d’acheter des véhicules propres.

En effet, le secteur des transports est en pleine révolution. Ces derniers mois, de nombreux constructeurs automobiles ont annoncé leur décision d’investir dans les véhicules électriques et de se désengager progressivement du diesel et de l’essence.

Les transports en commun se développent rapidement, y compris en grande couronne où ils faisaient défaut, grâce aux chantiers du Grand Paris Express.

De nombreuses voies cyclables sont également aménagées, qui font progresser l’usage du vélo. Vous êtes à ce titre de plus en plus nombreux à renoncer à la voiture polluante pour utiliser des modes de transports propres.

La Ville de Paris va continuer à vous accompagner et à vous aider pour que cette évolution des modes de transports soit la plus simple et facile possible pour vous!

2017: l’année des transports propres

Engagée dans une démarche «facteur 4» qui vise à réduire l’ensemble des émissions du territoire et des activités de 75 % en 2050 par rapport à 2004, la Ville s’est donné un premier palier d’objectifs à 2020.

Pour le territoire parisien:

  • réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre depuis 2004
  • réduire de 25% les consommations d’énergie depuis 2004
  • disposer de 25% d’énergies renouvelables et de récupération dans sa consommation

En 2017, Paris met en œuvre concrètement l’Accord de Paris sur le climat signé par 194 pays le 22 avril dernier:

  • piste cyclable à double sens rue de Rivoli
  • ligne de tram-bus sur les quais hauts des berges rive droite
  • Vélib' à l’échelle métropolitaine avec des vélos électriques
  • Champs-Élysées à parcourir à vélo
Dernière mise à jour le vendredi 13 octobre 2017
Crédit photo : © DILT- Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.