Bientôt la gratuité des transports pour les seniors: toutes les annonces des vœux

À l’occasion de ses vœux aux élus parisiens, Anne Hidalgo a annoncé deux mesures importantes en faveur de la mobilité des personnes de plus de 65 ans qui vivent à Paris: la gratuité du Pass Navigo, sous condition de ressources, et la création d’un service d’accompagnement personnalisé pour prévenir les situations d’isolement.

Mercredi 10 janvier, Anne Hidalgo a présenté ses vœux aux élu.e.s parisien.ne.s pour l’année 2018. Comme chaque année, cette cérémonie a donné lieu à plusieurs annonces, dont deux mesures majeures en faveur de la mobilité des seniors.

Mobilité des seniors

À partir de juin 2018, la gratuité intégrale du Pass Navigo pour les Parisien.ne.s de plus de 65 ans, sera mise en place. Elle sera soumise à condition de ressources: jusqu’à 2.200€ de revenus mensuels pour une personne seule, 3.400 € pour un couple.

Le nombre potentiel de bénéficiaires est estimé à environ 200.000 Parisien.ne.s. La Ville de Paris prendra entièrement à sa charge le coût de ce dispositif, estimé à 12 millions d'euros par an. «Je souhaite que cette mesure puisse inspirer la Région Île-de-France, pour que les autres seniors franciliens bénéficient eux aussi d’un tel soutien», a précisé la Maire.

Accompagnement des seniors

À la rentrée 2018, un service d’accompagnement sera aussi créé. Il prendra la forme d’un numéro vert grâce auquel les seniors parisiens pourront prendre rendez-vous pour être accompagnés gratuitement dans leurs déplacements en dehors de chez eux (courses, consultation médicale, etc.) par un bénévole. Il leur suffira de réserver au moins 24 heures avant. Ce standard téléphonique, intitulé «Allo Senior», pourra aussi leur fournir des informations utiles à leur quotidien.

Ces mesures visant à faciliter la mobilité des seniors s’ajoutent aux 40 aides municipales déjà existantes qui incitent les Parisien.ne.s à utiliser des modes de transports propres et partagés. Ces aides sont ouvertes aux particuliers, mais aussi aux professionnels parisiens et de petite couronne : commerçants, artisans, autoentrepreneurs, taxis, TPE et PME. Ces aides sont uniques en France : elles font de Paris la collectivité locale qui aide le plus les citoyens et les citoyennes dans leur accès à la mobilité.

Mobilités douces

Paris, mettra en place à l’automne la ligne de bus à haut niveau de service sur les quais de Seine rive droite. Dans un premier temps, elle prolongera avec des bus électriques la ligne de bus 72 jusqu’à la gare de Lyon. La prolongation du tramway T3 jusqu’à la porte d’Asnières sera inaugurée en novembre.

Cet été ouvrira la première partie de la piste bidirectionnelle rue de Rivoli, de Bastille à Hôtel de Ville, qui complètera de nouveaux tronçons cyclables sur les quais de Seine rive gauche, de nouvelles pistes rue de Turbigo et rue Lecourbe. Le chantier d’aménagement de la piste cyclable sur les Champs-Élysées va également débuter et s’achèvera en 2019.

À ce réseau cyclable ambitieux s’ajoute le déploiement progressif du nouveau Vélib’ métropolitain, dans près de 70 communes de la Métropole, dont Paris, avec 30% de vélos à assistance électrique.

Aides à la mobilité

Votées en décembre par le Conseil de Paris, de nouvelles aides à la mobilité sont entrées en vigueur au 1er janvier 2018. Paris propose aujourd’hui 40 aides pour les particuliers, pour les commerçants et artisans, pour les TPE et les PME, pour les aider à recourir à des transports plus propres. 

Nouveaux jardins et cours d'école «oasis»

L'année 2018 verra également la poursuite d'une politique écologique ambitieuse, avec l'ouverture de nouveaux jardins publics : le jardin Nelson Mandela, de 4,2ha, dans le 1er arrondissement, ou encore le jardin Truillot dans le 11e, arrondissement le plus dense de Paris.

