Arrondissements du centre : découvrez le nom et l'emplacement de la mairie

Les habitants des quatre premiers arrondissements ont voté pour le nom "Paris centre". Ils ont aussi choisi la mairie du 3e arrondissement comme lieu de regroupement. 

Quel nom et quel emplacement ? Les électeurs des quatre premiers arrondissements ont choisi. Les habitants ont voté en majorité pour le nom "Paris centre" et défini le lieu de la future mairie qui sera celle du 3e arrondissement. La participation a été de 24,5 % soit 16383 votants.

Après cette votation citoyenne, Anne Hidalgo soumettra ces choix au Conseil de Paris.

Les résultats du vote

Participation : 16383 votants (inscrits sur les listes électorales des arrondissements concernés) soit 24,5 %.

Nom choisi pour la future mairie : "Paris centre".

Emplacement de la future mairie : mairie du 3e arrondissement, 2 rue Eugène Spuller.

Pourquoi un regroupement ?

Cette évolution a été rendue possible par la loi sur le statut de Paris et l’aménagement métropolitain promulguée le 28 février 2017. Cette loi vise à une simplification administrative, à une nouvelle répartition des compétences entre l’État et la Ville et au renforcement du rôle des maires d’arrondissements. 

Parmi les quatre volets de cette loi, le regroupement des quatre arrondissements centraux de la capitale permettra, par exemple, d’ouvrir davantage de possibilités aux parents qui demandent une place en crèche. Cela permettra aussi d'améliorer l'action de protection et de prévention ou d’éducation au cœur de Paris.

  • Une plus grande équité dans la représentation politique des Parisien·ne·s
  • Une seule mairie au lendemain des prochaines élections municipales prévues en 2020
  • Un accès au service municipal parisien plus performant
  • Des services publics de proximité modernisés pour répondre encore mieux aux besoins et aux attentes des citoyen·ne·s
  • Des espaces libérés pour étendre les services aux Parisien·ne·s
  • Une méthode de concertation à toutes les étapes
  • Une volonté d’associer tou·te·s les citoyen·ne·s et tou·te·s les élu·e·s
Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Donnez vos idées pour l'utilisation des bâtiments libérés 

Que vont devenir les bâtiments des mairies du 1er, 2e et 4e arrondissements ? Un appel à idées est lancé sur la plateforme dédiée de la mairie de Paris. Vous pouvez y participer jusqu'au 31 janvier 2019.

Un nouveau nom pour les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements regroupés 

La loi relative au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain du 28 février 2017 prévoit le regroupement des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris, dès le lendemain du second tour des élections municipales de 2020. Les quatre premiers arrondissements de la capitale sont donc concernés.

Vous continuerez d’habiter, de visiter, d’étudier, de travailler dans le 1er, 2e, 3e ou 4e arrondissement : les arrondissements ne disparaissent pas et le code postal de chacun reste inchangé.

Pour préparer la construction de ce regroupement, la Maire de Paris a choisi dès 2017 d'associer les habitants et citoyens aux modalités de ce regroupement. Ce processus de concertation se poursuit : le vote d'octobre 2018 sera organisé à l’attention des électeur.trice.s des quatre arrondissements. Il concernera le siège de la future mairie et  le nom du futur regroupement. 

Lors de la conférence citoyenne qui s’est tenue en janvier et février 2018, un panel de citoyens a suggéré trois noms : « Cœur de Paris », « Paris Centre » et « Secteur Lutèce ».

936 contributions ont également été envoyées sur la plateforme idee.paris.fr.

L’ensemble des noms proposés ont été présentés à la Maire de Paris et aux quatre maires d'arrondissements. 

Certains de ces noms n’ont pas été retenus car ils ne concernaient qu’une partie des arrondissements regroupés ou désignaient un territoire plus large que celui des quatre arrondissements. C’est notamment le cas de :

  • « Lutèce » qui, historiquement, désigne l’Ile de la Cité dans le Paris gallo-romain et s’étend bien au-delà de la limite des quatre arrondissements, dans les 5e et 6e arrondissements sur la rive gauche de la Seine ;
  • « Marais » qui désignait une ancienne zone marécageuse couvrant une partie des 3e et 4e arrondissements uniquement ;
  • « Etienne Marcel », prévôt des marchands de Paris entre 1354 et 1358 et dont l’influence s’est étendue bien au-delà des quatre arrondissements regroupés.

La Maire de Paris et les maires d’arrondissement ont donc retenu quatre noms qui seront soumis au vote des électeurs des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements du 8 au 14 octobre 2018 : « Paris Centre », « Cœur de Paris », « Premiers arrondissements de Paris » et « Paris 1 2 3 4 ».

Ces noms sont ceux les plus fréquemment proposés par les participants : 130 propositions pour « Centre de Paris », 115 propositions pour « Cœur de Paris » et 72 propositions pour « Premiers arrondissements de Paris » et « Paris 1 2 3 4 ».

Après cette consultation, organisée dans chacun des quatre arrondissements, la Maire de Paris soumettra au vote du Conseil les choix des Parisien·ne·s : « Paris centre »  et la mairie du 3e comme futur emplacement.

Une plus grande équité dans la représentation politique des Parisien·ne·s

Depuis 1859, Paris est découpé en 20 arrondissements. Et, depuis plus de 25 ans, un maire est élu à la tête de chaque arrondissement.

