La papeterie dans tous ses états à la Goutte d'or

Hélène Mansiat crée des objets de papeterie insolites et poétiques dans son atelier de la rue Cavé (18e). Rencontre avec une créatrice de produits culturels.

«Je suis arrivée à la Goutte d'Or en 1987, et j'ai eu un coup de cœur immédiat !»: habitante du quartier depuis 30 ans, Hélène Mansiat y a également implanté Lilium, sa boutique-atelier, rue Cavé, près de l'église Saint-Bernard. Elle y crée des objets culturels, principalement de la papeterie, inspirée par ses rencontres, des matières... Comme cette pochette aux couleurs vives : «C'est fait avec du wax (Ndlr: un tissu africain qui est un textile de coton ayant reçu sur les deux faces un cirage), un produit qui est une richesse locale», détaille-t-elle.

La papeterie dans tous ses états à la Goutte d'or

Dentelle et pop-art

Sa passion : associer les matières pour créer un produit décalé. Comme ces grandes cartes décoratives, où l’œil semble distinguer... de la dentelle. «C'est un produit que j'ai inventé pour le Musée des Beaux-arts et de la Dentelle d'Alençon. L'image est une reproduction d'une partie d'un tableau. J'y ai ajouté un motif en papier qui rappelle la dentelle». 

L'art, source d'inspirations

Fabriquées à quelques dizaines d'exemplaires, ces créations demandent souvent l'aide d'un façonnier ou d'un imprimeur. Chemises en carton rappelant les rayons du soleil, cartes décoratives et florales ou encore ensemble «Pop» pour le thé... L'univers d'Hélène Mansiat prend parfois ses racines dans l'histoire de l'art. «Mon set de thé est un clin d'œil à Victor Vasarely (Ndlr : célèbre artiste contemporain hongrois)», sourit-elle. Un univers insolite, qui lui déjà a permis de travailler pour la Comédie Française, la Cité de la Céramique de Sèvres, le château de Versailles ou encore le Shetland Museum (Écosse). 

La papeterie dans tous ses états à la Goutte d'or

Membre de l'Association des professionnels de la mode et du design de la Goutte d'Orla créatrice observe de près les mutations de la Goutte d'Or. «Le quartier reste compliqué et les clichés ont la vie dure, mais le public y vient de plus en plus», se réjouit-elle. L'intérêt de la Paris Design Week pour le «Made in Goutte d'Or» (un parcours était dédié à Barbès et Stalingrad), dont ses créations, est un signe prometteur : «Cela bouge à la Goutte d'or !»

Où découvrir les créations d'Hélène Mansiat?

13, rue Cavé (18e). Métro: Barbès ou Château-Rouge. Tél. : 01 42 58 90 25


Dernière mise à jour le mardi 19 décembre 2017
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.