Paris ouvrira également de nouveaux tronçons de la Petite Ceinture dans les 14e, 17e, 19e et 20e arrondissements, et inaugurera une ferme urbaine de 7.000 m2 sur un toit du quartier de Chapelle international, dans le 18e.

Plusieurs projets lauréats des Pariculteurs verront le jour d’ici l’automne : sur le toit de l’Opéra Bastille, sur le réservoir d’Eau de Paris à Charonne. Ce sont 15.700 m² au total qui seront mis en exploitation cette année et qui contribueront à soutenir la jeune génération d’agriculteurs qui s’installera à Paris.

Paris inaugurera également les premières cours d’école « oasis ». Il s’agit d’une innovation qui consiste à remplacer l’enrobé des cours, par un enrobé pour partie végétal, économe en énergie dans sa conception, plus frais en été et 100% perméable pour les eaux de pluie. Trois sites pilotes verront le jour à la rentrée 2018 dans les 12e, 18e et 20e arrondissements. De nombreux autres suivront à la rentrée 2019.

Enfin, la Ville adoptera définitivement au printemps un Plan Climat Énergie ambitieux, pour penser le Paris de 2050. Une ville « zéro carbone », où 100% de l’énergie consommée sera d’origine renouvelable et où 20% de cette énergie sera produite localement. De premiers pas seront franchis dès 2018, avec le lancement des projets de centrale solaire au Parc floral du Bois de Vincennes et de puits de géothermie à Bercy-Charenton.

Nouvelles actions pour la propreté

170 nouvelles laveuses et aspiratrices de trottoir seront livrées d’ici juin 2018. La Mairie commence également à installer de nouvelles corbeilles de rue, à grande capacité, et étendre encore davantage les horaires de ramassage estival (balayage jusqu’à 23h30) en les instaurant du 1er juin au 1er octobre.

Car la propreté est l’affaire de tous, Paris va créer des Comités citoyens pour la propreté, en lien avec les Conseils de quartier et les mairies d’arrondissement. Une nouvelle opération participative appelée « Tous mobilisés pour notre quartier » permettra de traiter les lieux de notre ville qui concentrent le plus de problématiques de propreté et d’incivilités, à l'instar de ce qui a été testé fin 2017 dans le quartier Dejean dans le 18e. 

De nouveaux logements sociaux

Paris va créer 7.000 nouveaux logements sociaux pour les familles, les étudiants et les jeunes travailleurs, en poursuivant le nécessaire rééquilibrage dans les arrondissements les plus déficitaires. Dans le 16e, ce seront 135 nouveaux logements sociaux avenue du Maréchal-Fayolle (Paris Habitat) et 110 nouveaux logements rue Saint-Didier. Dans le 9e, ce seront 37 nouveaux logements rue de Londres et 17 nouveaux logements rue Saint-Lazare. Plus de 1.000 nouveaux logements étudiants seront inaugurés. 

Et pour améliorer les conditions de vie des personnes qui résident aujourd’hui dans le parc social, Paris engage cette année encore, la rénovation thermique de 4.500 logements sociaux.

Des actions pour l'emploi et la formation

Depuis 2014, 10.000 emplois ont été créés dans les start-up et les lieux parisiens de l’innovation. La Ville poursuivra ces efforts en 2018, en étant aussi aux côtés des artisans et des commerçants. 130 petits commerces ont déjà été sauvés grâce au soutien de la Ville de Paris et de la SEMAEST depuis trois ans.

En 2018, la Ville va donc continuer à préempter des locaux pour y installer des commerçants et des artisans. Grâce au nouveau groupement inter bailleurs sociaux dédié au commerce, ce sont des dizaines de locaux supplémentaires en pied d’immeubles sociaux qui seront loués aux commerçants et artisans.

Dernière mise à jour le mercredi 17 janvier 2018
Crédit photo : Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.