Alors qu'au XIXe siècle les habitants se concentraient majoritairement au centre de Paris, aujourd'hui, ils vivent majoritairement dans les arrondissements périphériques. Le découpage de Paris en 20 arrondissements ne correspond plus à la réalité démographique actuelle. L'organisation territoriale de Paris devait donc s'adapter. C'est dans cette perspective que la loi de février 2017 a été adoptée.

Il s'agit de garantir à l'ensemble des Parisien.ne.s une meilleure représentativité démocratique en fonction du nombre d'habitants de chaque arrondissement. Cette réforme sera également l'occasion d'accroître les pouvoirs du maire d'arrondissement de ce nouveau secteur de Paris, notamment en lui conférant la gestion de certains équipements (conservatoire, centre Paris Anim', bibliothèques, etc.) jusqu'ici gérés directement par la Ville de Paris.

Construisons ensemble la future mairie du centre de Paris!

Les mairies d'arrondissement : des services publics de proximité pour les Parisien·ne·s et des lieux d'animation de la vie locale et citoyenne

Chaque mairie d'arrondissement parisienne accueille des services publics à la population parmi lesquels : l'état civil, avec en particulier la déclaration des naissances et la célébration des mariages, les élections, les inscriptions dans les crèches et les écoles, le recensement citoyen, les certificats et attestations diverses, etc.

La mairie d'arrondissement est également un lieu privilégié d'animation de la vie associative et d'expression de la participation citoyenne avec les conseils de quartier, le budget participatif d'arrondissement, l'organisation d’événements locaux festifs, culturels, sportifs, etc.

Les démarches que les citoyen·ne·s effectuent aujourd’hui dans leur mairie d’arrondissement seront maintenues dans la mairie issue du regroupement. Les actes d’état civil, les formalités de mariage, les inscriptions sur les listes électorales, etc., rien de tout cela ne changera.

Cette réforme, parce qu’elle va libérer des locaux, présente aussi l’opportunité de développer de nouveaux services pour les Parisien·ne·s.

Le regroupement des arrondissements permettra également de faire émerger plus facilement des projets d’habitant·e·s dans le cadre d’un budget participatif doté de moyens plus importants.

Un large processus de concertation

La concertation est l’occasion de déterminer en commun – habitant·e·s, élu·e·s et agents municipaux – ce que pourrait être la mairie de demain, une mairie dotée d’une offre de services modernisés et enrichis.

Depuis juin 2017, les conseiller·e·s élu·e·s en 2014 des quatre arrondissements se réunissent régulièrement afin de préparer la mise en application de cette réforme au sein de la conférence d'arrondissements, instance politique prévue par la loi. Trois conférences ont déjà eu lieu.

La Maire de Paris a souhaité une large concertation autour de cette réforme.

Dès le 15 décembre 2017, les Parisien·ne·s ont été invité·e·s à imaginer la future mairie en déposant leurs propositions sur la plateforme d’idéation de la Ville de Paris :

  • Une conférence citoyenne, dispositif innovant de concertation d'un panel de citoyen·ne·s, a été organisée en janvier et février 2018. L’avis citoyen a été présenté à la Maire de Paris lors de la conférence d’arrondissements du 23 mai.
  • Lors de cette même conférence, les agents et les directeur·rice·s généraux·ales des services ont pu apporter leurs expertises pour nourrir la réflexion.
  • Une réunion des conseils de quartiers (CQ) des 4 arrondissements s’est tenue le 11 juin dernier. Elle a été l’occasion de présenter les premières contributions des CQ au processus de la réforme.

L’ensemble de ces premières contributions viendront nourrir le rapport préparatoire au regroupement. Celui-ci doit être remis à la Maire de Paris avant le 31 décembre 2018. 


Questions/réponses

  • Est-ce que les arrondissements disparaissent?

Non. Les Parisien·ne·s concerné·e·s continuent d’habiter le 1er, le 2e, le 3e ou le 4e arrondissement.

  • Est-ce que mon code postal va changer ?

Non. Le code postal de chaque arrondissement reste inchangé.

  • Où se trouvera la future mairie ?

La Maire de Paris a souhaité que les habitants des 4 premiers arrondissements puissent se prononcer sur cet enjeu. Un vote a donc été organisé du 8 au 14 octobre 2018. Les études montraient que seules les mairies des 3e et du 4e arrondissement pouvaient accueillir au mieux les services adaptés au territoire. C'est finalement la mairie du 3e qui a été désignée par les électeurs.

  • Et que vont devenir les autres mairies ?

Elles seront occupées par des services publics parisiens, en fonction des besoins.

  • D’ici 2020, qu’est-ce qui va changer ?

La mise en place de la nouvelle mairie regroupant les quatre premiers arrondissements ne sera effective qu’au lendemain des élections municipales.

Ce que dit la loi...

« Une conférence d’arrondissements réunit l’ensemble des conseillers d’arrondissement des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris. Elle est chargée de préparer la constitution du secteur regroupant ces quatre arrondissements.

La conférence élabore un rapport relatif aux modalités de mise en œuvre du regroupement comprenant des propositions relatives à l’organisation des services et aux conditions de travail des agents, à la mise en commun des moyens financiers et des équipements locaux et à la fixation du siège de la mairie des arrondissements du centre de Paris.

Ce rapport, soumis pour avis aux conseils de quartier des arrondissements concernés, est remis à la Maire de Paris avant le 31 décembre 2018. » Loi du 28 février 2017 relative au statut de Paris.

Dernière mise à jour le mercredi 17 octobre 2018
Crédit photo : Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.